Un nouveau groupe La République en Marche au sein du conseil municipal de Besançon…

Publié le 14/09/2017 - 14:57
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:27

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, a annoncé ce jeudi 14 septembre 2017 devant la presse, quelques heures avant le conseil municipal de la rentrée, qu’un groupe La République en Marche (LREM) s’est créé. Il s’agirait de l’un de premiers en France au sein d’un conseil municipal. 

Cre?ation d’un groupe « La Re?publique en Marche » au conseil municipal de Besanc?on from maCommune.info on Vimeo.

 ©
©

"Il s'agit de la création d'un groupe LREM progressiste et de société civile et nous sommes dans la majorité municipale", a déclaré Jean-Louis Fousseret. Selon lui, "rien de change dans les relations, il faut juste que les choses soient claires : je ne change pas, je reste un homme de gauche qui souhaite réunir celles et ceux qui veulent que les choses changent", a-t-il ajouté. 

"Si d'autres veulent nous rejoindre, ils seront les bienvenus" 

L'objectif, d'après le maire, reste le même que lors de sa réélection en 2014 : "réaliser le programme pour lequel nous avons été élus et je veux continuer à avancer et réaliser nos promesses de campagne. Nous avons voulu nous fédérer et il n'est pas question de compétition." Et de préciser que "si d'autres veulent nous rejoindre, qui se reconnaissent dans les valeurs fondatrices de La République en Marche, ils seront les bienvenus". 

Composition du groupe La République en Marche au sein du conseil municipal :

Président du groupe : Pascal Curie, conseiller municipal délégué en charge des musées et du réseau Vauban (ex-groupe Parti socialiste)

Membres du groupe :

  • Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon (ex- groupe Parti socialiste)
  • Danielle Dard, 1ère adjointe, déléguée aux solidarités et au CCAS (ex-groupe Société civile)
  • Danièle Poissenot, adjointe à la tranquillité publique (ex-groupe Parti socialiste)
  • Eric Alauzet, conseiller municipal délégué aux relations avec les institutions (ex-groupe EELV)
  • Catherine Thiebaut, adjointe aux bâtiments (ex-groupe EELV)
  • Gérard Van Helle, conseiller municipal délégué à la lutte contre les discriminations (ex-groupes EELV, Société civile)
  • Dominique Schauss, conseiller municipal délégué en charge du projet Saint-Jacques (ex-groupe Parti socialiste)
  • Béatrice Falcinella, conseillère municipale déléguée en charge de Proxim’cité (ex-groupe Parti socialiste)
  • Karima Rochdi, conseillère municipale déléguée en charge du Contrat de Ville (ex-groupe Société civile)
  • Guerric Chalnot, conseiller municipal délégué en charge des équipements sportifs et du commerce de proximité (ex-groupe Société civile)
  • Rémi Sthal, conseiller municipal délégué à la coopération décentralisée (ex-groupe EELV)
  • Myriam Lemercier, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées, au conseil des sages et au conseil bisontin des jeunes (ex-groupe Parti socialiste)

Infos +

Représentation des groupes politiques du conseil municipal de Besançon : 

Groupe Majoritaire : 

  • Groupe La République en Marche : 13
  • Groupe Parti Communiste : 5
  • Groupe Europe Ecologie les Verts : 5
  • Groupe Parti Socialiste + Société Civile : 17
  • Société Civile : 1

Opposition : 

  • Les Républicains (6) + Société Civile (1)
  • Modem (2) + Société Civile (1)
  • UDI (2)
  • FN (2)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fousseret macron

Remous autour de la création du groupe “LREM” au conseil municipal de Besançon

Le maire LREM de Besançon Jean-Louis Fousseret (ex PS) a annoncé la création d’un groupe de 13 conseillers lors du conseil municipal de Besançon. Suite aux débats parfois houleux du 14 septembre dernier, le conseiller LR Jacques Grosperrin réclame la démission du maire et attaque Éric Alauzet… qui répond ! Quant au Modem, il fait part de son incompréhension. Ambiance.

Vivez le conseil municipal de Besançon en direct…

Le conseil municipal de rentrée de la Ville de Besançon se tient ce jeudi 14 septembre 2017. Jean-Louis Fousseret doit annoncer  de la création d’un nouveau groupe LREM (La République En Marche), un de premiers en France au sein d’un conseil municipal. Une décision qui risque de faire grincer quelques dents et ne manquera pas de faire réagir l’opposition de l’ex-majorité plurielle.

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du « premier président de la Ve République issu d’un mouvement citoyen…« . Au lendemain de l’élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l’histoire qui se tourne.  

Macron en tête au 1er tour : la réaction de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon

Jean-Louis Fousseret se dit heureux de voir Emmanuel Macron arriver en tête au premier tour de l’élection présidentielle. Pour le maire de Besançon, la bulle Macron n’a pas éclaté et le mouvement « En Marche! » est devenu une base « solide ».

1er tour présidentielle 2017 : Réaction de jean-Louis Fousseret from maCommune.info on Vimeo.

Politique

Laurent Croizier s’insurge contre l’arrêté interdisant la diffusion des JO sur les terrasses bisontines…

Dans une lettre adressée en date du 24 juillet 2024 à Anne Vignot, la maire de Besançon, le député du Doubs demande à ce que les restaurateurs et cafetiers bisontins puissent installer des écrans sur leur terrasse ou à l’intérieur de leur établissement qui seraient visibles depuis la voie publique…

Macron : pas de nouveau gouvernement avant la fin des JO, appel aux partis à “faire des compromis”

Emmanuel Macron a affirmé mardi 23 juillet 2024 qu'il ne nommerait pas de nouveau gouvernement avant la fin des Jeux olympiques, "mi-août", au nom de la "trêve" qu'il a invoquée, faisant valoir que l'inverse "créerait un désordre" pendant l'événement sportif planétaire organisé à Paris.

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.98
nuageux
le 25/07 à 03h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %