Covid-19 : "La vague s'annonce encore plus élevée qu'en mars dernier" (ARS)

Publié le 30/10/2020 - 16:16
Mis à jour le 30/10/2020 - 17:41

Le nombre de malades ne cesse de croitre selon l'ARS de Bourgogne Franche-Comté qui a précisé ce 30 octobre 2020 en conférence de presse que les mesures prises pour contrer l'épidémie sont "indispensables".

Point sanitaire du vendredi 30 octobre 2020

  • 848 personnes hospitalisées ce matin (109 en réanimation) pour formes graves du Covid-19 soit 100 personnes qui entrent à l'hôpital par jour et 15 en réanimation 
  • 1.192 décès en milieu hospitalier + 652* dans les établissements médico-sociaux au 10 juillet 2020 (* le chiffre publié par Santé publique France)
  • 4.898 sorties d’hospitalisation 

Selon Pierre Pribile, Directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, les mesures de "freinage" de l'épidémie sont "indispensables" : "Les cas vont continuer à déferler. La vague s'annonce encore plus élevée qu'en mars dernier. Mi-novembre nous attendons jusqu'à 2000 patients en même temps à l'hôpital".

En ce qui concerne les lits en réanimations, l'ARS indique que les cas risquent d'être supérieurs à 300 personnes (ce nombre déjà maximal avait été celui de la première vague)

Les dés sont jetés pour les 15 jours à venir...

Pour l'ARS, les quinze prochains jours sont déjà visibles : "Les dés sont jetés. Les personnes qui sont hospitalisées seront en partie les cas graves dans quinze jours. L'épidémie est depuis de nombreuses semaines à la hausse, mais a connu accélération très brutale. On a désormais rejoint moyenne nationale".

Taux incidence sur huit jours : Il est supérieur à 400 cas pour 100.000 habitants en moyenne (ce chiffre a doublé en huit jours). Il est encore plus élevé dans deux départements qui sont le Jura et la Saône-et-Loire : 600 cas pour 100.000 habitants. 

Taux positivité des tests (+ 10 000 tests effectués par jour) : 20 % soit + 7 points que la semaine dernière

Taux incidence des personnes de plus de 56 ans : 460 cas pour 100.000 habitants. Ce chiffre a donc "plus que doublé en une semaine" : "Elles sont encore plus touchées par la maladie que les autres alors que ce sont ces dernières qui devaient être protégées", souligne l'ARS.

L'État a "tiré des leçons", préfet de Bourgogne Franche-Comté

Selon Fabien Sudry, Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Préfet de la Côte-d'Or, la logique du confinement repose sur trois aspects :

  • Retour attestation de déplacement
  • Fermeture des établissements recevant du public
  • Fermeture des commerces et entreprises non essentiels

"Il y a des différences par rapport au premier confinement. L'état a tiré des leçons : comme pour les écoles, collèges et lycées, les services publics (au contact avec la population), mais aussi exploitations agricoles, BTP... Le tout en développant le télétravail", souligne le Préfet tout en précisant que le rôle des services de l'État répond aux aspects suivants :

  • Faire appliquer les règles : "Il y aura des contrôles. La discipline individuelle rejoint la discipline collective", explique le Préfet.
  • Expliquer et informer les citoyens et les élus pour que les règles "soient compréhensibles". 

Infos +

Pour plus d'informations, rendez-vous :

  • sur le site : www.gouvernement.gouv.fr
  • N°Vert national 0 800 130 000
  • Pour département de la Côte d'Or : adresse de messagerie dédiée :  pref-cip@cote-dor.gouv.fr
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Santé

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Covid-19 : l’ARS et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté verseront une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants en soins infirmiers mobilisés pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, apprend-on dans un communiqué samedi 14 novembre 2020.

Covid-19 : le centre de dépistage Mourras ferme. Un nouveau centre ouvre le 16 novembre rue des Causses à Besançon

Le drive ouvert depuis fin septembre rue du Dr Mourras fermera ses portes ce samedi 14 novembre en fin de journée afin d’offrir un centre de dépistage en intérieur durant les mois d’hiver. Un nouveau site de dépistage en intérieur ouvrira ses portes le lundi 16 novembre à 8 heures au 6 rue des Causses à Besançon. 
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.57
ciel dégagé
le 27/11 à 18h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %

Sondage