Coronavirus : quelle est la procédure mise en place lors de la détection d'un nouveau cas ?

Publié le 12/03/2020 - 14:05
Mis à jour le 03/04/2020 - 12:20

Selon le dernier bilan de l’agence régionale de santé du mercredi 11 mars 2020, 165 personnes sont atteintes par le Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté. Nous nous sommes interrogés sur les process mis en place à Besançon. Éléments de réponse avec le Docteur Gilles Blasco, coordinateur des risques infectieux au CHRU de Besançon.

Comme nous le signalait Chantal Carroger le 6 mars dernier, le CHRU de Besançon a pris des mesures spécifiques suite au coronavirus.  Trois jours plus tard, le plan blanc était déclenché à l'hôpital.

Concrètement, comment est organisé l'hôpital ?

Une salle des internes a été réquisitionnée pour être transformée en salle de régulation avec 15 postes de réception d'appels supplémentaires avec du personnel médical formé.

Une salle d'accueil spécifique aux urgences : cette salle a été mise en place pour accueillir des patients atteints de syndromes du Covid-19 et notamment des personnes en insuffisance respiratoire. Objectif : limiter au maximum le contact de patients potentiellement contaminé avec les autres patients et adapter une meilleure prise en charge des cas suspects afin qu'ils soient orientés le cas échéant vers le service des maladies infectieuses.

Que se passe-t-il lorsque l'on est en quarantaine chez soi ?

"Le patient qui retourne chez lui reçoit des consignes des infectiologues. Il doit rappeler le centre 15 si des signes cliniques apparaissaient ou s'étaient modifiés. Le service d'infectiologie le rappelle également à son domicile à J-2, J-7 et J-24 pour prendre des nouvelles", explique le Docteur Blasco. Si le cas s'aggrave, le "centre 15 est rappelé et le patient est hospitalisé", conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.33
couvert
le 25/04 à 6h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
93 %