Covid-19 : 3 millions de pertes financières à la Ville de Besançon depuis le début de l'année

Publié le 22/06/2021 - 18:31
Mis à jour le 24/06/2021 - 12:37

Lors du prochain conseil municipal (le 24 juin), l'intégration des premiers impacts de la crise sanitaire sur le budget annuel 2021 sera soumise au vote des élus de la Ville de Besançon.

Après un budget 2020 bien malmené par la crise de la Covid-19, celui de 2021 n'est pas épargné, bien au contraire. L'impact est évalué à plus de 3 millions d'euros alors que nous ne sommes qu'en milieu d'année.

Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon en charge des finances © Alexane Alfaro

Pourquoi ?

Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon en charge des finances, explique que "1,14 million d'euros ont dû être réinjectés pour compenser la perte de recette".

Cette somme regroupe notamment l'absence de taxe sur les jeux. Dans une commune comptant un casino en concession de service public, la municipalité perçoit une taxe sur les jeux. A Besançon, la fermeture des casinos pendant le dernier confinement représente une perte de 650.000 € pour la Ville.

La taxe sur les terrasses est aussi une source de recettes pour la Ville, mais il a été décidé au printemps dernier d'exonérer les gérants de bars et de restaurants de droits de terrasse de janvier à juin 2021 pour leur donner un coup de pouce. Cette perte financière représente 110.000€.

La Ville a dû également effectuer des dépenses liées à la crise sanitaire telles que l'achat de produits d'entretien désinfectants dans les écoles du territoire.

Cette somme de 1,14 million d'euros s'ajoute aux 2 millions qui avaient déjà été intégrés dans le budget dans le cadre de cette crise.

Quelques bonnes nouvelles…

Anthony Poulin note toutefois une augmentation des certaines recettes comme celles liées aux droits de mutation (ou droits d'enregistrement). Il s'agit de la taxe perçue par le notaire au moment d'un achat immobilier pour le compte de l'État et des collectivités locales.

"On observe une forte activité dans le domaine de l'immobilier avec des recettes supplémentaires sur les droits de mutation que nous évaluons à 200.000€ en prévisionnel", affirme l'adjoint en charge des finances.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Rentrée 2021 et Covid-19 : le pass sanitaire sera-t-il obligatoire pour aller en classe ?

Seuls les collégiens et lycéens non vaccinés devront suivre les cours à distance si un cas de Covid-19 est détecté dans leur classe à partir de la rentrée, a annoncé ce mercredi 28 juillet Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale qui a précisé que les classes d’écoles primaires fermeraient, elles, dès le premier cas positif. Pour l'heure, aucune obligation vaccinale ou pass sanitaire n'a été décidée par le gouvernement.  

Une quatrième vague également en Bourgogne Franche-Comté ?

Avec un taux d'incidence de 30 cas pour 100.000 habitants (seuil d'alerte à 50) et un taux de positivité des tests à 1,4%, la Bourgogne Franche-Comté est, avec le Centre, la région où la circulation du virus est la moins rapide de France. Toutefois, la circulation du virus est particulièrement active chez les jeunes avec des  taux d'incidence de 105 pour les 20 à 29 ans et de 52 chez les 10 à 19 ans.

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.11
partiellement nuageux
le 29/07 à 18h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
38 %

Sondage