Chantier du tramway : un bilan positif sur l'emploi

Publié le 13/09/2014 - 20:21
Mis à jour le 29/09/2014 - 00:24

Une "cellule emploi tramway" avait été mise en place en avril 2011 au pôle emploi de Temis, à Besançon, pour faciliter le recrutement des entreprises intervenant sur le chantier du tram, en favorisant le public en difficulté d’insertion. Les rames circulent désormais et l'heure des comptes a sonné. Le Grand Besançon, Pôle emploi et la Fédération régionale des Travaux publics, à l'origine de la démarche, dressent un bilan positif.

 ©
©

Pour adapter les compétences au chantier, l'accent a été mis sur la formation des demandeurs d'emploi.
Des formations d'ouvrier VRD, de maçon, de peintre, de conducteur d’engins, de caceS engins de manutention, d'habilitations électriques, de caceS nacelles, de permis D, de carreleur, de caceS grues auxiliaires ou d'installateur thermique et sanitaire, ont notamment été dispensées.

BILAN 😕

  • 118 demandeurs d’emploi ont bénéficié d’une formation
  • ?23.618 heures de formation ont été dispensées?
  • 194.334 euros de coût de formation ont été financés par Pôle emploi (hors rémunération des De et hors frais annexes)

191 demandeurs d’emploi ont retrouvé une activité

La Communauté d’agglomération du Grand Besançon (Cagb) et la ville de Besançon ont par ailleurs mis en place une clause d'insertion dans plusieurs marchés liés au tramway. La Cagb a souhaité insérer cette clause d’insertion dans 14 marchés publics et la ville dans 9 marchés relatifs aux déviations de réseaux.
"Ce dispositif a permis de réserver des heures de travail à des demandeurs d’emploi prioritaires", tels que des bénéficiaires des minima sociaux, des demandeurs d’emploi de longue durée, des jeunes de moins de 26 ans ou encore des seniors, a précisé la Cagb dans un communiqué.
"La clause d’insertion a permis à 191 demandeurs d’emploi de retrouver une activité grâce au chantier du tramway : 105 sont actuellement en situation d’emploi ou de formation, dont 17 en CDI, 21 en CDD, 52 en mission d’interim et 15 en formation.
Parmi les 191 bénéficiaires, 115 habitent les quartiers prioritaires de la ville de Besançon. Et parmi eux 35 % sont des bénéficiaires du RSA, 23,5 % des demandeurs d’emploi longue durée, 23 % des jeunes de moins de 26 ans et 12 % des demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.
Sur un objectif d’insertion initial de 90 312 heures de travail, 137 600 heures ont été réalisées, soit un taux de réalisation de 152,3 %", précise la Cagb.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Magasin coopératif « T’as meilleur temps » à Besançon : prochaine réunion d’information ce mardi soir

Ouvert depuis le 12 novembre 2020, le magasin coopératif et participatif "T'as meilleur temps !" a repris ses réunions d'information pour les nouveaux consom'acteurs qui souhaitent en savoir plus. Rendez-vous ce mardi 21 septembre 2021 à 19h30 sur place ou sur Facebook !

L’assurance scolaire en trois questions

UFC Que Choisir • Faut-il souscrire à une assurance scolaire spécifique ? Chaque année, l'établissement scolaire de votre enfant vous demande de lui communiquer une attestation d'assurance. L' association de consommateurs, l'UFC Que Choisir du Doubs, fait le point sur ce que vous devez savoir sur cette assurance, mais aussi sur votre responsabilité civile en cas de dommage causé par votre enfant.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.44
nuageux
le 23/09 à 6h00
Vent
0.87 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
100 %

Sondage