Gilets jaunes : à quoi s’attendre pour l’acte 25 ?

Publié le 04/05/2019 - 07:30
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:02

Trois jours après la mobilisation du 1ermai, ce samedi se veut le 25eweek-end consécutif de mobilisation  des Gilets Jaunes en France. A Besançon, aucune manifestation n'est déclarée mais la mobilisation devrait continuer.

Gilets Jaunes manifestation du 23 février 2019 © Hélène Loget
Gilets Jaunes manifestation © Hélène Loget
PUBLICITÉ

Le mouvement, démarré le 17 novembre, devrait logiquement se poursuivre aujourd’hui. Comme à Paris, où l’événement « Acte 25 : sédition à Paris » comptabilise 1200 intéressés sur les réseaux sociaux. En prévention, la préfecture de police de la capitale a d’ailleurs interdit « tout rassemblement revendicatif avenue des Champs-Élysées » et dans ses environs, ainsi que dans le secteur de Notre-Dame.

La semaine dernière, les Gilets Jaunes étaient environ 24 000 à avoir manifesté dans toute la France, selon le ministère de l’Intérieur. Dans la capitale comtoise, le cortège, dans lequel on observait également les Motards en Colère, avait réuni entre 250 et  400 personnes sous la pluie bisontine.

Le 1er mai et ses tensions

Si la manifestation s’était déroulée sans incidents, celle de mercredi a peut-être remis le feu à quelques poudres : 2500 manifestants avaient défilé pacifiquement à Besançon, et quelques centaines de gilets jaunes s’étaient ensuite rendues devant le commissariat de la gare d’eau, où plusieurs lacrymogènes avaient fusé du côté des forces de l’ordre.

Pour l’instant, aucune manifestation n’a été déclarée en préfecture concernant ce samedi, (ce qui n’avait pas empêché les précédentes de se faire quand même) ; reste à savoir si la pluie qui devrait couler dans les rues cet après-midi coulera aussi sous les ponts de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.41
couvert
le 27/05 à 6h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1013.59 hPa
Humidité
95 %

Sondage