Ils sont tout nu et ils cherchent des fonds pour lancer leur projet "Cycl'omposteurs" à Besançon

Publié le 29/11/2019 - 18:39
Mis à jour le 05/12/2019 - 16:16

Deux Bisontins, Romain et Jérôme, se lancent dans une nouvelle activité de compostage, mais ils sont "complètement nus" et ont besoin qu'on les habillent… Ils lancent un financement participatif pour réunir 8 222€.

Depuis plusieurs mois, Romain récupère les biodéchets d'un restaurant qu'il composte dans un jardin partagé. C’est en co-animant l'émission "Planet B" sur Radio Campus Besançon qu’il rencontre Trivial'Compost. En échangeant avec l’association, il se rend compte que le cas du restaurateur qu’il collecte n’est pas isolé et qu’il y a une forte demande en la matière. La quantité de biodéchets à valoriser dans la restauration est énorme! Il fait des recherches et découvre que plusieurs structures ont mis en place la collecte et le compostage des biodéchets des restaurateurs à travers la France et le monde ! Romain décide alors de se lancer et de faire de même à Besançon.

Jérôme est cofondateur de Zéro Déchet Besançon, une association qui milite pour la réduction des déchets et du gaspillage. Réduire la taille des poubelles, il connaît. Inspiré par un projet analogue à Strasbourg, l’idée de créer une collecte à vélo à Besançon lui trotte dans la tête depuis un moment. C’est tout naturellement qu’il s’associe avec Romain pour concrétiser ce projet.

Les deux vont être accueillis à bras ouverts par Trivial'Compost pour porter ce projet. Créée en 2010, l’association compte trois salariées épaulées par une équipe de bénévoles et de volontaires en service civique. Cela fait donc presque 10 ans que Trivial'Compost développe le compostage de proximité sous toutes ses formes à Besançon et aux alentours : accompagnement de sites de compostage en pied d’immeuble, accompagnement de sites de compostage en établissement, formation à la gestion de proximité des biodéchets, location de toilettes sèches mobiles, animations et ateliers éco-citoyens pour petits et grands…

Un tour de France commence : Metz, Nantes, Toulouse, Paris... Partout ce sont des bénévoles engagés et des professionnels du compost qui partagent volontiers leur temps, leurs connaissances et leurs conseils pour aider Jérôme et Romain à trouver leur modèle. Cycl'ompost est né !

A quoi servira l'argent ?

Les vers, même nus, sont très efficaces pour transformer les épluchures en amendement organique. "En revanche, nous pauvres bipèdes, avons besoin d'équipements" indiquent Romain et Jérôme. Des bacs tout d'abord, pour faire le tri dans les cuisines des restaurateurs. Un nettoyeur à eau chaude pour les laver. Un vélo solide et à assistance électrique, "car même si l'on est brave et si l'on est robuste, les épluchures c'est vite lourd et c'est tous les jours". Enfin, le compost ne se fait pas tout seul, "il faut le peser, le retourner, l'assaisonner, et le laisser mijoter à couvert".

Les dons récoltés serviront à habiller le projet, en équipant le duo du matériel nécessaire pour que nos Cycl'omposteurs puissent sortir au grand jour et commencer les collectes. Leurs mollets sont gonflés à bloc, les vers et les collemboles sont affamés, des restaurateurs sont déjà prêts à s'engager avec eux.... il ne leur manque plus que l'équipement !

Les 8 222€ qu'ils sollicitent constituent une estimation des besoins d'investissements matériels minimum afin de lancer le projet. Par la suite il leur faudra aussi une remorque et une trésorerie permettant de fonctionner jusqu'à ce que l'activité atteigne le seuil de rentabilité. Si le montant des dons venait à excéder cette somme, l'argent récolté aura néanmoins une utilité.

Comment aider Romain et Jérôme ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Endettement des entreprises : comment les aider ?

En Bourgogne Franche-Comté, près de 20 000 entreprises ont bénéficié d’un PGE (Prêt Garanti par l’Etat). Emprunt qu'il faudra bien rembourser. Alors que l’activité tourne encore au ralenti dans plusieurs secteurs, la Banque Populaire BFC tente d’aider au mieux ces entreprises et leurs prêts avec sa « BOX PGE »…

SNCF Réseau : 423 millions d’euros dans la modernisation du réseau de Bourgogne Franche-Comté en 2021

Pour l'année 2021, SNCF Réseau investira 423 millions d'euros pour la modernisation et la maintenance du réseau en Bourgogne Franche-Comté. 250 chantiers au total sont prévus. Pour Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau, 2021 sera "une année exceptionnelle en Bourgogne Franche-Comté."

Bientôt, le nouveau centre commercial Cassin à Planoise ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne

Les travaux de la restructuration du centre commercial Cassin dans le quartier Planoise à Besançon commenceront le 18 janvier prochain. Le bail commercial entre Intermarché et Aktya, société d'économie mixte bisontine, a été signé mercredi 13 janvier. Le nouveau centre commercial ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne à l'automne prochain.

Un frontalier sur trois travaille dans l’horlogerie

Dans sa dernière étude, l'Ostaj (observatoire statistique transfrontalier de l'Arc Jurassien)  indique que l'industrie horlogère de l'Arc Jurassien emploie 31.400 personnes dont une forte majorité dans des établissements du côté suisse de la frontière. Les agglomérations frontalières du Locle, de La Chaux-de-Fonds et de la vallée de Joux sont les principaux pôles de l’horlogerie.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.91
couvert
le 18/01 à 6h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
98 %

Sondage