Alerte Témoin

13 milliards d'économie : "Insoutenable" selon Christophe Lime

Publié le 21/07/2017 - 15:59
Mis à jour le 21/07/2017 - 16:00

Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron faite ce lundi 17 juillet 2017 visant à supprimer la taxe d'habitation tout en diminuant de 13 milliards d'euros les dotations de l'Etat aux collectivités locales, l'élu communiste – et conseiller municipal - Christophe Lime est monté au créneau. Selon lui, cette mesure est "insoutenable" pour les collectivités, qui se verront forcées de tourner au ralenti… 

oki.jpg
Christophe Lime ©maCommune.info

"Le précédent quinquennat a déjà privé la ville de 25 millions de dotations. On nous redemande un effort de 30 millions pour le prochain, ce n'est plus possible", tempête Christophe Lime. Selon le délégué communiste, "la grande majorité des élus communaux considéraient l'année dernière que les dotations ne pouvaient plus baisser, à moins que cela n'entraîne en retour des fermetures de services et de structures ou une hausse d'impôts. De toutes évidences, le scénario catastrophe est en train de se réaliser."

Une politique d'austérité jugée inefficace

Pour Christophe Lime, ces politiques de rigueur ne fonctionnent pas. "Le déficit de l'Etat a grandi sous le quinquennat Hollande alors qu'il demandait les mêmes efforts. Pourquoi continuer sur une route douloureuse lorsqu'il n'y a rien au bout ?"  

Sur ce sujet, l'élu souligne que les collectivités ont "respecté les efforts promis à hauteur de 90%, tandis que l'Etat n'a lui diminué ses dépenses que de 25% sur les 100% de baisses prévues. Pourquoi faire les efforts alors que l'Etat lui-même ne tient pas ses engagements ?"

Les missions des collectivités mises à mal

D'après le conseiller municipal, les collectivités locales sont le moteur principal – il l'estime à 75% - de la croissance nationale. "Brider les collectivités, c'est brider l'activité et les emplois locaux. L'économie ne se portera pas mieux, bien au contraire."

De plus, pour le parti, les "collectivités locales sont une variable de redistribution des richesses : les services gratuits qu'elles fournissent servent à combler au mieux les inégalités. Si les dotations baissent, des services vont disparaître ou devenir payants et les inégalités vont d'avantage ressortir."

En outre, la mesure phare de Macron ira "d'autant plus dans ce sens. Selon une récente étude de l'OFCE, supprimer la taxe d'habitation profite le plus au 7e décile de la population française - sachant que le 1er représente les 10% les plus pauvres et le dixième les 10% les plus riches. On est très loin d'une aide aux plus démunis…"

"Les collectivités vont porter la responsabilité des mauvais résultats"

Selon Christophe Lime, "les collectivités locales vont porter le chapeau" de la politique de l'Etat. "Ce genre de mesures fait que si la situation ne s'arrange pas, cela sera la faute des élus qui, diront-nous, gèrent mal leur budget... Et les cadeaux faits à la population comme la suppression de la taxe d'habitation sont en réalité subis par les collectivités, où les économies sont faites : on tire les marrons du feu et l'Etat les mange !"

Pour illustrer son propos, l'élu communiste met en avant la nouvelle compétence déléguée de l'Etat aux collectivités, le GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). "Un flagrant transfert de responsabilité… Dès qu'il y aura des inondations, ce sera sur le maire que retomberont les conséquences. Et évidemment, la compétence ne s'accompagne d'aucun financement, la collectivité devra ajouter un nouvel impôt…"

Et maintenant ?

Pour "faire rempart à ce projet", Christophe Lime appelle les deux élus sous l'étiquette LERM dans le Doubs à "voter contre lorsqu'il leur sera présenté, lors du vote du budget de l'Etat et du projet de loi de finance en 2018." Il appelle également les maires de France à "se faire entendre lors du Salon des maires" de novembre prochain, en présence du Président de la République. Et bien sûr, il assure que les communistes militeront d'autant plus contre cette mesure. "Nous étions actifs jusque-là ; dorénavant, nous serons très très actifs."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

Rachat de Bombardier Transport par Alstom : « la Bourgogne Franche-Comté doit tirer son épingle du jeu » (MG Dufay)

La Commission européenne a autorisé sous conditions vendredi 31 juillet 2020 le rachat par Alstom de la branche transports du canadien Bombardier, qui donnera naissance à un géant du rail, un an et demi après le mariage avorté du groupe français avec Siemens."C’est toute la filière ferroviaire régionale qui en sort gagnante notamment pour les trois sites Alstom que compte notre territoire" a commenté Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Comme un nouveau souffle chez le concessionnaire Savy à Besançon

PUBLI-INFO • Depuis le 1er juillet 2020, Jérôme Pruvot et Régis Guillon sont arrivés chez le concessionnaire Savy à Besançon. Respectivement directeur général et responsable commercial de Savy Franche-Comté, ces deux passionnés d'automobile qui en ont fait leur métier ont pour objectif de donner un nouveau souffle à la concession. L'occasion d'aborder les nouveautés BMW, Mini et BMW Motorrad.

L’allocation de rentrée scolaire, majorée de 100€, sera versée le 18 août

Majorée "exceptionnellement" de 100 euros cette année, en raison "des conséquences sociales de la crise épidémique", elle sera versée le 18 août en Métropole, indique le ministère de la Santé et des Solidarités mercredi 29 juillet. Plus de trois millions de familles aux revenus modestes devraient en bénéficier cette année.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.64
    partiellement nuageux
    le 09/08 à 21h00
    Vent
    1.21 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    64 %

    Sondage