Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté ne fait plus partie des régions les plus impactées par l'épidémie

Publié le 17/02/2021 - 15:13
Mis à jour le 19/02/2021 - 10:43

Le préfet de Bourgogne de Franche-Comté Fabien Sudry et le directeur régionale de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté ont annoncé ce mercredi 17 février une diminution du nombre de cas positifs de Covid-19 dans la région. Aujourd'hui, elle ne fait plus partie des régions les plus impactées par l'épidémie, mais cette bonne nouvelle s'accompagne de la menace des variants... Explications.

Illustration © D Poirier
Illustration © D Poirier

"C'est une bonne nouvelle : la situation est en amélioration lente, mais durable sur la région", a annoncé en introduction d'une conférence de presse le préfet de Bourgogne Franche-Comté. "On peut considérer que la circulation du virus diminue doucement mais surement", ajoute le directeur régional de l'ARS.

Côté chiffres, le taux d'incidence est de 163 cas positifs pour 100.000 habitants contre 188 en moyenne nationale. 4% des tests effectués dans notre région sont positifs contre 6% en moyenne nationale. Pour la population de plus de 65 ans, le taux d'incidence reste élevé avec 177 cas positifs pour 100.000 habitants (160 en moyenne nationale).

L'activité reste soutenue dans les hôpitaux régionaux avec 1.567 personnes hospitalisées et 155 en réanimation. "Même si c'est encore très soutenu dans les hôpitaux, il y a un léger recul. Ca faisait trois mois qu'on n'était pas descendu à ce niveau", souligne le directeur régional de l'ARS.

Une "bouffée d'oxygène" menacée par les variants

Aujourd'hui et depuis quelques jours, la Bourgogne Franche-Comté n'est plus l'une des régions françaises les plus impactées par l'épidémie. "C'est une petite bouffée d'oxygène", affirme Pierre Pribile tout en précisant que "nous sommes dans un contexte d'incertitude et de menace des variants".

En Bourgogne Franche-Comté, 15% des cas de covid-19 sont des variants anglais (35% en moyenne nationale) et 2% des cas sont des variants sud-africains ou brésiliens (6% en moyenne nationale).

"La question est de savoir si l'efficacité des mesures restera suffisante dans l'hypothèse que les variants se généralisent en région et en France", ajoute Pierre Pribile.

70.000 personnes vaccinées d'ici mars en Bourgogne Franche-Comté

Dans notre région,  4,9% de la population est vaccinée (3,5% en moyenne nationale). La Bourgogne Franche-Comté est l'une des régions françaises où le taux de vaccinés est le plus élevé après avoir été l'une des régions les plus impactées par l'épidémie ces derniers mois.

A ce stade, deux grands types de publics sont concernés par la vaccination : les professionnels de santé au sens large et les personnes de plus de 75 ans en Ehpad ou à domicile et les personnes souffrant de pathologies lourdes quel que soit leur âge.

Dès le 25 février, les personnes âgées entre 50 et 64 ans pourront se rapprocher de leur médecin traitant afin de savoir si elles font partie de la cible vaccinale pour se voir prescrire ou non le vaccin.

Selon le directeur de l'ARS, "à terme, il est envisagé que la vaccination soit également faite par les pharmaciens."

"Chaque jour qui passe, nous gagnons du terrain sur l'épidémie"

Pour Pierre Pribile, "chaque jour qui passe, nous gagnons du terrain sur l'épidémie, même si les chiffres sont encore élevés, et chaque jour qui passe, nous vaccinons la population. On invite nos concitoyens à tenir bon et à rester vigilant."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Hausse des contaminations et hospitalisations, stabilité en réanimation

Covid-19 •

Avec plus de 10.200 nouveaux cas positifs en moyenne chaque jour dans la région, les contaminations sont toujours en hausse avec un taux d'incidence de 2.800 cas pour 100.000 habitants. Ce dernier atteint jusqu'à 3.400 cas pour 100.000 habitants dans le Doubs. On dénombre 130 hospitalisations supplémentaires en une semaine. En revanche, 158 patients sont en soins critiques, un chiffre stable depuis plus de 15 jours.

Santé

Les bienfaits des fruits et des légumes d’hiver par Chloé Vuillemin, diététicienne à Besançon

Nous sommes bien installé.es dans l’hiver : il fait froid, la nature se repose. Les arbres ont perdu leurs feuilles, tout se passe sous la terre, c’est le moment de manger des légumes racines ! Notre diététicienne bisontine Chloé Vuillemin nous explique les bienfaits des fruits et des légumes d'hiver sur notre santé...

Hausse des contaminations et hospitalisations, stabilité en réanimation

Covid-19 •

Avec plus de 10.200 nouveaux cas positifs en moyenne chaque jour dans la région, les contaminations sont toujours en hausse avec un taux d'incidence de 2.800 cas pour 100.000 habitants. Ce dernier atteint jusqu'à 3.400 cas pour 100.000 habitants dans le Doubs. On dénombre 130 hospitalisations supplémentaires en une semaine. En revanche, 158 patients sont en soins critiques, un chiffre stable depuis plus de 15 jours.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.26
ciel dégagé
le 24/01 à 18h00
Vent
0.75 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage