Démission d’Emmanuel Macron : la réaction de Jean-Louis Fousseret

Publié le 30/08/2016 - 19:39
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:43

L'ex-ministre de l'Economie et des Finances Emmanuel Macron a démissionné de ses fonctions ce mardi 30 août 2016. Il souhaite se consacrer à son Mouvement En Marche ! avec l'élection présidentielle en ligne de mire. Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et l'un des premiers maires à soutenir Emmanuel Macron, avoue ne pas être surpris de cette décision…

12JeanLouisFousseretvisitedequartier011.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Je ne suis pas surpris de la démission d’Emmanuel Macron », nous confie Jean-Louis Fousseret, « il a expliqué que le système politique tournait en rond, qu’il était autocentré et qu’il fallait changer cela », ajoute-t-il. « Les Français sont intéressés pas la politique mais rejettent les politiques. Macron a montré qu’il était un homme honnête, il est aussi un homme jeune, nouveau, avec beaucoup d’idées, il est un espoir pour éviter que la France ne court à la catastrophe. On a besoin de gens qui ont une vision différente et Emmanuel Macron en fait partie », explique le maire de Besançon.

Il précise également que l’ex-ministre de l’Economie « fait des diagnostics dont un bilan paraîtra bientôt, il fera des propositions en octobre-novembre prochains, il fera un projet de programme puis proposera un programme et on verra bien. Il faut qu’il y ait une alternative ».

« Il y a un véritable besoin de sang neuf »

Concernant la présence d’Emmanuel Macron aux universités d’été du Medef, le maire de Besançon « ne voit pas pourquoi il n’y participerait pas. » Selon lui, « les chefs d’entreprises seront contents de l’écouter. »

Jean-Louis Fousseret ajoute que « je suis d’accord avec lui. Il a beaucoup de soutiens du parti socialiste, de la gauche, des artisans, des chefs d’entreprise, etc. C’est un homme de gauche, ouvert, dans lequel je me retrouve. » Et de conclure : « Il y a un véritable besoin de sang neuf ».

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

emmanuel macron

Remous autour de la création du groupe « LREM » au conseil municipal de Besançon

Le maire LREM de Besançon Jean-Louis Fousseret (ex PS) a annoncé la création d'un groupe de 13 conseillers lors du conseil municipal de Besançon. Suite aux débats parfois houleux du 14 septembre dernier, le conseiller LR Jacques Grosperrin réclame la démission du maire et attaque Éric Alauzet… qui répond ! Quant au Modem, il fait part de son incompréhension. Ambiance.

Vivez le conseil municipal de Besançon en direct…

Le conseil municipal de rentrée de la Ville de Besançon se tient ce jeudi 14 septembre 2017. Jean-Louis Fousseret doit annoncer  de la création d'un nouveau groupe LREM (La République En Marche), un de premiers en France au sein d'un conseil municipal. Une décision qui risque de faire grincer quelques dents et ne manquera pas de faire réagir l'opposition de l'ex-majorité plurielle.

Un nouveau groupe La République en Marche au sein du conseil municipal de Besançon…

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, a annoncé ce jeudi 14 septembre 2017 devant la presse, quelques heures avant le conseil municipal de la rentrée, qu'un groupe La République en Marche (LREM) s'est créé. Il s'agirait de l'un de premiers en France au sein d'un conseil municipal. Cre?ation d'un groupe "La Re?publique en Marche" au conseil municipal de Besanc?on from maCommune.info on Vimeo.

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du "premier président de la Ve République issu d'un mouvement citoyen…". Au lendemain de l'élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l'histoire qui se tourne.  

Dans la catégorie

Élection municipale : le collectif Besançon Métropole 2020 se dresse du côté de la République en Marche…

Samedi 13 avril 2019, le collectif Besançon Métropole 2020 a été présenté aux journalistes de Besançon par deux personnalités politiques locales : Serge Bianconi, président du collectif et Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs. Quels sont les objectifs de ce mouvement ? Qui y adhère ? Quelles en sont les valeurs ? Et Eric Alauzet dans tout ça ? Réponses…

Européennes 2019 : le député européen Jean-Marie Cavada à Besançon le 26 avril

À un mois des élections européennes le 26 mai 2019, "La République en Marche" du Doubs invite le député européen Jean-Marie Cavada le vendredi 26 avril 2019 à 17h  à la salle Proudhon de Besançon. Le candidat aux Européennes 2019 sur la liste Renaissance vient également soutenir Christophe Grudler.

Des « fichés S » dans le ficher des personnes interdites d’armes : Joyandet questionne Castaner

A la suite d'une rencontre avec les responsables du Club de tir de Vesoul et dans le cadre d'une question écrite déposée au Sénat, Alain Joyandet a interrogé le ministre de l'Intérieur sur l'intégration des "fichés S" dans le fichier des données à caractère personnel relatif aux personnes interdites d'acquisition et de détention d'armes (FINIADA).

Marie-Dominique Aubry, candidate Les Républicains aux élections européennes 2019

Suite à la réunion de la Commission nationale d'investiture des Républicains qui s'est déroulée mercredi 10 avril 2019, Marie-Dominique Aubry, présidente des Républicains de la Haute-Saône, conseillère municipale et communautaire de Vesoul et conseillère départementale de Vesoul, figurera sur la liste conduite par François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean à l'occasion des élections européennes du 26 mai prochain.

Un « RIP » contre la privatisation d’ADP

Initiative inédite et alliage rare de parlementaires, contre la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP): l'opposition a enclenché mardi un "référendum d'initiative partagée" (RIP) pour tenter d'empêcher le gouvernement de vendre "la poule aux oeufs d'or" avec sa loi Pacte. Le sénateur PS du Doubs Maryial Bourquin dénonce "le symbole d'un capitalisme de connivence, une vente par pure ide?ologie". 

Municipales à Besançon : Éric Alauzet élabore sa stratégie et affiche ses soutiens

Candidat déclaré à l'investiture "En Marche" pour municipales à Besançon, Éric Alauzet poursuit son avant-campagne. Il a réuni le samedi 6 avril 2019 au centre international de séjour une centaine de soutiens pour une réunion de travail à moins d'un an de l'élection. Frank Monneur, son directeur de campagne explique que le député du Doubs est en pleine préparation pour concevoir son projet dans une logique de rassemblement.

Edouard Philippe et les 80 km/h : « Il préfère culpabiliser ses concitoyens » selon Michel Raison

Suite au discours du Premier ministre Edouard Philippe lundi 8 avril 2019 lors du compte rendu du "Grand débat" à Paris et notamment à propos des 80 km/h, le sénateur de Haute-Saône et co-auteur du rapport d'information "Sécurité routière : mieux cibler pour plus d’efficacité" Michel Raison réagit dans un communiqué…

Avec le P@C, le Doubs soutient les projets des territoires

La Présidente du Département du Doubs, a signé cette semaine au musée Courbet d'Ornans trois nouveaux contrats P@C avec les présidents des territoires de Pays de Montbéliard Agglomération, de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon et du Grand Pontarlier. Tous les contrats P@C avec les territoires du département sont désormais signés.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.58
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage