Variant sud-africain : une troisième classe fermée au collège des Clairs Soleils à Besançon

Publié le 04/03/2021 - 08:39
Mis à jour le 04/03/2021 - 08:53

Une classe de 6e et une de 5e sont fermées depuis vendredi 26 février 2021 au collège Clairs-Soleils à Besançon jusqu’à vendredi suite à des cas contacts signalés. On apprend désormais qu’une classe de 4e est fermée depuis ce jeudi 4 mars 2021 et jusqu’à mercredi en raison d’un élève testé positif au variant sud-africain.

Collège Clairs-Soleils à Besançon. © Académie de Besançon
Collège Clairs-Soleils à Besançon. © Académie de Besançon

La classe de 4e a du être fermée avec la mise ne place de cours en distanciel  jusqu'à mercredi. En revanche , les professeurs de cette même classe n'étant pas considéré "cas contact" se rendent toujours dans l'établissement pour assurer leurs cours en présentiel avec leurs autres classes.

Une campagne de tests salivaire devrait-être réalisé au sein de l'établissement la semaine prochaine pour les élèves et les personnels volontaires.

Notre article du 1er mars 2021

Selon Maud Mazoyer, infirmière responsable départementale du service infirmier et conseillère technique auprès de l’inspecteur d’académie du Doubs, ce sont des "fermetures administratives" puisqu'aucun élève n'a été testé positif à la Covid-19 ce jour, mais il y a des cas contacts (cercle privé). "Pour le moment, il n'y a pas de confirmation de positivité sur le collège", affirme-t-elle.

Suspicion de variant ?

L'inspection académique et les professionnels de santé qui suivent ce dossier sont en mesure d'affirmer que ces cas contacts ne sont pas dûs à la souche originale de la Covid-19 ou du variant britannique. "Pour le moment, on sait que ce n'est pas de l'anglais mais du sud-africain ou brésilien, mais ce sont des cas contacts donc on attend la suite du séquençage en laboratoire. On est pour le moment dans de la prévention, de la précaution."

Les cours de ces élèves se déroulent jusqu'à la fin de la semaine en distanciel avec leurs professeurs.

Selon nos informations, les enseignants des classes fermées poursuivent l'enseignement pour leurs autres classes en présentiel.

A Alfaro

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Education

Franche-Comté : ils offrent des livres dans les maternités pour sensibiliser sur le développement du langage

L’Association franc-comtoise pour la prévention en orthophonie (AFCPO) organise l'action nationale "1 bébé 1 livre" dans les maternités de Franche-Comté. Cette dernière bénéficie du haut patronage du ministère de la Culture et du ministère de la Santé et s’inscrit dans la lutte contre l’illettrisme.

L’université de Bourgogne – Franche-Comté s’intéresse à la vie de ses 80.000 étudiant(e)s…

Jusqu’au 15 novembre 2022, l’université de Bourgogne Franche-Comté lance une vaste enquête par mail auprès de plus 80.000 étudiants post-bac de la région. Objectif : connaître leurs conditions et habitudes de vie durant leurs études en Bourgogne-Franche-Comté pour proposer un diagnostic et guider les futures décisions dans la mise en œuvre d’actions favorables à la réussite étudiante. Les résultats seront communiqués en février 2023.

Franche-Comté : l’Université perçoit une subvention de 60.000€ pour son dispositif S.O.S

Dans le cadre de l'appel à projets du ministère de l'enseignement supérieur de la recherche sur le plan national de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, l'Université de Franche-Comté s'est recemment vue attribuer la plus grosse subvention pour son dispositif S.O.S. « Signalement, Orientation et Suivi ».

Grève dans les lycées professionnels : " Cette réforme est un massacre de la voie professionnelle "

Plusieurs dizaines d'enseignants ont protesté ce mardi 18 octobre contre le projet de réforme de l’Éducation nationale annoncé le 13 septembre dernier qui consiste à une "transformation profonde" des lycées professionnels selon une volonté du président de la République. Parmi les changements : des périodes de stage d’au moins 50% et une meilleure rémunération des apprentis. Les syndicats craignent une dégradation de la qualité de l’enseignement scolaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.48
couvert
le 27/11 à 18h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
92 %