Vesoul : "Une application de la laïcité pas très catholique" pour LR

Publié le 19/11/2019 - 16:45
Mis à jour le 19/11/2019 - 17:17

Marie-Dominique Aubry, présidente des Républicains de la Haute-Saône, a réagi ce mardi 19 novembre 2019 à l'affaire de la religieuse, interdite de maison de retraite si elle conserve son voile. Le maire de Vesoul, Alain Chrétien, a quant à lui assuré qu'aucune règle "n'empêche cette soeur d'accéder au logement". 

Nonne, soeur religieuse illustration ©Pixabay
Nonne, soeur religieuse illustration ©Pixabay
PUBLICITÉ

Communiqué de Marie-Dominique Aubry

Présidente des Républicains de la Haute-Saône et tête de liste aux élections municipales de Vesoul en 2020

"Le refus d’une religieuse en retraite au foyer-logement géré par la Ville de Vesoul pour la seule et unique raison qu’elle porte un habit de soeur est particulièrement surprenant. En tout état de cause, elle témoigne d’une application très particulière de la laïcité par la majorité municipale et son maire en particulier."

Pas soumis à la neutralité religieuse

"Juridiquement, les usagers d’un service public, à la différence de ceux qui y travaillent, peuvent porter des signes religieux visibles. Cette règle a très clairement été rappelée par le Conseil d’Etat dans une étude du 20 septembre 2013, rendue à la demande du Défenseur des droits, et dans laquelle la juridiction indique que « l’usager d’un service public n’est pas soumis à l’exigence de neutralité religieuse ».

Cet état du droit a d’ailleurs été quotidiennement rappelé par les médias nationaux pendant tout le mois d’octobre dernier, à la suite de l’affaire du Conseil régional de Bourgogne-France-Comté et de l’accompagnatrice scolaire voilée."

Une application de la laïcité "pas franchement catholique"

"Force est de constater que dans la France d’Emmanuel Macron et de ses amis de la municipalité à Vesoul, si le port du voile islamique par des mères durant le temps scolaire et en présence d’enfants ne semble pas poser de problème, celui de l’habit de soeur par une religieuse en retraite semble lui intolérable.

Dans un pays aux racines judéo-chrétiennes indiscutables, cette application de la laïcité n’est franchement pas très catholique à Vesoul, malgré le patronyme de son maire en fonction."

"Deux poids deux mesures"

"Cette conception de la laïcité n’est en tout cas pas celle des Républicains de la Haute-Saône. Il ne saurait y avoir deux poids et deux mesures en fonction de la personne qui porte un signe religieux visible. La laïcité en France ne peut pas être à géométrie variable. Elle ne peut pas être ouverte lorsqu’il s’agit de femmes qui portent le voile islamique durant les voyages ou les sorties scolaires avec des mineurs, et être implacable lorsqu’il s’agit de religieuses en retraite qui portent l’habit de soeur.

Cette différence de traitement est d’autant plus incompréhensible que le voile d’une religieuse, à la différence du voile islamique qui gagne chaque jour du terrain dans notre République, "n’est pas le signe d’une soumission, mais celui d’une consécration", comme l’a très justement dit le Père Florent Belin de la Paroisse de Vesoul ce matin sur France Bleu.

En tout cas, avec cette nouvelle histoire qui concerne directement Alain Chrétien et son équipe municipale rapprochée, une chose se confirme à la mairie de Vesoul : "on sait être fort avec les faibles"."

Le Maire de Vesoul y voit "une erreur d'appréciation"

Le maire de Vesoul, Alain Chrétien, a souligné ce jour dans un communiqué que "ni le règlement des résidences, ni les principes de laïcité auxquels nous sommes attachés, n'empêchent cette soeur d'accéder à un logement".

"L'obligation de neutralité" ne s'applique pas "aux résidents qui doivent jouir de leur liberté de conscience", a-t-il insisté, s'engageant "personnellement" à lui trouver une place aux Résidences Autonomies "si elle souhaite les intégrer".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Voile refusée dans une maison de retraite : la paroisse a trouvé un appartement à la religieuse

Le père Florent Belin, curé de la paroisse Notre-Dame de la Motte de Vesoul, tient à s'exprimer dans un communiqué après l'ampleur prise dans les médias après son édito sur la laïcité dans un bulletin paroissial. Le prêtre s'interrogeait que la notion de laïcité après avoir eu connaissance de l'histoire d'une religieuse venue prendre sa retraite à Vesoul et qui souhaite continuer à porter le voile et l'habit.

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Port du voile : le Sénat vote l’interdiction pour les parents accompagnant les sorties scolaires

La polémique née de l'intervention de Julien Odoul le 11 octobre 2019 à Dijon à l'encontre d'une mère voilée qui accompagnait une sortie scolaire continue de faire débat en France. Mardi 29 octobre 2019, le Sénat, à majorité de droite a adopté dans un contexte explosif, une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires, jugée "contre-productive" par le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer.  

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Prise à partie par un élu RN au conseil régional, la maman voilée s'exprime...

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.1
pluie modérée
le 13/12 à 6h00
Vent
9.95 m/s
Pression
985 hPa
Humidité
96 %

Sondage