Deux grands pôles universitaires vont émerger dans le Nord Franche-Comté et à Besançon

Publié le 14/10/2015 - 08:25
Mis à jour le 06/04/2016 - 16:37

Dans le cadre de la future grande région où le nombre d’étudiants augmente, l’Université de Franche-Comté a décidé d’engager une réflexion plus globale sur l’organisation de l’ensemble de ses sites, et non pas uniquement autour de Besançon.

sans_titre.jpg
Jacques Bahi (à droite) veut conserver l'identité de chaque site universitaire. DR

22.358 étudiants en 2014-2015

PUBLICITÉ

La bipolarité comtoise autour des deux grands pôles universitaires : celui du Nord Franche-Comté et celui de Besançon et sa zone urbaine, seront « une force pour la grande région » selon l’Université. Sans oublier pour autant les deux sites de Vesoul et Lons où sont regroupés IUT et ESPE. Dans cette optique, elle a pour projet de développer un éco-campus autour de l’IUT de Belfort, avec une plateforme technologique et la création de nouvelles filières autour de l’énergie.

« Nous y avons près de 6 000 étudiants et un tissu industriel important (GE, Alstom, Peugeot…). Il faut offrir de la recherche et de la formation à cet endroit là ! », indique Jacques Bahi, son président. Des travaux pourraient être lancés en 2017 pour un coût global de 20 millions d’euros.

14 millions d’euros dans la rénovation des campus bisontins

En parallèle, une rénovation sera engagée dans le courant de l’année 2016 sur le campus de la Bouloie, à Besançon, « pour fermer le plus tôt possible le bâtiment de la place Leclerc où sont encore donnés quelques cours et TD », et un autre campus devrait aussi voir le jour en centre ville autour de la Maison des sciences de l’homme et de l’environnement qui devrait être livrée au printemps 2016 (deux projets de 7 millions d’euros chacun).

Cette dernière restructuration comprendra des travaux plus lourds sur l’un des bâtiments qui lui attenant à la MSHE de 10 000 m2, qui pourrait à terme accueillir des formations SLHS, arts du spectacle ou de direction administrative.

Création de 5 collegiums pour la « démocratie universitaire »

Bien sûr, l’Université continue aussi de promouvoir les liens recherche-formation-valorisation. Dans cet esprit, elle a mis en place 8 cursus de Master Ingénierie et elle va mettre en place cinq collegiums d’ici 2016 correspondant à cinq champs de formation (Sciences fondamentales et sciences pour l’ingénieur, sciences de la nature, environnement et territoire, sciences juridiques, économiques et de gestion, sciences de l’homme et sciences de la santé et du sport). « Une façon pour les chercheurs d’être force de proposition auprès de la gouvernance. C’est le chaînon manquant à la démocratie universitaire », indique le président de l’UFC.

Parallèlement, la professionnalisation des formations (avec cette particularité comtoise de la délivrance d’un supplément au diplôme, nationalement salué et reconnu), mais aussi  le développement à l’international et sa démarche d’assurance de qualité des formations restent parmi ses priorités.

Tout comme le projet I-Site, porté par la COMUE UBFC, qui pourrait apporter une grande lisibilité et des moyens à l’enseignement supérieur et la recherche. « Nous avons passé le 1er cap. Nous sommes le seul projet retenu par le Ministère autour d’un fonctionnement de type fédéral, non fusionnel. » Après le dépôt du dossier en octobre, viendra l’attente des résultats jusqu’à la mi-janvier. « Nous croisons les doigts », conclut le président de l’UFC.

Jacques Bahi, candidat à sa succession

Bien sûr, il faudra aussi compter avec la fin des mandats de l’UFC et de l’UB et le début de celui de la COMUE pour connaître la suite donnée à l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Jacques Bahi s’est, lui, déjà prononcé : il sera candidat à sa succession à la présidence de l’UFC.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

comue

COMUE Bourgogne-Franche-Comté : un nouvel administrateur nommé 

COMUE Bourgogne-Franche-Comté : un nouvel administrateur nommé 

Suite de la démission collective de l’exécutif de la communauté d'Universités et d'établissements de Bourgogne-Franche-Comté (COMUE), les élus présents au sein des instances universitaires, et en particulier au sein du CA de la COMUE, réaffirment leur volonté de poursuivre la construction de l’université fédérale UBFC. Ce 14 décembre 2018, Luc Johann a été nommé provisoirement administrateur de la COMUE UBFC.  

COMUE Université Bourgogne Franche-Comté : Catherine Baumont, élue présidente du conseil académique

COMUE Université Bourgogne Franche-Comté : Catherine Baumont, élue présidente du conseil académique

Suite aux élections de la COMUE Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) en mars 2016 et à la nomination de son président, Nicolas Chaillet, l’UBFC se développe et dispose désormais d’instances au complet. La présidente du conseil académique de la COMUE UBFC, Catherine Baumont, a été élue début juin. Aujourd’hui, la constitution progressive d’un bureau est en marche.

Nicolas Chaillet, le nouveau président de la COMUE UBFC

Nicolas Chaillet, le nouveau président de la COMUE UBFC

Suite aux e?lections des 22 et 23 mars 2016 des repre?sentants au Conseil d’Administration (CA) et au Conseil Acade?mique (CAC) issus des 6 e?tablissements membres, la COMUE UBFC a re?uni ce lundi 25 avril son conseil d'administration pour e?lire son nouveau pre?sident. C'est Nicolas Chaillet et sa liste "Construisons tous ensemble notre avenir commun" qui a remporté l'élection.

Université Bourgogne Franche-Comté : les résultats des élections à la Comue

Université Bourgogne Franche-Comté : les résultats des élections à la Comue

Les étudiants et le personnel des universités de Bourgogne et de Franche-Comté étaient appelés les 22 et 23 mars à élire au sein de chaque collège (professeurs, enseignants et chercheurs, autres personnels et usagers) leurs représentants au Conseil d'Administration et au Conseil Académique. Le scrutin a été marqué par une forte abstention des étudiants avec moins de 5 % de participation. Le président du Conseil d'Administration de la COMUE UBFC sera élu le 25 avril 2016. 

Dans la catégorie

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Ce vendredi 20 septembre 2019, l'Université de Franche-Comté et le Comité régional olympique et sportif de la région ont signé une convention de partenariat, pour permettre la création du premier centre d'études et de recherches olympiques universitaires (CEROU) de France ici, à Besançon.

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.21
couvert
le 14/10 à 21h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1010.63 hPa
Humidité
79 %

Sondage