Une offre d’imagerie médicale de nouveau renforcée au CHU de Besançon

Publié le 25/01/2024 - 10:37
Mis à jour le 25/01/2024 - 10:08

Le CHU a indiqué dans un communiqué du 25 janvier 2024 que son plateau d’imagerie poursuivait sa modernisation avec le renouvellement de son IRM 1,5 Tesla et l’acquisition d’une seconde IRM 3 Tesla. Ces investissements importants permettront d’offrir aux patients francs-comtois "des conditions d’examens optimales et des délais d’attente réduits" a précisé l’établissement.

 © CHU Besançon
© CHU Besançon

En 2022, le CHU avait renouvelé son IRM 3T en optant pour un appareil de toute dernière génération garantissant la rapidité des examens et l’optimisation du diagnostic. 2023 est l’année de la restructuration complète du secteur d’imagerie par résonance magnétique du CHU qui dispose donc désormais de 3 IRM de pointe. 

Une nouvelle organisation qui permettra désormais de réaliser "jusqu’à 20 000 examens par an (soit 8 000 examens supplémentaires par an) et ainsi de réduire les délais de rendez-vous" précise le CHU. Un gain de temps précieux, avec prise en charge et diagnostic accélérés dans plusieurs secteurs :

  • neuro-vasculaire où les urgences pourront être prises en charge plus rapidement, notamment au sein de la filière AVC ;
  • pédiatrie et urgences pédiatriques ;
  • cancérologie.

Côté recherche, "l’acquisition d’équipements médicaux de pointe par le CHU doit garantir à tous les patients l’accès aux innovations et à la recherche clinique afin de proposer à court terme les protocoles de prise en charge les plus modernes, les plus efficients et les mieux sécurisés". Les demandes d’équipements innovants sont donc instruites en tenant compte de leur potentiel en termes de recherche. 

Extension du service d’IRM

Ainsi, l’établissement avance que davantage de plages horaires seront dédiées à la recherche clinique, pour des projets portant par exemple sur la dépression, les troubles bipolaires ou encore les accidents ischémiques transitoires... 

L’installation de ces équipements de pointe a nécessité une extension du service d’IRM. Le service d’IRM existant est en cours de rénovation. À terme, les espaces d’accueil des patients, d’attente et de préparation aux soins seront donc restructurés précise le CHU. 

Trois IRM sont désormais disponibles pour la prise en charge des patients francs-comtois sur le plateau technique d’imagerie médicale du CHU de Besançon qui assure aussi au patient un maximum de confort avec notamment une solution d’ambiance immersive et la possibilité de visionner une vidéo pendant toute la durée de l’examen. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.6
légère pluie
le 21/07 à 12h00
Vent
4.44 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
80 %