Covid-19: qui peut se faire vacciner et où ?

Publié le 03/06/2021 - 11:45
Mis à jour le 03/06/2021 - 11:58

Tranches d'âge successives, maladies chroniques, professions prioritaires: qui peut se faire vacciner en France contre le Covid-19 ? En centre de vaccination ou en ville ? Et à quelles dates les autres publics y auront-ils accès ?

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Vaccination des 60 ans et plus

Toutes les personnes de cette tranche d'âge peuvent se faire vacciner, en centre de vaccination ou en ville, quel que soit leur lieu de vie et leur état de santé.

60% de cette catégorie de population a déjà reçu au moins une dose.

Vaccination des 55-59 ans

Toutes les personnes de cette tranche d'âge peuvent se faire vacciner en ville (par un médecin, un pharmacien ou un infirmier), avec les vaccins AstraZeneca ou Janssen.

Les personnes à risque très élevé de faire une forme grave de Covid sont éligibles aux vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna en centre de vaccination. Il s'agit principalement des malades de cancer en cours de traitement, des patients dialysés, des transplantés d'organes ou de cellules souches et des personnes porteuses de trisomie 21.

Des créneaux en centres de vaccination sont également réservés aux 55-59 ans très exposées au Covid-19 par leur profession: enseignants, professionnels de la petite enfance, policiers, gendarmes et surveillants pénitentiaires depuis le 17 avril, conducteurs de bus, routiers, caissières, employés des pompes funèbres et des abattoirs, agents d'entretien, salariés des centres de tri de déchets, éboueurs et agents de sécurité des transports et des commerces depuis le 24 avril.

Vaccination des  50-55 ans

En dessous de 55 ans, seuls les vaccins Pfizer et Moderna peuvent être utilisés, AstraZeneca et Janssen n'étant pas recommandés en raison d'un risque rare d'effets indésirables graves.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a toutefois annoncé avoir saisi la Haute autorité de Santé (HAS) pour étudier la possibilité de permettre à tous les volontaires, quel que soit leur âge, de se faire vacciner avec l'AstraZeneca en signant une décharge de responsabilité.

Il s'agit principalement des maladies cardio-vasculaires (hypertension artérielle compliquée, antécédent d'AVC ou de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque), du diabète, de maladies respiratoires (insuffisance respiratoire, asthme sévère, fibrose pulmonaire, apnée du sommeil, broncho-pneumopathie obstructive) et des cancers.

Vaccination des 18-49 ans

Le gouvernement a aussi annoncé que tous les plus de 18 ans pouvaient désormais se faire vacciner en France et Outremer (dont la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane) et même à partir de 16 ans à Mayotte, département le plus jeune de France. Pour Moderna : vaccination sur chez médecin traitant (généraliste ou spécialiste), médecin du travail,  Pharmacie ou Centre de vaccination (2de dose uniquement). Pour Pfizer, centre de vaccination et son lieu de soin.

Vaccination des moins de 18 ans

La vaccination sera ouverte aux 12-18 ans en France dès le 15 juin.

La Haute autorité de santé (HAS) a rendu un avis mercredi sur la vaccination des 12-15 ans. Elle préconise ce jeudi une vaccination par étapes avec Pfizer.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Une quatrième vague également en Bourgogne Franche-Comté ?

Avec un taux d'incidence de 30 cas pour 100.000 habitants (seuil d'alerte à 50) et un taux de positivité des tests à 1,4%, la Bourgogne Franche-Comté est, avec le Centre, la région où la circulation du virus est la moins rapide de France. Toutefois, la circulation du virus est particulièrement active chez les jeunes avec des  taux d'incidence de 105 pour les 20 à 29 ans et de 52 chez les 10 à 19 ans.

Annonces présidentielles : plus de 926.000 rendez-vous de vaccination pris sur Doctolib lundi

Mise à jour ce 13 juillet • "Vous êtes des centaines de milliers à avoir réservé un rdv de vaccination ce soir", a noté ce 12 juillet 2021 le ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter suite aux annonces du chef de l’Etat. "Ca tombe bien, on a des vaccins, des centres ouverts partout et des dizaines de milliers de soignants, pompiers, agents des collectivités qui n'attendent que vous", a-t-il assuré.

Santé

Apéritifs en vacances : les conseils de Chloé Vuillemin, notre diététicienne bisontine

La saison des apéritifs est lancée ! L’été est là, l’allègement des mesures sanitaires nous laisse enfin entrevoir la possibilité de nous retrouver en famille, entre ami.es… Comment profiter de ces moments de convivialité sans entrer dans le cercle vicieux des excès/restrictions/craquages, sans s’imposer ensuite 3 jours de diète ? Toujours la même recette : en dégustant ! Voici les conseils de Chloé Vuillemin, diététicienne à Besançon...

60.000 adolescents ont reçu au moins une injection en Bourgogne-Franche-Comté

Depuis dix jours, la vaccination des adolescents s'accélère. 29,9% des enfants âgées de 12 à 17 ans ont reçu au moins une première injection et 7,6% d'entre eux affichent un parcours vaccinal complet avec deux injections. C'est dans le Doubs que la couverture vaccinale des adolescents est la plus faible à 24 % contre près de 34,5 % en Saône-et-Loire pour une moyenne nationale à 27%.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.38
légère pluie
le 26/07 à 15h00
Vent
3.12 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
63 %

Sondage