Covid-19 : Olivier Véran n'exclut pas un troisième confinement

Publié le 27/12/2020 - 08:40
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:39

Le ministre de la Santé affirme dans une interview donnée au Journal du Dimanche le 27 décembre, qu'il n'excluait pas l'instauration d'un troisième confinement à l'occasion du lancement de la campagne de vaccination en France ce jour.

 © AP
© AP

Olivier Véran explique que « nous n’excluons jamais des mesures qui pourraient être nécessaires pour protéger des populations. Ca ne veut pas dire qu’on a décidé, mais qu’on observe la situation heure par heure ». Un troisième confinement est particulièrement redouté par les autorités à l’issue des fêtes de fin d’année.

L’objectif des 5.000 cas par jour « s’éloigne »

Ce dimanche 27 décembre, la circulation du virus est encore très active avec « 15.000 contaminations détectées par jour en moyenne alors qu’on était descendu à 11.000… » indique le ministre de la Santé. Rappelons que l’objectif fixé par le gouvernement depuis fin novembre est d’atteindre les 5.000 cas par jour. Cet objectif « s’éloigne et la pression sur le système de santé reste importante, avec 1.500 hospitalisations par jour, une tension qui baisse très peu en réanimation », souligne Véran.

La situation reste particulièrement préoccupante dans le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté et le département des Alpes-Maritimes.

1 Commentaire

Les cas PCR ne sont pas des cas malades, l'inventeur du PCR a dit lui même que son test ne servait pas à ça. Donc on mesure n'importe quoi ! Pour ce qui est du confinement, quels sont aujourd'hui le nombre de mort ? Comment sont nos hopitaux ? Rien de différents avec un hivers classique. Donc il n'y a absolument aucun signe pour continuer à museler les Français si ce n'est une raison Politico - politique. Mr Véran devra rendre des comptes devant la justice sur les différentes plaintes en cours à son égard.
Publié le 3 janvier 2021 à 21h15 par Philippe MARCEAU • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Hausse des contaminations et hospitalisations, stabilité en réanimation

Covid-19 •

Avec plus de 10.200 nouveaux cas positifs en moyenne chaque jour dans la région, les contaminations sont toujours en hausse avec un taux d'incidence de 2.800 cas pour 100.000 habitants. Ce dernier atteint jusqu'à 3.400 cas pour 100.000 habitants dans le Doubs. On dénombre 130 hospitalisations supplémentaires en une semaine. En revanche, 158 patients sont en soins critiques, un chiffre stable depuis plus de 15 jours.

Covid-19 : le centre de vaccination Résal a rouvert ses portes et accueille aussi les enfants dès 5 ans

Suite à la fermeture du vaccinodrome de Micropolis, quatre centres de vaccination ont ouvert leurs portes ce lundi 17 janvier dans le Grand Besançon, dont deux à Besançon. Le préfet du Doubs, la maire et la déléguée départementale de l'ARS du Doubs ont visité le centre Résal dans le quartier Palente.

Politique

Aucun pass sanitaire ne sera demandé lors des meetings politiques…

C’est une nouvelle qui va en faire grincer des dents plus d’un… Le Conseil constitutionnel (saisi par 60 députés de la France Insoumise) a validé ce vendredi 21 janvier 2022 le projet de loi concernant le pass vaccinal. Les sages ont toutefois refusé la possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire aux participants.

Quatre députés du Doubs signent une tribune en faveur d’une « fin de vie libre »

Les Jeunes avec Macron (JAM) de Bourgogne-Franche-Comté ont rédigé ce mois de janvier 2022 une tribune afin de ramener dans le débat national la question du choix de la fin de vie. Fannette Charvier, Eric Alauzet, Denis Sommer et Frédéric Barbier, députés du Doubs, ont co-signé cette dernière.

A Besançon, le portrait d’Emmanuel Macron goudronné pour ses bilans climatique et social

Pendant que Emmanuel Macron inaugurait la présidence française de l’Union européenne ce mercredi 19 janvier, des activistes d’Action non-violente COP21 ont souillé des portraits officiels du président pour dénoncer son bilan climatique et social. Ils pointent "le sabotage climatique" du quinquennat d'Emmanuel Macron et appellent à la mobilisation.

Fermeture du pont de la République aux voitures : une idée « absurde » pour les élus de Besançon maintenant

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé le 7 janvier dernier la fermeture du pont de la République à la circulation des voitures au printemps-été 2022. Une décision qualifiée d'"absurde" dans une lettre ouverte du 19 janvier écrite par Claude Varet, conseillère municipale de Besançon maintenant, qui appelle la maire à y renoncer en l'invitant à lancer "un grand chantier visant l’étude de toutes les mobilités."
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.36
peu nuageux
le 21/01 à 18h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
39 %

Sondage