Alerte Témoin

COVID-19 : 14 décès supplémentaires en 24h en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 28/03/2020 - 18:40
Mis à jour le 28/03/2020 - 18:47

Le coronavirus est responsable de la mort de 153 personnes en Bourgogne Franche-Comté. Des opérations de transferts de malades graves vers d’autres régions sont en cours, pour soulager la tension de certains établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté.

urgences CHRU besancon
© D poirier

Le point de l'ARS Bourgogne Franche-Comté du samedi 28 mars 2020

  • 153 décès en établissements de santé dans la région (139 vendredi)
  • Plus de 700 patients sont hospitalisés (690 vendredi) dont 193 en réanimation (185 vendredi)
  • Près de 500 personnes sorties d'hospitalisation et retournées à domicile

Des transferts en cours

Des opérations de transferts de malades graves vers d’autres régions sont en cours, pour soulager la tension de certains établissements de santé de Bourgogne-Franche- Comté.

Les transferts de 50 patients se déroulent à partir d’aujourd’hui et jusqu’à lundi vers les hôpitaux d’autres régions. Ces mouvements ont été organisés avec une cellule de régulation régionale, fruit d’une étroite collaboration entre les CHU de Besançon et de Dijon avec l’ARS et l’ensemble des établissements de première et deuxième lignes, en articulation avec le centre de crise national.

En lien avec l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, 40 patients sont ainsi transférés vers les hôpitaux du Puy-de-Dôme, de l’Allier et de l’Isère.

Une opération du même type est enclenchée pour 10 autres patients conduits dans les hôpitaux de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Bouches du Rhône, Var, Alpes Maritimes), en partenariat avec l’ARS PACA.

Ce jour, 16 premiers patients ont ainsi pu être transférés en direction des régions ARA et PACA. Les patients jusqu’alors hospitalisés dans les établissements de première et deuxième ligne du Doubs, du Territoire de Belfort, de Haute-Saône, de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire, sont évacués par différents moyens de transport définis suivant les destinations (avion, hélicoptères, moyens terrestres).

Déjà plus de 600 soignants volontaires

Si la solidarité prévaut à l’échelle interrégionale dans l’organisation de la réponse sanitaire, elle se manifeste aussi pleinement en écho de l’appel à la mobilisation #Renforts-Covid.

Lancée hier par l’Agence Régionale de Santé, la plateforme en ligne, qui permet la rencontre entre les besoins urgents des établissements de santé et les compétences de soignants (étudiants, actifs, retraités...) est déjà un succès : plus de 600 volontaires se sont déclarés sur le site https://www.renfort-covid.fr/

L’ARS salue leur engagement, qui va "permettre d’apporter un soutien aux équipes parfois en difficulté du fait de soignants eux-mêmes malades ou soumis à une forte augmentation de la charge de travail liée aux précautions indispensables pour la protection des malades et des soignants".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Coronavirus : feu vert à StopCovid, la France attend l’acte II du déconfinement

Collégiens et lycéens, restaurateurs, vacanciers... Alors que la France est suspendue aux annonces gouvernementales sur l'acte II du déconfinement, attendues ce jeudi après-midi, l'Assemblée a donné mercredi 28 mai 2020 son feu vert à l'application de traçage StopCovid, qui devrait être téléchargeable dès ce week-end. Le Sénat a également voté en faveur de la mesure.

Des pots de yaourt qui disent "merci" !

Si les élèves de l’Ecole Nationale d’Industrie Laitière et des Biotechnologies de Poligny suivent leur formation à distance depuis le 17 mars, les formateurs eux restent mobilisés pour fabriquer des produits laitiers. Pour montrer leur soutien "à tous ceux qui se sont mobilisés pendant la crise du covid-19", ils ont fait un clin d'œil sur leurs pots de yaourt…

Camaïeu placé en redressement judiciaire

Victime directe, selon la direction, de la crise du Covid-19, l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, spécialiste de l'habillement féminin qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord) a été placée mardi 27 mai 2020 en redressement judiciaire. Pour rappel, la ville de Besançon compte deux boutiques.

Santé

Essayage, nombre de clients, masques… : comment s’organisent les grands magasins de prêt-à-porter ?

Depuis lundi 11 mai, les Franc-Comtoises et les Francs-Comtois peuvent circuler librement dans leur département respectif et à moins de 100 km sans attestation. Ils peuvent donc faire du shopping tout en respectant les règles sanitaires indispensables à la lutte contre la propagation du covid-19. Quelles sont les mesures prises par les grands magasins de vêtements ? Nous nous sommes procurés un document distribué dans tous les magasins d'une grande chaîne française de prêt-à-porter pour homme.

Covid-19 : l’application StopCovid pourrait être disponible à partir de ce week-end

StopCovid est une application de traçage de contacts pour smartphones voulue par le gouvernement dans le plan global de déconfinement dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. L’utilisation de l’application fera l’objet d’un débat et d’un vote au Parlement ce mardi 26 mai. À l’issue, le gouvernement pourra décider du lancement de l’application qui pourrait être ce week-end des 30 et 31 mai.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.04
ciel dégagé
le 29/05 à 9h00
Vent
7.35 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
47 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune