Fin des tarifs réglementés du gaz en 2023 : les conseils de l'UFC Que Choisir du Doubs

Publié le 16/02/2021 - 11:13
Mis à jour le 16/02/2021 - 09:31

Consommation •

Vous êtes au tarif réglementé du gaz ? D'ici juin 2023 vous devrez passer à une offre de marché. Plusieurs fournisseurs d'énergie profitent de ce changement pour entretenir un flou et parfois forcer à la signature par un démarchage à domicile ou téléphonique frénétique et parfois agressif. Pour Benjamin Capelli, juriste à l'UFC Que Choisir du Doubs, il n'y a aucune urgence. Voici ses conseils pour y voir plus clair...

Première question à se poser : êtes-vous concerné par la date butoir de juin 2023 ? Vous l'êtes si et seulement si vous avez souscrit une offre au tarif réglementé d'Engie (et de quelques opérateurs historiques locaux qui sont rares).

Est-ce votre cas ? Pour le savoir, regardez votre facture. Si ce logo "Tarif réglementé apparaît", vous êtes concernés.

"Les fournisseurs de gaz, notamment, jouent sur un flou puisque la tarification réglementée des s'est terminée au 31 décembre 2020, mais seulement pour les entreprises et professionnels. Une date mise en avant lors des démarchages, mais qui ne concerne pas les particuliers" explique Benjamin Capelli de l'UFC Que Choisir. "Certains fournisseurs de gaz disaient qu'il fallait changer son contrat ce qu'est n'est pas vrai en réalité..."

Mais qu'est-ce que la tarification réglementée ?

Aujourd'hui, il n'est plus possible de souscrire à un contrat au tarif réglementé. Ceux qui avait ce type de contrat devront passer à une offre de marché d'ici juin 2023. Mais rien ne vous oblige à choisir dès maintenant !

"Si vous êtes au tarif réglementé du gaz, il faudra vraiment commencer à s'inquiéter début 2023" Benjamin Capelli - UFC Que Choisir Doubs

Si vous souhaitez changer d'offre, de quoi faut-il se méfier ?

Attention. À partir du 1er octobre 2022, vous devrez donné suite aux demandes d'Engie ou du fournisseur pour refuser la transmission e vos données personnelles. La non-réponse dans un délai d’un mois vaudra alors acceptation que vous accepter un démarchage provenant d'autres fournisseurs. Il faudra donc obligatoirement répondre qu’on refuse la communication de ses données personnelles, "sous peine d’être assailli par des démarcheurs" explique l'UFC Que Choisir

Alors faut-il changer d'offre ? L'offre de marché reste effectivement un peu plus économique sur le long terme, mais les écarts au final restent assez faibles, "donc il y a pas de réelle urgence à changer sauf peut-être si l'on est gros consommateur de gaz" précise Benjamin Capelli. Il existe des comparateurs (voir à la find e l'article) pour savoir quelle offre est idéale en sachant que les fournisseur "ne peuvent se différencier que sur le prix de l'énergie (KWh) et non pas sur les taxes d'acheminement par exemple qui sont, elles, fixées par l'État."

A noter que certains fournisseurs ont été épinglés lar l'UFC et le médiateur de l'énergie en raison de leurs mauvaises pratiques. Prudence donc.

"Il y a aussi la même problématique pour les tarifs de l'électricité également, mais qui ne disparaît cette fois que pour les professionnels et non pas pour les particuliers..." Benjamin Capelli - UFC Que choisir

Si l'on résume, pour les particuliers, il n'y a que le contrat gaz réglementé qui disparaîtra et en juin 2023. Donc pas d'urgence à changer d'offre. Si vous avez signé et que vous souhaitez vous rétracter, l'UFC assure qu'il est "relativement" facile de la faire...."

UFC QUE CHOISIR DOUBS

Durant la crise sanitaire, les contacts pour litige, se font par téléphone ou par courriel :

  • Tél : 03 81 81 23 46 
  • contact@doubs.ufcquechoisir.fr
  • Lundi : Fermé
  • Mardi : 14h00 à 18h00  Tous litiges ( administration, auto, copro, gaz, téléphonie…) sauf banque et assurances.
  • Mercredi : 14h30 à 17h30
  • Jeudi : 14h00 à 17h00  Tous litiges ( administration, auto, copro, gaz, téléphonie) sauf banque et assurances
  • Vendredi : 14h00 à 17h00   Banque – Assurance.
  • Sur rendez-vous : Litige santé, de préférence le mardi et jeudi
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« France Relance » : 3 millions d’euros pour aider au financement des projets de neuf entreprises de la région

Ces nouveaux lauréats ont été sélectionnés lors de l’instance régionale d’accélération qui s’est réunie le 6 juin et le 7 juillet 2021 dans le cadre "France Relance". Ces projets représentent un investissement global de plus de 11 millions d’euros par ces entreprises qui seront alors soutenues par près de 3 millions d’euros de subvention d’État.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Magasin coopératif « T’as meilleur temps » à Besançon : prochaine réunion d’information ce mardi soir

Ouvert depuis le 12 novembre 2020, le magasin coopératif et participatif "T'as meilleur temps !" a repris ses réunions d'information pour les nouveaux consom'acteurs qui souhaitent en savoir plus. Rendez-vous ce mardi 21 septembre 2021 à 19h30 sur place ou sur Facebook !

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.75
ciel dégagé
le 24/09 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %

Sondage