Déconfinement : quelles mesures sont prises dans les lieux de cultes contre le covid-19 ?

Publié le 25/05/2020 - 15:27
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:43

Dans un communiqué du 22 mai, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, annonce avoir convenu avec les représentants des cultes des modalités de reprise des cérémonies religieuses. Découvrez-les...

©https://pixabay.com/fr/photos/eglise-foi-j%C3%A9sus-pr%C3%AAtre-croix-750251/ ©
©https://pixabay.com/fr/photos/eglise-foi-j%C3%A9sus-pr%C3%AAtre-croix-750251/ ©

Depuis le début de la crise sanitaire, les responsables des cultes en France "ont fait preuve de réactivité et de responsabilité face à l’épidémie" selon le ministre de l'Intéreiur. "Si les lieux de culte n’ont jamais été fermés, des restrictions ont dû être imposées pour les cérémonies religieuses alors même que le confinement se déroulait lors de fêtes religieuses particulièrement importantes, notamment pour nos concitoyens chrétiens, juifs et musulmans."

Conscients de cette situation, le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur ont entretenu un dialogue constant avec les responsables des cultes et dès le 4 mai au Sénat, le Premier ministre annonçait l’intention du gouvernement de permettre la reprise des cérémonies religieuses, dans le respect des règles sanitaires pour la fin de mois de mai.

Par une décision du 18 mai, le Conseil d’Etat a jugé que la reprise des cérémonies religieuses pouvait être envisagée sous réserve du respect de règles sanitaires strictes. Vendredi matin, lors d’une nouvelle réunion de concertation, le ministre de l’Intérieur et les responsables des cultes ont pu s’accorder sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité sanitaire de tous.

Ainsi, un décret qui paraîtra dans les prochaines heures et entrera immédiatement en vigueur, prévoit que :

  • les lieux de culte seront tenus, comme tous les autres établissements recevant du public, de respecter les gestes barrières ainsi que les mesures de distanciation physique. Le gestionnaire du lieu de culte sera en charge du respect de ces prescriptions ;
  • les organisateurs s’assureront du respect de la règle la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes, en déterminant ce faisant le seuil maximal de fréquentation. Les organisateurs demeurent évidemment libres de fixer un seuil inférieur ;
  • le port d’un masque de protection sera obligatoire lors des cérémonies religieuses ;
  • une attention particulière sera portée sur les entrées et les sorties des édifices. Pour chaque lieu de culte, une personne identifiée sera ainsi désignée par l’organisation pour réguler le flux, veiller au nombre de personnes présentes à l’intérieur des bâtiments et éviter les attroupements aux abords de ceux-ci ;
  • la désinfection des mains sera obligatoire à l’entrée des lieux de culte.

Les préfets de département pourront interdire l’ouverture ou ordonner la fermeture d’un lieu de culte si ces règles ne sont pas respectées.

Par ailleurs, à ce dispositif nécessaire pour la sécurité sanitaire des fidèles comme des célébrants, viendra s’ajouter l’application de recommandations élaborées par chaque culte et adaptées à leur pratique rituelle.

Si l’objectif d’une reprise généralisée des cérémonies religieuses reste le 3 juin, il sera ainsi possible, dès la publication de ce décret, sous la responsabilité du gestionnaire du site et dans le respect des règles et obligations convenues avec les représentants des cultes, de célébrer à nouveau, progressivement, des offices.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, déclare : "Cette décision est le fruit du dialogue riche et permanent que nous avons entretenus avec les cultes depuis le début de cette crise sanitaire. Nous avons travaillé et trouvé une solution pour permettre la reprise des cérémonies religieuses tout en assurant la protection sanitaire de chacun. Notre volonté de protéger les Français et de limiter la circulation du virus n’a pas changé. Nous avons confiance dans la prudence et la vigilance exemplaires des responsables des cultes."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 + grippe : un impact sur les hôpitaux de la région

Les derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, la progression de l’épidémie s’est ralentie ces derniers jours, mais plus de 1.030 patients sont hospitalisés, c'est 50 de plus en une semaine. Le nombre de patients en soins critique n'augmente pas dans un contexte où la grippe saisonnière continue également d'impacter le système de santé régional.

Religion

François Hollande à Besançon : « Anne Hidalgo doit présenter le plus vite possible ses propositions »

Ce mercredi 15 décembre, François Hollande était à la librairie L'Intranquille à Besançon pour dédicacer son livre Affronter (Éd. Stock). Il en a profité pour échanger avec des jeunes, particulièrement nombreux au rendez-vous, sur l'expérience d'être candidat à l'élection présidentielle et conseillé à la candidate du PS Anne Hidalgo de présenter "le plus vite possible" ses propositions.

Une mosquée et deux centres turcs tagués avec des croix de Lorraine dans le Haut-Doubs

Dans le Haut-Doubs, une mosquée de Pontarlier et deux association turques située ont été taguées avec des croix de Lorraine, symbole traditionnellement attribué au gaullisme et à la Résistance, a-t-on appris dimanche auprès du parquet et de responsables musulmans qui ont dénoncé une "provocation".

La France se souvient de Samuel Paty

Un an après • De nombreuses écoles, ses collègues enseignants et Emmanuel Macron lui rendront hommage. Un an après l'innommable, la France s'apprête à honorer la mémoire de Samuel Paty, dont l'assassinat a causé une vague d'émotion profonde dans tout le pays.    

Pédocriminalité dans l’Église : une quarantaine de victimes dans le diocèse de Besançon

Selon Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, archevêque de Besançon qui s'est exprimé sur France Bleu Besançon ce mercredi 6 octobre, une quarantaine de victimes ont été recensées dans le diocèse de Besançon puis indiqué dans le rapport Sauvé de la Commission indépendante sur la pédocriminalité dans l'Église catholique publié ce mardi. Au total, 330.000 victimes et 3.000 pédocriminels ont été recensés en France en 70 ans.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.69
ciel dégagé
le 29/05 à 0h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
23 %

Sondage