Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Fromageries Bel: La vache qui rit fait des petits

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le groupe fromager Bel, dont le berceau se trouve à Lons-le-Saunier,(La vache qui rit, Kiri, Babybel, Leerdammer, Boursin) a annoncé le lancement de nouveaux produits dans un marché du fromage qui a retrouvé le chemin de la croissance en France.

Publicité

Après une année 2008 «difficile» avec des volumes de ventes en baisse de 0,8%, le marché du fromage français a connu une belle progression en 2009, de +4,1% (volumes), selon les chiffres cités par le groupe.

Cette tendance se confirme pour ce début 2010 (+4,4%), alors que les producteurs laitiers sont confrontés depuis de nombreux mois à une chute importante des prix du lait que leur achètent les industriels.

Bel, qui se présente comme le troisième fabricant fromager français avec 10,5% des parts de marché, a décidé de renforcer ses positions dans l'hexagone sur le secteur des «fromages d'aujourd'hui» (allégés, enfants, à tartiner...) et les «fromages cuisine et création» (tranches, apéritifs, râpés...).

Ces types de fromages connaissent les croissances les plus importantes sur le marché français, respectivement de 4 et 7,3%, selon les chiffres cités par Bel. La troisième catégorie de fromages dite «authentiques» (AOC, chèvres, persillés...) enregistre une progression moindre (+2,6%).

Présentés le plus souvent en portion ou pâte à tartiner, les fromages «nouvelle génération» sont généralement consommés lors «de repas informels» et en «grignotage», une tendance qui ne cesse de s'amplifier puisque, toujours selon Bel, 51% des occasions de manger du fromage se font désormais hors des fins de repas.

En 2009, le chiffre d'affaires du groupe Bel s'est élevé 2,2 milliards d'euros, stable par rapport à celui de 2008 tandis que son bénéfice a explosé à 85 millions d'euros (+73%).

 


 

redaction

Votre météo avec

Evénements de lons-le-saunier