Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

Publié le 24/01/2023 - 08:02
Mis à jour le 26/01/2023 - 17:30

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Site de Sochaux © PSA Communication
Site de Sochaux © PSA Communication

En Bourgogne-Franche-Comté, le chiffre d’affaires des petites et moyennes entreprises de la filière automobile se redresse en 2021 par rapport à 2020, sans pour autant rattraper son niveau de 2019. Dans le même temps, les taux d’impayés des cotisations sociales concernant les 370 établissements de la filière se résorbent. De 66 % au plus haut de la crise sanitaire, ils sont proches de zéro depuis mi-2021, signe de relative bonne santé financière des entreprises.

En 2022, la filière automobile reste confrontée à l’incertitude sur l’approvisionnement en semi-conducteurs ce qui génère des à- coups dans les flux de production. Les effets se font sentir depuis les constructeurs jusqu’aux sous-traitants. Sur les dix premiers mois de l’année 2022, la production dans l’industrie automobile en France s’améliore par rapport à 2021 mais reste en net retrait par rapport au niveau d’avant-crise.

Par ailleurs, la mutation vers l’électrique s’accélère dans la région avec la mise en route d’une nouvelle ligne de montage sur le site Stellantis de Sochaux permettant d’assembler aussi bien des véhicules thermiques qu’électriques. Le rapprochement de Faurecia avec l’équipementier allemand Hella, qui officie dans le domaine de l’éclairage et de l’électronique, va également dans ce sens.

Un climat d’incertitude perdure malgré une amélioration au premier semestre

Deux tiers des entreprises interrogées en septembre 2022 annoncent une dégradation de leur marge pour l’exercice 2022 comparativement à l’exercice 2021, et 48 % considèrent leur marge faible [Enquête Banque de France].

Plusieurs facteurs pèsent sur les marges, comme la hausse de prix des intrants (matières premières, énergie), l’instabilité de la demande des donneurs d’ordres affectant l’efficacité des organisations des productions et les répercussions seulement partielles des surcoûts sur les prix de vente. Par ailleurs, les deux tiers des entreprises interrogées annoncent une stabilité de leurs investissements et 23 % une augmentation. L’accès aux financements n’apparaît pas contraignant puisque 91 % indiquent ne pas éprouver de difficulté grâce à l’appui de leur groupe d’appartenance ou à l’accès au financement bancaire.

La composition de la filière automobile

En Bourgogne-Franche-Comté, la filière automobile se caractérise par une très forte concentration autour de quelques grands constructeurs. Autour d’eux gravite une chaîne d’approvisionnement constituée de sous-traitants, de fournisseurs et de prestataires de services, participant à la fabrication de ces véhicules. Ainsi, la filière se décompose en sept segments. La construction automobile, la fabrication d’équipements automobiles (système de direction, d’échappement, carrosserie, etc.) et la fabrication de biens intermédiaires (composants électroniques, mécanique industrielle, etc.) constituent sa colonne vertébrale. Ces trois activités représentent la majorité des établissements et de l’emploi de la filière. À celles-ci, s’ajoutent des activités en amont de la chaîne de production, comme la fabrication de biens d’équipements, l’ingénierie, le transport et le commerce intra-filière.

Au 2e trimestre 2022, l’emploi recule, mais le recours à l’activité partielle se réduit

En Bourgogne-Franche-Comté, un peu plus de 44 000 salariés travaillaient dans la filière automobile fin 201 8, ils sont 38 530 à la fin du deuxième trimestre 2022. À ces salariés permanents s’ajoutent 5 540 intérimaires. Les effectifs de la filière baissent de 5,3 % entre fin juin 2021 et fin juin 2022. En comparaison, les effectifs augmentent de 0,7 % dans l’industrie sur cette même période. L’emploi salarié diminue dans chaque segment de la filière, et selon les secteurs d’activité, la baisse varie de - 1 ,0 % dans le commerce intra-filière à - 1 6,5 % dans le transport-logistique. L’emploi intérimaire, qui fluctue selon les besoins de production, est en retrait de 2,1 % dans la filière automobile alors qu’il croît de 2,6 % en moyenne dans l’industrie.

Au deuxième trimestre 2022, 4 080 salariés indemnisés sont placés en activité partielle contre 6 230 en moyenne sur l’année 2021, traduisant une amélioration de la production. Au troisième trimestre, seuls 1 060 salariés sont indemnisés au titre de l'activité partielle. Le recours à ce dispositif vise à protéger l’emploi en évitant les licenciements économiques et en adaptant les heures travaillées aux variations de l’activité des entreprises.

Nettement moins d’embauches que de départs

Au premier semestre 2022, les établissements de la filière automobile en Bourgogne-Franche-Comté ont embauché 2 450 salariés en contrats à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI). Les embauches sont plus importantes qu’en 2021 (2 1 50), mais restent plus faibles qu'avant la crise sanitaire (2 760).

Deux embauches sur trois sont des CDI, contre une sur deux en moyenne dans l’industrie. Dans le même temps, 2 940 salariés ont quitté la filière automobile, effectif le plus élevé entre 201 9 à 2022. Deux salariés sur dix quittent leur établissement suite à une fin de CDD. Huit sur dix le quittent en raison d’une rupture de contrat (démission, licenciement, retraite, etc.), contre 70 % dans l’industrie.

Dans la filière automobile, les démissions constituent le premier motif de rupture de contrat de travail. Ce phénomène n’est pas nouveau. En proportion, les démissions sont plus nombreuses qu’en 2021 mais aussi fréquentes qu’en 2019.

Méthode

Le périmètre de la filière automobile au 30 juin 2022 (370 établissements) est basé sur le contour 201 8, extrapolé des cessations et reprises. Les créations pures n’ont pas été prises en compte.

L’analyse des bilans comptables, réalisée par la Banque de France, porte sur un échantillon de 207 petites et moyennes entreprises appartenant au périmètre de la filière automobile. Cela exclut ainsi Stellantis et Forvia. Le chiffre d’affaires de ces 207 entreprises augmente de 1 5 % en 2021 par rapport à 2020, atteignant 90 % de celui de 201 9.

L’enquête conduite par la Banque de France en septembre 2022 s’appuie sur un panel de 63 établissements de la filière automobile régionale, hors Stellantis Sochaux. Parmi eux, 52 ont répondu, représentant 35 % des effectifs de la filière.

  • Sources : Florent Ovieve (Insee), Céline Rouot et Émilie Vivas (Dreets)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -3.26
nuageux
le 27/01 à 6h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
94 %