La Cour des comptes épingle la mauvaise organisation du travail dans la police

Publié le 13/01/2021 - 10:40
Mis à jour le 13/01/2021 - 09:39

Excessivement complexe", "inadaptée" et "opaque": la Cour des comptes épingle, mardi dans un rapport, l'organisation du travail dans la police à l'origine d'une explosion des heures supplémentaires, estimées à 20,9 millions fin 2019 et que le ministère de l'Intérieur s'est engagé à indemniser.

"L'existence d'un tel stock et le niveau actuel du flux témoignent de l'inadaptation de l'organisation du travail au sein de la police nationale", cingle, dans ce rapport, Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes.

  • Les heures supplémentaires, qui culminent à 49,9 millions en incluant les autres droits à repos, représentent un coût de 825,5 millions d'euros, "soit près de 9% des dépenses de personnel de la police nationale", selon les calculs des Sages de la rue Cambon.

La Cour pointe "une gestion de court terme" à l'origine d'"une dette dont la résorption va obérer les capacités opérationnelles et le budget de la police nationale". Les Sages dénoncent notamment un système "excessivement complexe" dans lequel "des régimes de travail multiples peuvent coexister au sein d'un même service, voire d'une même unité".

Le rapport préconise ainsi de décliner par grande mission (sécurité publique, police judiciaire, ordre public, etc.) l'organisation du temps de travail des policiers pour "ne plus générer d'heures supplémentaires que de manière frictionnelle".

"La croissance du nombre d'heures supplémentaires effectuées par les agents de la police nationale ne constitue pas une anomalie", a répondu à la Cour Gérald Darmanin, rappelant la "très forte augmentation de leurs sollicitations" depuis 2015. Le ministre de l'Intérieur concède cependant qu'une "politique de résorption adaptée et progressive" est nécessaire. Après de premières indemnisations fin 2019, deux nouvelles campagnes ont été menées en 2020, concernant 2,2 millions d'heures pour un montant total de 27,1 millions d'euros, a souligné M. Darmanin.

Cet effort "sera poursuivi en 2021", ajoute-t-il, rappelant que l'année 2020 a conduit à "un moindre engagement de certaines unités" en raison de la pandémie de Covid-19.

S'agissant de l'organisation du temps de travail des policiers, Gérald Darmanin a rappelé qu'une expérimentation lancée en 2019 sur de nouveaux cycles de travail, octroyant davantage de week-ends aux policiers, était en cours et serait prolongée jusqu'au printemps.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Endettement des entreprises : comment les aider ?

En Bourgogne Franche-Comté, près de 20 000 entreprises ont bénéficié d’un PGE (Prêt Garanti par l’Etat). Emprunt qu'il faudra bien rembourser. Alors que l’activité tourne encore au ralenti dans plusieurs secteurs, la Banque Populaire BFC tente d’aider au mieux ces entreprises qui doivent rembourser leurs prêts avec sa « BOX PGE »…

SNCF Réseau : 423 millions d’euros dans la modernisation du réseau de Bourgogne Franche-Comté en 2021

Pour l'année 2021, SNCF Réseau investira 423 millions d'euros pour la modernisation et la maintenance du réseau en Bourgogne Franche-Comté. 250 chantiers au total sont prévus. Pour Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau, 2021 sera "une année exceptionnelle en Bourgogne Franche-Comté."

Bientôt, le nouveau centre commercial Cassin à Planoise ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne

Les travaux de la restructuration du centre commercial Cassin dans le quartier Planoise à Besançon commenceront le 18 janvier prochain. Le bail commercial entre Intermarché et Aktya, société d'économie mixte bisontine, a été signé mercredi 13 janvier. Le nouveau centre commercial ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne à l'automne prochain.

Un frontalier sur trois travaille dans l’horlogerie

Dans sa dernière étude, l'Ostaj (observatoire statistique transfrontalier de l'Arc Jurassien)  indique que l'industrie horlogère de l'Arc Jurassien emploie 31.400 personnes dont une forte majorité dans des établissements du côté suisse de la frontière. Les agglomérations frontalières du Locle, de La Chaux-de-Fonds et de la vallée de Joux sont les principaux pôles de l’horlogerie.

MaPrimeRénov’ : un dispositif accessible à tous les propriétaires occupants et syndicats de copropriétaires

Depuis ce mois de janvier 2021, le dispositif d'aide à la rénovation énergétique est désormais  étendu à tous, aux bailleurs et copropriétés. Ma "Prime Rénov '" bleu, jaune, violet ou rose :  le montant des aides dépendra du revenus fiscal de référence du foyer et du nombre d'habitants dans le logement.

Technologie : la start-up de Besançon Metabsorber signe un contrat de licence avec l’entreprise Sayens

Société d’Accélération du Transfert de Technologie, la Satt Sayens a annoncé le 4 janvier 2021 la signature d’un contrat de licence avec la start-up née à Besançon Metabsorber spécialisée en ingénierie des métamatériaux appliqué au traitement acoustique.

Emploi des jeunes : l’U2P demande que les mesures de soutien soient prolongées en 2021

L’U2P, union des entreprises de proximité, a adressé un courrier le 10 décembre dernier à Élisabeth Borne, la ministre du Travail pour lui demander de prolonger tout au long de l’année 2021 l’aide exceptionnelle aux employeurs de salariés en contrat d’alternance (5000 euros pour l’emploi d’un mineur ; 8000 euros pour un alternant majeur).

Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.31
légères chutes de neige
le 15/01 à 15h00
Vent
3.23 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
98 %

Sondage