Narumi : une cellule d'aide psychologique au CLA et sur le campus de Besançon

Publié le 04/01/2017 - 07:25
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

Venue étudier le français, Narumi Kurosaki, 21 ans, a disparu début décembre à Besançon: la justice et la police sont désormais convaincues que l’étudiante japonaise a été assassinée, bien que son corps reste introuvable, et son ancien petit ami chilien, en fuite, est le principal suspect. Sa disparition est un choc à Besançon

 ©
©

Une cellule d'aide psychologique a été mise en place pour les enseignants et le personnel du Centre de linguistique appliquée (CLA) de Besançon, où Narumi apprenait le français 25 heures par semaine, a précisé l'université de Franche-Comté. Une douzaine d'étudiants de sa classe doivent également être reçus personnellement par la directrice du CLA.

Une autre cellule d'aide psychologique est assurée pour les étudiants sur le campus de Besançon.

Une jeune file "calme, très gentille et toujours souriante"

Cette jolie jeune fille "calme", "très gentille", "toujours souriante" et "ouverte à la discussion", selon les étudiants qui l'ont côtoyée à Besançon, était venue en septembre dernier pour étudier le français et l'écogestion dans le cadre d'un partenariat entre l'université de Tsukuba (Japon) et l'université de Franche-Comté.

"Des éléments de l'enquête nous font dire qu'il est extrêmement vraisemblable que cette jeune femme est morte", a déclaré mardi la procureure de Besançon Edwige Roux-Morizot, au cours d'une conférence de presse suivie par une vingtaine de journalistes nippons."Les éléments de l'enquête sont suffisamment importants pour saisir le juge d'instruction du chef d'assassinat", a-t-elle soutenu, sans souhaiter donner plus de précisions sur ces éléments pour "protéger l'enquête". Les hypothèses d'une disparition volontaire ou d'un suicide ont très rapidement été exclues par les enquêteurs de la police judiciaire", a souligné Mme Roux-Morizot.

Mi-décembre, la police avait indiqué posséder des indices provenant de la vidéosurveillance, des données téléphoniques et des témoignages des étudiants de la résidence universitaire où elle logeait. La jeune Japonaise, qui avait un bon niveau de français, a été vue vivante pour la dernière fois le 4 décembre entre 22h et 23h.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Procès Zepeda : la défense demande le renvoi du procès

La défense de Nicolas Zepeda a demandé ce lundi 18 décembre 2023 le renvoi du procès alors que le Chilien devait s'exprimer pour la première fois sur l'assassinat de Narumi Kurosaki dont il répond en appel devant la cour d'assises de la Haute-Saône, en raison de nouveaux éléments ne figurant pas  selon les avocats dans la procédure.

Zepeda, manipulateur “à la limite de la mythomanie”, selon un expert

Le Chilien Nicolas Zepeda, rejugé en appel pour l'assassinat de son ancienne petite amie japonaise Narumi Kurosaki, présente un profil "manipulateur", "à la limite de la mythomanie", selon les conclusions d'un expert présentées jeudi devant les assises de la Haute-Saône, objets d'une passe d'armes entre lui et la défense.

Procès Zepeda : des traductions compromettantes au coeur des débats

"Souvenirs différents" ou "explications biscornues" ? : Nicolas Zepeda et une témoin se sont opposés lundi 11 décembre 2023 devant les assises de la Haute-Saône autour de traductions de messages en japonais potentiellement compromettantes pour le jeune Chilien, rejugé en appel pour l'assassinat de Narumi Kurosaki.

Affaire Narumi : Nicolas Zepeda reconnaît finalement sa présence dans la résidence de la victime

"Je suis rentré dans cette résidence pour frapper à la porte de Narumi" Kurosaki : accusé de l'assassinat de cette étudiante japonaise en décembre 2016, Nicolas Zepeda a reconnu mercredi pour la première fois, sept ans après, sa présence dans le bâtiment ou vivait l'étudiante japonaise.

Faits Divers

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.36
couvert
le 29/05 à 0h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
89 %