Covid-19 : en quoi consiste le plan blanc déclenché au CHU de Besançon ?

Publié le 23/10/2020 - 10:37
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:40

Compte tenu de l’aggravation significative de la situation sanitaire en Bourgogne Franche- Comté, et bien que le nombre de patients Covid accueillis au CHU de Besançon reste pour l’heure modéré, il a été décidé de déclencher le plan blanc depuis jeudi 22 octobre 2020 afin d’anticiper l’augmentation des prises en charge. 

©Damien Poirier ©
©Damien Poirier ©

Mesures spécifiques déployées

Le déclenchement du Plan blanc se concrétise par la transformation des organisations existantes au sein du CHU. Au regard de la nécessité d’augmenter le nombre de lits de réanimation et de médecine, le CHU se voit en effet contraint d’engager d’ici quelques jours une première phase de déprogrammation des interventions chirurgicales susceptibles d’être reportées. Cette mesure permettra de libérer les ressources humaines nécessaires pour faire face à la situation.

  • Les premiers patients concernés par les déprogrammations seront contactés par les secrétariats médicaux dans les 15 jours à venir.

Respect des gestes barrières dans toute l’enceinte du CHU et restriction des droits de visite aux patients hospitalisés

Pour protéger tant les patients que les professionnels hospitaliers, il est impératif de limiter au maximum la propagation du virus. C’est pourquoi le CHU de Besançon demande aux familles de s’abstenir de rendre visite à leurs proches dans les semaines à venir et rappelle les gestes barrière obligatoires dans l’établissement.

  • Toute personne présente au sein du CHU doit porter un masque en continu, y compris dans les chambres.
  • Avant toute entrée dans un service, il est obligatoire de se frictionner les mains avec un gel hydro- alcoolique.
  • Pour les personnes venant en consultation, un accompagnant n’est autorisé que s’il est absolument indispensable au bon déroulement de la consultation.

Le CHU est bien conscient que ces mesures et restrictions peuvent être contraignantes pour les patients et leurs proches. Elles sont néanmoins indispensables au vu du contexte sanitaire qui s’est particulièrement dégradé ces derniers jours.

Accès aux soins et appels au centre 15

Le CHU appelle la population à ne pas renoncer aux soins et à consulter les médecins traitants pour les problèmes de santé habituels, les services de l’hôpital en charge de votre suivi, ou à contacter le SAMU centre 15 en cas d’urgence.

Le "15" est en effet dédié exclusivement aux urgences médicales et aux symptômes sévères de la Covid (fièvre mal tolérée, difficultés à respirer, douleur cardiaque ou thoracique, difficultés à s’hydrater et s’alimenter...). Il est recommandé de contacter le 15 avant de se rendre aux urgences.

En l’absence de symptôme grave, l’appel au médecin traitant doit rester le premier réflexe.

Soyons tous acteurs et solidaires !

Vous pouvez vous aussi aider tous les professionnels impliqués dans la gestion de cette épidémie en respectant les consignes, en particulier les mesures barrière et en choisissant de vous faire vacciner contre la grippe saisonnière. "Votre contribution est précieuse", souligne le CHU de Besançon dans un communiqué.

Aux côtés de ses partenaires publics et privés, le CHU de Besançon se prépare depuis plusieurs semaines à cette seconde vague. "L’ensemble de la communauté hospitalière a fait preuve de professionnalisme, réactivité, et adaptabilité. C’est avec le même engagement et le même courage que notre hôpital mobilisera ses forces pour être à la hauteur de ce nouveau défi."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.86
ciel dégagé
le 25/06 à 3h00
Vent
2.26 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %