Créabisontine : des objets du quotidien revisités

Publié le 22/12/2018 - 09:15
Mis à jour le 22/12/2018 - 09:23

Après avoir travaillé 10 ans en relations clientèles et communication, Sandrine Laprade a décidé de se reconvertir et d’effectuer une formation de graphiste. Elle a alors lancé son entreprise CréaBisontine…
 

maCommune.info : Quand vous est venue l'idée de Créabisontine ?

Sandrine Laprade : "En 2013, j’ai eu envie de reprendre les crayons uniquement pour moi, dessiner ce que j'avais envie et pas selon une demande de client. J'ai choisi de «faire vivre» mes illustrations sur des objets. J'ai commencé par des miroirs de poche, de la papèterie. Parallèlement, j'écrivais pour des magazines et j'aimais jouer avec les mots. En 2014, j'ai commencé à créer des mugs. À cette époque, les mugs personnalisés n'existaient pas hormis ceux qu'on voyait avec des photos. J'avais trouvé ma signature : une typographie avec des petites illustrations en mêlant humour et phrases positives". 

mC : À qui sont destinées vos créations ?

Sandrine Laprade : "Mes objets sont destinés à tous ceux qui entourent la  famille puisque je fais des mugs pour tous les membres ( papa, maman, tata, tonton, papy, mamie, frère, soeur, parrain, marraine, maitresse, collègue, amie.. ). J'ai un thème de prédilection : le chat ! D'ailleurs, depuis 2014 ma phrase J'habite chez mon chat ( que j'ai fini par déposer en marque ) est toujours mon best-seller. Mes enfants ( des ados ) m'inspirent beaucoup aussi".

mC : Avez-vous décliné vos "phrases positives" sur d'autres objets ?

Sandrine Laprade : "Oui, on avait commencé par les mugs et très vite, j'ai proposé de décliner sur plein de supports : vaisselle, papeterie, textile de maison, crayons, bagagerie, paillassons, bougies, porte-clés, pin's, accessoires de salle de bains et plein de nouveaux produits qui seront présentés à Maison et Objets en janvier à Paris. À côté de cela, j'ai continué à créer d'autres collections pour les particuliers dans mon atelier à Geneuille. Il est impensable pour moi de ne plus être en contact proches des personnes et d'avoir aussi une certaine liberté dans ce que je fais". 

mC : Où peut-on les trouver ?

Sandrine Laprade : "Vous retrouverez la majeure partie de ma collection éditée chez Lulubel au 102 Grande rue au centre-ville de Besançon. C'est la première boutique qui m'a fait confiance. Comme mes produits sont également vendus dans des grands groupes, ils sont présents dans la boutique «Du Bruit la Cuisine» et «Ambiance et styles". 

Info +

Retrouvez les créations de Sandrine sur :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.6
pluie modérée
le 14/06 à 6h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
76 %