La Fédération hospitalière de France appelle au report de congés de médecins de ville

Publié le 14/12/2021 - 15:15
Mis à jour le 14/12/2021 - 11:17

Frédéric Valletoux, président de la FHF appelle au report des congés de certains médecins libéraux pendant la période des fêtes pour ne pas surcharger l’hôpital qui fait face à la Covid-19.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

"Je voulais évoquer (le fait) qu'en cette fin d'année on puisse avoir de la visibilité sur la permanence de soins, et que, territoire par territoire, le gouvernement demande aux Agences régionales de santé (...) de veiller à que tous les cabinets libéraux ne ferment pas en même temps", a-t-il dit sur France 2.

"Ce n'est pas le cas dans les grandes villes, mais dans les villes moyennes, en fin d'année, on voit un afflux aux urgences car les Français ne trouvent plus de réponse dans la médecine de ville", a-t-il expliqué.

"Il faut peut-être qu'on reporte des congés aussi dans la médecine de ville pour faire face à ces derniers jours de l'année qui vont être compliqués", a-t-il suggéré.

Dans les régions les plus touchées par l'épidémie, le plan blanc "permet aux directeurs (des hôpitaux) de réquisitionner du personnel, reporter des congés, rappeler des personnes en vacances", a-t-il rappelé.

"Cette mobilisation générale, il faut qu'elle soit le fait de l'ensemble des soignants, quel que soit leur statut, pour qu'il n'y ait pas un afflux dans les derniers jours de l'année, parce qu'entre Noël et le jour de l'An, c'est toujours un moment critique dans les services d'urgence", selon lui.

Pour la prise en charge des malades les plus touchés, il a appelé à une "union sacrée sanitaire" où les hospitaliers, les médecins libéraux et les médecins des cliniques "se mobilisent" et "viennent soulager hôpital".

Avec "l'épuisement, la fatigue", l'absentéisme est en effet "plus élevé" à l'hôpital: "on a 10 à 12% d'absentéisme, soit 3, 4, 5 points de plus qu'habituellement", a-t-il dit. "On a des gens qui ont quitté le métier, des soignants qui manquent et obligent a fermer des lits".

"L'hôpital va tenir: en déprogrammant, en réorganisant les services, on fera face a l'épidémie. Mais à quel prix?". "Il y a eu 3 millions d'actes médicaux déprogrammés en 2020/2021, c'est énorme. Quand vous dites à des patients +revenez plus tard+, ce sont des maladies qu'on détecte plus tard et des pertes de chance pour les patients", a-t-il averti.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Animaux et chaleur : la Ville de Besançon rappelle les bons gestes 

En période de canicule, les animaux domestiques et sauvages peuvent souffrir des températures élevées. La Ville de Besançon, dans un communiqué du 27 juillet, explique que sensibles aux variations soudaines de température, il est essentiel d’appliquer des gestes simples pour les soulager et rendre cette période plus supportable.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.31
ciel dégagé
le 08/08 à 18h00
Vent
3.84 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
26 %

Sondage