Chantier du tramway : un bilan positif sur l'emploi

Publié le 13/09/2014 - 20:21
Mis à jour le 29/09/2014 - 00:24

Une "cellule emploi tramway" avait été mise en place en avril 2011 au pôle emploi de Temis, à Besançon, pour faciliter le recrutement des entreprises intervenant sur le chantier du tram, en favorisant le public en difficulté d’insertion. Les rames circulent désormais et l'heure des comptes a sonné. Le Grand Besançon, Pôle emploi et la Fédération régionale des Travaux publics, à l'origine de la démarche, dressent un bilan positif.

chantier_tramway_besancon_mai_2013.jpg
©roman
PUBLICITÉ

Pour adapter les compétences au chantier, l’accent a été mis sur la formation des demandeurs d’emploi.
Des formations d’ouvrier VRD, de maçon, de peintre, de conducteur d’engins, de caceS engins de manutention, d’habilitations électriques, de caceS nacelles, de permis D, de carreleur, de caceS grues auxiliaires ou d’installateur thermique et sanitaire, ont notamment été dispensées.

BILAN 😕

  • 118 demandeurs d’emploi ont bénéficié d’une formation
  • ?23.618 heures de formation ont été dispensées?
  • 194.334 euros de coût de formation ont été financés par Pôle emploi (hors rémunération des De et hors frais annexes)

191 demandeurs d’emploi ont retrouvé une activité

La Communauté d’agglomération du Grand Besançon (Cagb) et la ville de Besançon ont par ailleurs mis en place une clause d’insertion dans plusieurs marchés liés au tramway. La Cagb a souhaité insérer cette clause d’insertion dans 14 marchés publics et la ville dans 9 marchés relatifs aux déviations de réseaux.
« Ce dispositif a permis de réserver des heures de travail à des demandeurs d’emploi prioritaires« , tels que des bénéficiaires des minima sociaux, des demandeurs d’emploi de longue durée, des jeunes de moins de 26 ans ou encore des seniors, a précisé la Cagb dans un communiqué.
« La clause d’insertion a permis à 191 demandeurs d’emploi de retrouver une activité grâce au chantier du tramway : 105 sont actuellement en situation d’emploi ou de formation, dont 17 en CDI, 21 en CDD, 52 en mission d’interim et 15 en formation.
Parmi les 191 bénéficiaires, 115 habitent les quartiers prioritaires de la ville de Besançon. Et parmi eux 35 % sont des bénéficiaires du RSA, 23,5 % des demandeurs d’emploi longue durée, 23 % des jeunes de moins de 26 ans et 12 % des demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.
Sur un objectif d’insertion initial de 90 312 heures de travail, 137 600 heures ont été réalisées, soit un taux de réalisation de 152,3 %« , précise la Cagb.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.22
couvert
le 22/10 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
91 %

Sondage