"Ensemble", mot tabou de la campagne à Besançon ?

Publié le 20/02/2020 - 15:56
Mis à jour le 20/02/2020 - 17:58

séparés •

Même lorsqu'ils appartenaient tous deux à la République en Marche, ils n'ont jamais été "ensemble" : un mot, décidément, qui fâche ! Après son utilisation par Éric Alauzet dans une publication Facebook, Alexandra Cordier voit... vert.

Alexandra Cordier © AA ©
Alexandra Cordier © AA ©

Un mot pour certains. Un slogan pour d'autres. A moins d'un mois du premier tour de l'élection municipale, les susceptibilités des candidats s'aiguisent. Et il ne suffit que d'un mot, d'un post pour susciter des réactions. Pas plus tard que ce mercredi 19 février, Éric Alauzet a utilisé dans un post Facebook pour parler de son programme "la ville ensemble" pour une ville "attentive à chacun".

"Éric Alauzet cherche à induire en erreur l'électorat bisontin", Alexandra Cordier

Ni une, ni deux, la réaction a été instantanée. Alexandra Cordier, avec sa liste Ensemble estime qu'Éric Alauzet ne sait plus où il en est !

"Après avoir été EELV, PS, En Marche et de nouveau écologiste, voilà qu’Eric Alauzet, député LREM, cherche à induire en erreur l’électorat bisontin en reprenant dans son programme et ses publications, le slogan de la liste Ensemble ! ainsi que nos couleurs.  Ne nous y trompons pas. Il n’y a qu’une liste Ensemble !, celle portée par Alexandra Cordier avec le soutien Jean-Louis Fousseret. Cette liste est une liste d’ouverture et sans étiquette ! " souligne la candidate, ex-référente départementale "En Marche" dans le Doubs qui elle aussi avait été taclée pour l'utilisation du même mot !

Alors qu'elle venait d'être exclue de LREM pour avoir monté une liste face à Éric Alauzet, la candidate avait été reprise par "Ensemble ! mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire" en remettant en cause le nom choisi par Alexandra Cordier dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale 2020. 

On en devient Zinzin...

Cette campagne le prouve à nouveau. Les réseaux sociaux sont devenus l'arrière-cour de récré des candidats et de leurs sbires pour faire passer piques acerbes et messages plus ou moins subliminaux.

Avec en simple commentaire "Rigolo." Alexandra Cordier n'avait pas hésité le 9 février dernier à partager sur sa page Facebook une parodie de la BD Tintin, "Zinzin en Marcronie" représentant Éric Alauzet sur façade d'un immeuble entre les fenêtres EELV - PS et LREM. De nombreux soutiens d'Éric Alauzet n'avaient pour leur part pas trouvé cela rigolo du tout. L'équipe de campagne du candidat n'avait pas souhaité réagir.

1 Commentaire

ALAUZET est une girouette , PS puis VERT , et LREM , comment se fier à ce guignol ??? direction la poubelle jaune !!!
Publié le 21 fevrier 2020 à 12h10 par yvon belin • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.43
partiellement nuageux
le 20/01 à 21h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
68 %

Sondage