Covid-19 : le CHU de Besançon lève le plan blanc

Publié le 03/03/2022 - 19:28
Mis à jour le 03/03/2022 - 19:39

La direction de l’hôpital de Besançon a annoncé ce jeudi 3 mars 2022 en fin de journée qu’elle levait le plan blanc tout en maintenant des mesures de précaution.
 

4 mars 2020 – 4 mars 2022 : deux ans de Covid-19 au CHU de Besançon

  • 43 437 appels au centre 15 relatifs au Covid
  • 393 jours de plan blanc
  • 2 433 patients atteints de Covid-19 hospitalisés au CHU
  • 454 patients sont décédés
  • 84 447 tests ont été réalisés au sein de l’hôpital, dont 9 445 révélés positifs

Le CHU, en qualité d’établissement pivot dans la région, a permis de délivrer plus de 625.000 doses aux centres de vaccination du Doubs et à 90 établissements de santé du territoire du GHT Franche-Comté.

Baisse du taux d'incidence. Baisse du nombre de patients Covid dans les services de médecine et de réanimation et baisse de l'absentéisme des personnels en raison des contaminations : la cellule de crise du CHU s'est prononcée en faveur de la levée du plan blanc déclenché le 7 décembre 2021 pour faire face à la vague Delta, puis prolongé pour Omicron.

"C’est la troisième fois que le plan blanc était déclenché au CHU de Besançon depuis le début de la pandémie. Le 1er plan blanc avait été actif du 9 mars au 4 juin 2020, le 2e du 22 octobre 2020 au 31 mai 2021" CHU de Besançon.

Des mesures de précaution maintenues

L'hôpital souligne toutefois que la circulation du virus reste élevée avec un  taux d’incidence à 550 cas pour 100.000 habitants  et une positivité de 24% dans le département du Doubs.

En conséquence et afin de protéger les patients fragiles ou immunodéprimés, plusieurs règles de vigilances restent en vigueur :

  • en dehors des urgences et de certaines exceptions (voir site web du CHU), le passe sanitaire est obligatoire au sein du CHU de Besançon
  • le port du masque est obligatoire ;
  • les visites auprès des patients hospitalisés ne sont pas autorisées dans les services de soins sauf dans les cas suivants :
    • pour les services accueillant des mineurs : visite autorisée aux deux parents
    • pour la maternité : visite autorisée pour le conjoint
    • pour les patients en fin de vie ou admis en soins palliatifs
    • sur dérogation exceptionnelle du médecin-chef de service

Les règles concernant les visites aux patients seront réévaluées mi-mars au regard de la situation épidémique.

©

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Températures en hausse : le risque d’allergie " moyen " en Bourgogne Franche-Comté

Le temps anticyclonique, calme et les températures plus clémentes favorisent la floraison des arbres, selon le bulletin allergo-pollinique de Atmo BFC de ce vendredi 3 février. Les concentrations de pollens de noisetier sont en augmentation, le risque d'allergie sera de niveau moyen ces prochains jours dans la région.

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.86
couvert
le 04/02 à 0h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
86 %