La réalité augmentée au service des enfants malades au CHU de Besançon

Publié le 14/05/2024 - 18:01
Mis à jour le 17/05/2024 - 11:45

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Tout comme la première oeuvre baptisée "Sol vif", peinte sur le parvis de l’hôpital et visible depuis les chambres, cette nouvelle oeuvre "n’a pas de visée thérapeutique" a rappelé en préambule Simon Nicolas, le coordinateur artistique de l’association Nouvelles formes qui organise le festival D’autres formes. Mais elle a pour but de "détendre le moment et faire en sorte qu’il passe le plus vite possible". 

Apaiser dès la période d’attente

Réalisées par l’artiste Aurélien Jeanney, Bisontin d’origine qui réside aujourd’hui à Paris, les deux affiches installées dans la salle d’attente s’accompagnent d’une troisième, plus petite, qui explique la marche à suivre. En téléchargeant l’application Maison Tangible (gratuite et disponible sur iOS et Android), les illustrations de ces affiches s’animent alors devant nos yeux grâce à la réalité augmentée. Les couleurs très marquées et l’univers enfantin de l’artiste créent alors des narrations dans lesquelles les animaux et les éléments graphiques entrent en interaction entre eux. 

Mises en place depuis le 1er avril 2024, le personnel médical confirme que les affiches participent à apaiser l’enfant dès la période d’attente et en quelque sorte à permettre une meilleure arrivée dans les soins.

Le CHU, un des principaux lieu de passage de Besançon

Après les voiturettes pour conduire les jeunes patients au bloc et les plafonds ludiques dans les boxes des urgences, le CHU de Besançon ne cesse de tenter d’améliorer la prise en charge des jeunes patients. L’établissement fait également le choix de multiplier les actions culturelles notamment via des expositions dans son hall et divers partenariats noués afin de "faire progresser la culture au sein du CHU" comme nous l’explique le directeur de la communication Jonathan Debauve dans notre vidéo. "On n’est pas un établissement culturel mais on est un des principaux lieux de passage de Besançon donc on a, nous aussi, tout intérêt à collaborer avec les vrais acteurs cultuels et ce partenariat avec le festival D’autres formes en est l’illustration parfaite" a-t-il affirmé. 

© Zoé C.

Satisfait d’avoir pu renouveler ce partenariat avec le CHU, Simon Nicolas a rappelé que le souhait de son association était avant tout de réussir à "amener la technologie au service du public le temps d’une petite évasion, d’une petite détente". Le procédé utilisé pour les affiches devraient d’ailleurs bientôt être décliné et proposé à tous les Bisontins à l’occasion de l’anniversaire des 10 ans du tramway bisontin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.85
légère pluie
le 18/05 à 15h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
69 %