Alerte Témoin

Gilets Jaunes : 150 personnes à Besançon contre 300 à Mâcon (sources officielles)

Publié le 15/06/2019 - 17:54
Mis à jour le 15/06/2019 - 17:54

Les Gilets Jaunes étaient encore au rendez-vous ce samedi 15 juin 2019 en Franche-Comté. A 17h35, aucun débordement n'a été noté à Besançon tandis qu'à Mâcon, sept personnes ont été mises en garde à vue.

Gilets Jaunes manifestation du 23 février 2019 © Hélène Loget
Gilets Jaunes manifestation du 23 février 2019 © Hélène Loget
PUBLICITÉ

Les manifestants ont emprunté l'Avenue Helvétie et sont revenus vers le centre-ville. Ils ont mis en place une opération "parking gratuit" à Cusenier. Ils ont ensuite rejoint le Place de la Révolution, la Place Pasteur et la Grande Rue pour se retrouver à Chamars où l'opération parking gratuit a été renouvelée. La circulation a été perturbée par endroits avec quelques échauffourées avec des automobilistes excédés par les blocages (au niveau du Boulevard Charles De Gaulle). A 17h36, aucun débordement notable n'a été noté. Les manifestants ont respecté l'interdiction de manifester devant le commissariat de Besançon. 

300 personnes se sont rassemblées à Mâcon pour entraver la circulation dans plusieurs rues du centre-ville. Jérôme Gutton, Préfet de Saône-et-Loire, condamne cette action sauvage et illégale. Il est rappelé que les manifestations sur la voie publique doivent être déclarées en préfecture, sous-préfectures ou en mairie trois jours avant l’évènement. La police nationale a placé sept individus en garde à vue, "suspectés de commettre des dégradations ou des violences à l’encontre des personnes ou des biens" (possession de masques, peinture jaune, objets incendiaires, etc...).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Dans la catégorie

Réforme des retraites : blocage de l’usine d’incinération et manifestation devant la sécurité sociale à Besançon

17 manifestations en Bourgogne-Franche-Comté • L'intersyndicale (CGT, FO, UNSA, SUD) des territoriaux de la Ville de Besançon, de la communauté urbaine du Grand Besançon Métropole et du CCAS, a appelé au  blocage de l'usine d'incinération des déchets de Besançon  jeudi 20 février à partir de 7 heures. Les syndicats ont par ailleurs déjà lancé un nouvel appel à se mobiliser autour du 8 mars, la journée pour les droits des femmes. Elles seraient, selon les syndicats, "les plus grandes perdantes", avec ce projet de loi sur les retraites"

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Baisse de moyens dans les collèges et lycées : « Blanquer déclare la guerre aux pauvres ! » (Snes)

Le syndicat dénonce la baisse de moyens pour la rentrée 2020 avec 30 postes retirés dans les collèges et lycée de l'académie de Besançon. Le Snes FSU précise que les volumes de retraits d'heures les plus importants concernent les établissements technologiques et ceux situés en zone d'éducation prioritaire comme à Planoise.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.83
couvert
le 21/02 à 9h00
Vent
0.87 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
75 %

Sondage