Ils sont tout nu et ils cherchent des fonds pour lancer leur projet "Cycl'omposteurs" à Besançon

Publié le 29/11/2019 - 18:39
Mis à jour le 05/12/2019 - 16:16

Deux Bisontins, Romain et Jérôme, se lancent dans une nouvelle activité de compostage, mais ils sont « complètement nus » et ont besoin qu’on les habillent… Ils lancent un financement participatif pour réunir 8 222€.

Depuis plusieurs mois, Romain récupère les biodéchets d'un restaurant qu'il composte dans un jardin partagé. C’est en co-animant l'émission "Planet B" sur Radio Campus Besançon qu’il rencontre Trivial'Compost. En échangeant avec l’association, il se rend compte que le cas du restaurateur qu’il collecte n’est pas isolé et qu’il y a une forte demande en la matière. La quantité de biodéchets à valoriser dans la restauration est énorme! Il fait des recherches et découvre que plusieurs structures ont mis en place la collecte et le compostage des biodéchets des restaurateurs à travers la France et le monde ! Romain décide alors de se lancer et de faire de même à Besançon.

Jérôme est cofondateur de Zéro Déchet Besançon, une association qui milite pour la réduction des déchets et du gaspillage. Réduire la taille des poubelles, il connaît. Inspiré par un projet analogue à Strasbourg, l’idée de créer une collecte à vélo à Besançon lui trotte dans la tête depuis un moment. C’est tout naturellement qu’il s’associe avec Romain pour concrétiser ce projet.

Les deux vont être accueillis à bras ouverts par Trivial'Compost pour porter ce projet. Créée en 2010, l’association compte trois salariées épaulées par une équipe de bénévoles et de volontaires en service civique. Cela fait donc presque 10 ans que Trivial'Compost développe le compostage de proximité sous toutes ses formes à Besançon et aux alentours : accompagnement de sites de compostage en pied d’immeuble, accompagnement de sites de compostage en établissement, formation à la gestion de proximité des biodéchets, location de toilettes sèches mobiles, animations et ateliers éco-citoyens pour petits et grands…

Un tour de France commence : Metz, Nantes, Toulouse, Paris... Partout ce sont des bénévoles engagés et des professionnels du compost qui partagent volontiers leur temps, leurs connaissances et leurs conseils pour aider Jérôme et Romain à trouver leur modèle. Cycl'ompost est né !

A quoi servira l'argent ?

Les vers, même nus, sont très efficaces pour transformer les épluchures en amendement organique. "En revanche, nous pauvres bipèdes, avons besoin d'équipements" indiquent Romain et Jérôme. Des bacs tout d'abord, pour faire le tri dans les cuisines des restaurateurs. Un nettoyeur à eau chaude pour les laver. Un vélo solide et à assistance électrique, "car même si l'on est brave et si l'on est robuste, les épluchures c'est vite lourd et c'est tous les jours". Enfin, le compost ne se fait pas tout seul, "il faut le peser, le retourner, l'assaisonner, et le laisser mijoter à couvert".

Les dons récoltés serviront à habiller le projet, en équipant le duo du matériel nécessaire pour que nos Cycl'omposteurs puissent sortir au grand jour et commencer les collectes. Leurs mollets sont gonflés à bloc, les vers et les collemboles sont affamés, des restaurateurs sont déjà prêts à s'engager avec eux.... il ne leur manque plus que l'équipement !

Les 8 222€ qu'ils sollicitent constituent une estimation des besoins d'investissements matériels minimum afin de lancer le projet. Par la suite il leur faudra aussi une remorque et une trésorerie permettant de fonctionner jusqu'à ce que l'activité atteigne le seuil de rentabilité. Si le montant des dons venait à excéder cette somme, l'argent récolté aura néanmoins une utilité.

Comment aider Romain et Jérôme ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.63
nuageux
le 29/02 à 0h00
Vent
0.54 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %