Castex positif au Covid-19, son homologue et quatre ministres belges en quarantaine

Publié le 23/11/2021 - 07:45
Mis à jour le 23/11/2021 - 08:28

Le Premier ministre français Jean Castex, a été testé positif lundi soir au Covid-19, provoquant la mise en quarantaine de son homologue belges Alexander De Croo avec quatre ministres.

 © YouTube gouvernement
© YouTube gouvernement

La France connaît depuis plusieurs semaine une cinquième vague de l’épidémie. En moyenne calculée sur sept jours, le nombre de cas quotidiens a presque doublé en une semaine: il est désormais de plus de 18.000, contre 10.000 une semaine auparavant.

Tous s'étaient retrouvés à Bruxelles dans la matinée pour une réunion sur le thème de la sécurité. Les cinq responsables belges passeront un test PCR et resteront en quarantaine jusqu'à ce que le résultat du test soit négatif, a précisé le cabinet du chef du gouvernement belge.

Il s'agit des ministres Sophie Wilmès (Affaires étrangères), Ludivine Dedonder (Défense), Annelies Verlinden (Intérieur) et Vincent Van Quickenborne (Justice).

Jean Castex était lui accompagné des ministres des Armées, Florence Parly, de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de la Justice, Eric Dupond-Moretti, du secrétaire d'Etat à l'Europe, Clément Beaune.

Le directeur général de la Sécurité intérieure, Nicolas Lerner, celui de la Sécurité extérieure, Bernard Emie, le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, et le Coordonateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, Laurent Nunez, faisaient également partie de la délégation lors de ce déplacement.

Après une conférence de presse consacrée à la coordination stratégique et opérationnelle en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, MM. Castex et De Croo avaient déposé une gerbe de fleurs au pied du monument en mémoire des victimes d’attentats terroristes. Ils avaient ensuite été rejoints par les quatre ministres belges.

L'agenda de Jean Castex "sera aménagé ces prochains jours afin qu'il poursuive ses activités tout en étant à l'isolement" pendant dix jours, a indiqué à l'AFP Matignon.

Le Premier ministre souffrait lundi soir de "légers symptômes", selon son entourage, notamment une "légère toux". Il avait appris lundi après-midi que l'une de ses filles âgée de 11 ans avait été testée positive. "Il a donc immédiatement pratiqué un test PCR, qui s'avère positif", a expliqué Matignon.

Matignon a indiqué que Jean Castex n'avait pas vu Emmanuel Macron depuis le Conseil des ministres, mercredi matin.

Le chef du gouvernement français, 56 ans, avait été vacciné au printemps, sa deuxième injection d'AstraZeneca datant du 19 juin, et était éligible à une dose de rappel le 19 décembre prochain. Il n'avait jusqu'alors jamais été testé positif.

Déplacements reportés

Les services du Premier ministre ont assuré que M. Castex avait "toujours strictement respecté les gestes barrière", en estimant que "cela arrivait à de nombreux parents d'être contaminés par leurs enfants" mineurs de moins de 12 ans, inéligibles à la vaccination.

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a considéré lundi que le test positif du Premier ministre "(prouvait) que vacciner ne règle pas tout", en appelant à "rétablir la gratuité des tests" pour tous, alors qu'ils ne le sont que pour les personnes vaccinés.

Depuis le début de la pandémie, le Premier ministre avait déjà été cas contact au Covid-19 à trois reprises: en septembre 2020 lors du Tour de France après avoir partagé la voiture du directeur de la compétition, Christian Prudhomme, une seconde fois à la suite d'un dîner avec Emmanuel Macron en décembre, puis en juin, après que l'épouse de M. Castex avait contracté la maladie.

Avant lui, le président Emmanuel Macron avait été testé positif en décembre 2020. Plusieurs ministres ont également contracté le virus, comme le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, celle de la Culture, Roselyne Bachelot.

Celui du Commerce extérieur Franck Riester avait été testé positif en mars 2020, ainsi que les secrétaires d'État à la Transition écologique de l'époque, Brune Poirson et Emmanuelle Wargon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Politique

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.06
nuageux
le 15/08 à 3h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
94 %

Sondage