Covid-19 : 3 millions de pertes financières à la Ville de Besançon depuis le début de l'année

Publié le 22/06/2021 - 18:31
Mis à jour le 24/06/2021 - 12:37

Lors du prochain conseil municipal (le 24 juin), l’intégration des premiers impacts de la crise sanitaire sur le budget annuel 2021 sera soumise au vote des élus de la Ville de Besançon.

Après un budget 2020 bien malmené par la crise de la Covid-19, celui de 2021 n'est pas épargné, bien au contraire. L'impact est évalué à plus de 3 millions d'euros alors que nous ne sommes qu'en milieu d'année.

Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon en charge des finances © Alexane Alfaro

Pourquoi ?

Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon en charge des finances, explique que "1,14 million d'euros ont dû être réinjectés pour compenser la perte de recette".

Cette somme regroupe notamment l'absence de taxe sur les jeux. Dans une commune comptant un casino en concession de service public, la municipalité perçoit une taxe sur les jeux. A Besançon, la fermeture des casinos pendant le dernier confinement représente une perte de 650.000 € pour la Ville.

La taxe sur les terrasses est aussi une source de recettes pour la Ville, mais il a été décidé au printemps dernier d'exonérer les gérants de bars et de restaurants de droits de terrasse de janvier à juin 2021 pour leur donner un coup de pouce. Cette perte financière représente 110.000€.

La Ville a dû également effectuer des dépenses liées à la crise sanitaire telles que l'achat de produits d'entretien désinfectants dans les écoles du territoire.

Cette somme de 1,14 million d'euros s'ajoute aux 2 millions qui avaient déjà été intégrés dans le budget dans le cadre de cette crise.

Quelques bonnes nouvelles…

Anthony Poulin note toutefois une augmentation des certaines recettes comme celles liées aux droits de mutation (ou droits d'enregistrement). Il s'agit de la taxe perçue par le notaire au moment d'un achat immobilier pour le compte de l'État et des collectivités locales.

"On observe une forte activité dans le domaine de l'immobilier avec des recettes supplémentaires sur les droits de mutation que nous évaluons à 200.000€ en prévisionnel", affirme l'adjoint en charge des finances.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Economie

Volte-face : les bars de Besançon pourront finalement diffuser les Jeux olympiques de Paris !

EXCLUSIVITÉ • Suite aux polémiques autour de la diffusion des JO sur les terrasses bisontines, nous avons contacté la Ville de Besançon. Abdel Ghezali, premier adjoint en charge des Sports, a affirmé que la mesure interdisant l’installation d’écrans en extérieur serait suspendue dès vendredi 26 juillet 2024, et cela, jusqu’à la fin des épreuves sportives. Cela inclut également les Jeux paralympiques.

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.88
peu nuageux
le 25/07 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
57 %