José Da Cruz, candidat de Résistons ! (Jean Lassalle) sur la 2e circonscription du Doubs

Publié le 02/06/2017 - 14:07
Mis à jour le 09/06/2017 - 17:16

José Da Cruz a 38 ans. Il se présente ssous l’étiquette « Résistons ! » sur la 2e circonscription du Doubs (Besançon Est). 

 ©
©

Carte d'identité de José Da Cruz 

Nom :Da Cruz

Prénom : José

Situation personnelle : Pacsé – 3 enfants

Date de naissance : 15 septembre 1978  (38 ans)

Profession : responsable santé-sécurité

Mandats : Néant

Étiquette politique : "Résistons" -  Jean Lassalle

Suppléant : Éric Quemeneur, 42 ans, agent de sécurité

Quelles sont vos motivations pour vous présenter aux législatives ?

José Da Cruz : Élu député, j’agirai dans le seul intérêt des Français et plus particulièrement de ceux de la 2e circonscription du Doubs. Vous serez ainsi associés à l’examen et au vote de toutes les lois présentées à l’Assemblée nationale.

Pour que vous soyez écoutés par le gouvernement, des groupes de travail représentatifs de la population (séniors, étudiants, demandeurs d’emplois, jeunes, commerçants, monde agricole, chefs d’entreprises, personnes à mobilité réduite, associations…) seront créés. Faire remonter vos peurs et vos colères, mais également vos espoirs et solutions me sera indispensable pour être votre digne représentant.

Pour une transparence totale, une journée de rassemblement de la 2e circonscription, ouverte à tous, sera organisée afin de faire le point tous les 6 mois lors d’une journée champêtre. Scrutins en ligne, par téléphone et courrier (pour ne pas exclure ceux qui n’ont pas accès à internet)

Quels dossiers locaux et nationaux souhaitez-vous particulièrement défendre et porter à l'Assemblée ?

José Da Cruz : La loi sur le travail est en local l'insertion des jeunes et des moins jeunes ainsi que l'aide à l’installation d’infrastructures: aire de jeux, etc.                                                                                 

Pourquoi voter pour vous ?

José Da Cruz : Pour avoir un vrai député engagé pour les citoyens est non pas pour sont parti avec de vraies promesses non pas comme sur les cinq dernières républiques… 

SUIVRE JOSÉ DA CRUZ

LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE JOSÉ DA CRUZ

  •  6 juin : canton d' Ornans
  • 7 juin : canton de Marchaux
  • 8 juin :  canton de Roulans
  • 9 juin : Besançon

  maCommune.info a interrogé l'ensemble des candidats aux législatives sur la première et la seconde circonscription du Doubs. En plus d'une présentation de chacun, nous leur avons posé à chacun les mêmes questions. 


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.29
pluie modérée
le 21/06 à 3h00
Vent
3.31 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %