Covid-19 : premiers tests salivaires cette semaine à l'école Jules Ferry

Publié le 01/03/2021 - 13:45
Mis à jour le 05/03/2021 - 10:46

Les premiers tests salivaires dans les écoles et les trois établissements du panel du département du Doubs, dont l'école élémentaire Jules Ferry, ont commencé ce lundi 1er mars 2021. Reportage.

Ce lundi, plus d'une centaine d'élèves de l'école Jule Ferry vont devoir répondre à un exercice très inhabituel : cracher dans un tube.

Après avoir obtenu l'autorisation de se faire tester à la covid-19 de leurs parents, ils rencontrent les infirmières du laboratoire CBM 25 pour connaître la marche à suivre et effectuer un bon test salivaire.

Tests salivaires à Besançon. © Alexane Alfaro

"C'est le premier établissement que nous faisons dans le cadre de ces campagnes de dépistages itératifs puisque ce sont des campagnes qui vont avoir lieu tous les 15 jours dans les établissements ciblés", explique Dr Fabienne Moulinier, présidente des laboratoires d'analyses médicales CBM 25.

Lundi , entre 130 tests salivaires ont été réalisés. 70% des élèves de l'école ont l'autorisation de leurs parents pour se faire tester de leurs parents.

"Imagine une bonne glace !"

Tests salivaires à Besançon. © Alexane Alfaro

Dispersés dans une salle de classe transformée en centre de dépistage, pas facile pour tous ces jeunes gens de trouver de la salive pour remplir leur tube. "Imagine une bonne glace, le gâteau que tu préfères, un pot de Nutella…" suggère une infirmière pour faire saliver un écolier.

Mission accomplie ! En 1 minute, le millilitre attendu est dans le tube. Il ne reste plus qu'à le nettoyer avec une lingette désinfectante et le donner à l'infirmière. Cette dernière le joint au formulaire administratif correspondant à l'élève testé.

Tests salivaires à Besançon. © Alexane Alfaro

Les tests salivaires sont ensuite examinés en laboratoire d'analyse pour détecter la présence du virus de la Covid-19, souche originale ou variant. Les résultats sont communiqués entre 12h et 24h. "Mais plutôt 12h", nous précise le Dr Moulinier.

Et si un élève est testé positif ?

En cas de résultat positif, les parents de l'élève sont avertis et doivent garder leur enfant à domicile pendant 10 jours.

Si trois élèves sont testés positifs à la souche originale de la Covid-19 dans une même classe, alors elle doit fermer.

En revanche, si un seul élève est testé au variant britannique, sud-africain ou brésilien, c'est toute sa classe qui doit fermer comme l'ont précisé les autorités locales la semaine dernière.

Trois établissements du Doubs testés tous les 15 jours

Dans le département du Doubs, trois établissements scolaires font partie d'un panel : l'école Jules Ferry, le collège Jean-Claude Grenier à Morteau et le lycée Victor Hugo à Besançon. C'est l'un des axes annoncés par le directeur de l'inspection académique du Doubs Patrice Durand la semaine dernière. Il consiste à réaliser un panel comprenant une école, un collège et un lycée dans lesquels des tests salivaires seront effectués tous les 15 jours.

Le deuxième axe de cette campagne de dépistage d'ampleur consiste à mettre en œuvre les tests salivaires dans les écoles du premier degré dans le département. Cela concerne les élèves, mais aussi le personnel (enseignants, personnel administratif, etc.). Dans les collèges et les lycées, ce sont les tests antigéniques qui sont utilisés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

Variant brésilien : quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Comprendre • La présence des variants Sud-Africain et Brésilien n'explose pas en Bourgogne-Franche-Comté et serait même en diminution depuis un mois avec d'importantes disparités selon les départements. C'est dans le Doubs que l'on dénombre le plus de cas (7,2%) devant la Haute-Saône et la Saône-et-Loire. Rien à voir toutefois avec la Moselle fin février où le variant brésilien était responsable de la moitié des cas de contamination. On vous dit tout ce que l'on sait sur ce variant.

Annulation des festivals cet été : le sénateur Perrin écrit à la ministre de la Culture…

En 2021, le festival des Eurockéennes de Belfort est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de l'épidémie de Covid-1. Le sénateur du Territoire de Belfort a écrit, le 9 avril dernier, à la ministre de la Culture, un courrier relatif aux attentes des forces organisatrices des festivals "à jauge debout".

Pas d’AstraZeneca en Moselle, à cause du variant sud-africainLire plus

Education

L’université de Franche-Comté pilote un projet d’analyse sur l’intégration des migrants en Europe

Avec 12 partenaires venus des quatre coins de l'Europe, l'Université de Franche-Comté va analyser les processus d’intégration des migrants. Ce projet, d’un budget de 150.000 euros, est financé par le programme Europe pour les Citoyens du 1er mars 2021 au 31 août 2022. À terme, des recommandations seront proposées aux différentes institutions européennes.

Conseil départemental de l’Education nationale : FSU et FO boycottent l’instance de ce mardi

Les représentants FSU et FO au conseil départemental de l'Education nationale (CDEN) du territoire de Belfort ont décidé, ce mardi 6 avril de ne pas siéger dans cette instance avec le Préfet et le Conseil départemental dont l'ordre du jour était l'organisation de la rentrée 2021 dans le premier et le second degré.

Changement climatique : la Ville de Besançon démarrent les chantiers de rénovation dans les écoles et les crèches

Dans le "budget climat" 2021 de la Ville de Besançon voté en conseil municipal mercredi dernier, figure le nouveau schéma des écoles et des crèches. Il consiste en une amélioration thermique de ces établissements les protégeant ainsi du changement climatique et à diminuer leur consommation énergétique. Les premiers chantiers commenceront en juillet prochain.

Confinement : un accueil à Besançon pour les enfants des personnels de première ligne

Pour certaines catégories professionnelles, un accueil des enfants sera garanti. Le ministère de la Santé parle "d’un service de garde adapté à chaque territoire pour que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour vous protéger et vous soigner."

Dans le Doubs, les principaux clusters des variants ont pour origine le milieu scolaire

La souche "classique" de la Covid-19 ne représente plus "que" 5% des cas dans le département du Doubs (7,5% au niveau national). 82 % des contaminations proviennent du variant Britannique et et peu plus de 11 % des variants sud africain et britannique. Selon l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, les principaux clusters sont détectés en milieu scolaire devant la sphère professionnelle.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.97
nuageux
le 15/04 à 15h00
Vent
4.89 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
36 %

Sondage