Covid-19 : le deuxième "concert test" de France se déroule à la Rodia avec Tagada Jones

Publié le 08/07/2021 - 14:09
Mis à jour le 08/07/2021 - 15:34

Après le premier concert-test concluant en février 2021 à l’AccorHotels Arena à Paris avec Indochine, la Rodia de Besançon accueille le deuxième "concert test" de France ce jeudi 8 juillet 2021 avec 700 spectateurs debouts, masqués, vaccinés ou testés 48 heures avant le concert. Au programme : le groupe de punk rock français Tagada Jones ! Le concert affiche complet...

Le premier concert test du 29 mai à Paris avec Indochine, qui s’est tenu devant une foule masquée, a démontré « l’absence de sur-risque d’infection » au Covid-19, a révélé jeudi l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

C’est une bonne nouvelle pour le secteur des musiques actuelles dans l’optique d’une reprise pérenne des concerts debout à la rentrée, même en cas de permanence de l’épidémie.

L'étude après le concert d'Indochine a donc "montré un taux d'infection similaire chez des personnes participant à un concert comparé à des personnes ne participant pas". La présence "à un concert n'a pas été associée à un sur-risque de transmission du (Covid-19) lors d'un concert en configuration debout sans distanciation physique chez des personnes masquées avec un test antigénique négatif dans une salle fermée", met encore en avant l'AP-HP.

L'expérimentation reposait sur deux populations observées, après tirage au sort des volontaires. Un groupe de 3.917 personnes a assisté au concert d'Indochine à Bercy (Accor Arena). Et 1.947 personnes sont restées chez elles, pour analyser en miroir la circulation du Covid-19.

"Le nombre de participants ayant une PCR salivaire positive sept jours après l'évènement était de 8 parmi les 3.917 participants dans le groupe expérimental comparé à 3 parmi les 1.947 participants du groupe contrôle", détaille l'AP-HP, en charge du volet scientifique, tandis que le Prodiss (Syndicat national du spectacle musical et de variété) supervisait la partie concert.

Le taux d'incidence "observé dans les deux groupes (0,20% et 0,15%, respectivement) correspond au taux d'incidence en Ile-de-France estimé dans les deux semaines précédant l'événement, c'est-à-dire entre 150 et 200 cas pour 100.000 habitants. Il est actuellement de 25/100.000 (données Santé Publique France)", souligne l'AP-HP.

Deuxième concert test à la Rodia de Besançon

"Je salue cette très belle initiative, la vie reprend progressivement, mais nous devons rester prudents face à cette pandémie", a déclaré la maire de Besançon, Anne Vignot . "Nous devons apprendre à vivre avec ce virus", a-t-elle ajouté.

"Ce qui nous a manqué c'est ce qu'on défend"

Pour Manou Comby, directeur de La Rodia, "ce qui nous a manqué c'est ce qu'on défend : le partage émotionnel ô combien nécessaire, le retour au vivant est très important, mais nous avons besoin de connaître les conditions précises des concerts".

Et c'est justement le but de ce concert test. Cette opération permettra à tous les professionnels du monde culturel de connaître (enfin) les modalités, la logistique, les règles sanitaires pour organiser des évènements publics, debouts, sans prendre de risque lié à la Covid-19.

Un travail en lien avec l'Agence régionale de santé

C'est Karim Roukeb, producteur de spectacle pour Le Bruit qui pense à Besançon, a proposé l'idée de réaliser ce second concert test à Besançon. "C'est un travail qui a été entamé il y a plusieurs mois en lien l'Agence régionale de santé avec l'idée d'accueillir le mieux possible le public", a-t-il déclaré. Rappelons que les organisateurs de spectacles et de concerts sont restés à l'arrêt pendant 15 mois en raison de la crise sanitaire.

Le bilan de cette soirée sera diffusé aux professionnels de la culture, mais aussi au grand public.

Présentation du déroulement du concert test à la Rodia le 8 juillet 2021. ©

Cette soirée est ouverte au grand public (sauf enfants de moins de 11 ans pour des raisons liées aux risques auditifs). 700 personnes participeront à l'opération dans la grande salle dont la capacité est de 1.100 spectateurs.

Il suffit de s'inscrire sur le site de La Rodia en réservant son billet gratuit (billetterie ouverte dès à présent). "Personne ne rentrera sans avoir réservé sur le site", a précisé à plusieurs reprises le directeur de La Rodia.

L'ouverture des portes est prévue dès 19h00, et le concert commencera à 20h30. Ce concert affiche complet depuis le 21 juin.

Chaque personne du public devra obligatoirement :

  • Présenter une preuve qu'elle est vaccinée (2 injections) dont la deuxième dose a été administrée au moins 15 jours avant la date du concert, ou présenter un test négatif de moins de 48 heures ;
  • Porter un masque.

A noter :

  • Le bar sera fermé.
  • Un food truck sera installé sous la terrasse de La Rodia pour se restaurer.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Culture

Gilles Poussin et Christian Marmonnier rééditent leur ouvrage « Métal Hurlant, la machine à rêver » !

Suite au retour de la revue de bandes dessinées Metal Hurlant depuis septembre dernier, Gilles Poussin, auteur franc-comtois et Christian Marmonnier, journaliste, ont décidé de rééditer leur livre de 300 pages Métal Hurlant, la machine à rêver (Denoël graphic), déjà publié en 2005, préfacé par Jean-Pierre Dionnet, fondateur du magazine. Interview.

« Histoire de libellule », une auteure jurassienne évoque les violences sexuelles qu’elle a subit à l’adolescence

Anne-Marie Rouchon a consacré 18 ans de la première partie de sa vie au sport de haut niveau. A peine sortie de l’enfance et pendant plusieurs années, elle subit des agressions sexuelles de son entraineur. Quarante ans lui sont nécessaires pour trouver le courage de sortir du silence et enfin déposer sa parole dans un livre, Histoire de libellule (Z4éditions), sorti en septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.56
ciel dégagé
le 16/10 à 15h00
Vent
2.23 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
18 %

Sondage