À Besançon, un Noël pas comme les autres pour une famille nombreuse de 32 personnes

Publié le 26/12/2020 - 09:31
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:39

Comment fêter Noël lorsque l'on fait partie d'une famille de 32 personnes et que l'épidémie de covid-19 ne cesse de progresser ? C'est le pari fou de Christiane et Pierre, heureux parents et grands-parents d'une grande famille à Besançon.

Au vu de l'évolution de la crise sanitaire, cette famille envisageait dans un premier temps que chacun reste chez soi et de reporter Noël au mois d'août par exemple, lorsque le virus aura disparu… Et puis finalement, après réflexion, Christiane et Pierre n'imaginaient pas passer le 25 décembre sans voir leur famille. Ils ont alors réfléchi à créer un marché de Noël de plein air, dans leur jardin, pour pouvoir accueillir leurs huit enfants accompagnés de leur conjoint.e et leurs 14 petits-enfants. Le tout en respectant les gestes barrières.

"Lorsqu'on a vu la tournure que prenait la crise sanitaire, on s'est dit que reporter Noël était bête, mais raisonnable, et puis finalement l'idée d'un marché de Noël dans le jardin nous est venue et mon mari trouve toujours de bonnes idées", nous explique Christiane.

Stands de vin chaud, tartiflette géante, contes de Noël... et le père Noël !

Au programme de ce marché de Noël privé, des stands de vin chaud, de chocolat chaud, de toasts, une tartiflette géante et un stand de gaufres. Les arbres du jardin ont été décorés et une crèche a pris place pour le plaisir des petits et des grands. "Pierre a fabriqué des sortes de petits chalets pour abriter les cadeaux et il en a profité pour se déguisé en père Noël", raconte Christiane. Et pour ne pas attraper froid, plusieurs braséros réchauffaient l'atmosphère. La grand-mère a également proposé à ses petits-enfants de leur raconter un conte de Noël.

"C'est quand même mieux que laisser les enfants et les petits-enfants assis à table toute la journée !", se réjouit la maîtresse de maison.

Sans oublier les gestes barrières…

Dans cet élan de réjouissances et de retrouvailles, les gestes barrières étaient là. "Nous avons souhaité fêter Noël en famille, mais il fallait rester raisonnable, c'est pourquoi nous avons porté le masque, du gel hydroalcoolique était à disposition et nous avons garder nos distances", explique Christiane, en précisant que "contrairement à d'habitude, personne n'est resté dormir à la maison."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Contagieux et résistant au vaccin, L'OMS surveille le variant "Mu"

L'Organisation mondiale de la santé  surveille un nouveau variant du coronavirus, baptisé "Mu", qui a été identifié pour la première fois en Colombie en janvier. L'OMS précise que le variant présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire" (résistance aux vaccins), et souligne que des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques.

Société

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…

Promotion des saucisses de Morteau et de Montbéliard : une nouvelle directrice et un nouveau président pour l’association A2M

L'Association représentative de la filière saucisse de Morteau IGP et saucisse de Montbéliard IGP négocie une transition en douceur, avec l'arrivée à sa tête de Jean-François Nicolet, recevant son siège de président des mains de Michel Delacroix, qui l'occupait depuis plus de vingt ans. Dans le même temps la direction de l'association est elle aussi en mouvement ; Claire Le Grand succède à Romaric Cussenot, en partance pour la Chambre interdépartementale d'agriculture, apprend-on ce lundi 13 septembre.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.04
couvert
le 20/09 à 12h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
91 %

Sondage