"Le Crédit Agricole Franche-Comté n'a pas vocation à diminuer son nombre d'agences "

Publié le 29/11/2015 - 13:29
Mis à jour le 30/11/2015 - 11:46

À l'heure où plusieurs banques réfléchissent à un redéploiement de leur réseau d'agences, Élisabeth Eychenne, la directrice générale du Crédit Agricole Franche-Comté assure que la banque mutualiste souhaite conserver ses 135 agences réparties sur le territoire franc-comtois.

 ©
©

Si la banque régionale souhaite conserver son maillage du territoire avec une agence à 20 km maximum de chaque franc-comtois, elle réfléchit en revanche à la banque de demain. "On ne fait plus du tout la même chose dans les agences. Aujourd'hui, il nous faut imaginer "les 130 ans à venir" à travers l'innovation. Le métier a évolué.  On ne fait par exemple presque plus de guichet… "

De nouveaux formats d'agence...

Début décembre, la banque va inaugurer quatre nouvelles unités "banque du futur": une nouvelle agence pour les particuliers et un pôle patrimonial dans le secteur de Vesoul et deux nouvelles agences "entreprises"  à la jonction sur Belfort Montbéliard et Témis sur Besançon. "On a de nouveaux formats d'agence où l'on travaille différemment. Le multicanal a sa place et y compris le canal agence. Y compris la présence. C'est important".

... et de nouvelles expertises

En quoi ces nouvelles agences se différencient-elles ? "Il n'y a plus de zone d'opérations administratives, il n'y a plus de guichets. Ces agences doivent être connectées avec un accès internet pour le client avec une grande place à l'accueil, etc.", mais la banque doit surtout selon Élisabeth Eychenne s'ouvrir à de nouvelles expertises autour de l'assurance, de la gestion de patrimoine immobilier et financier. "Demain avec notre proximité, nous avons également beaucoup de domaines à développer autour du mieux vivre, mais aussi du mieux vieillir et le plus longtemps à domicile avec des systèmes de télésurveillance et vigilance… " La banque réfléchit également à des idées liées au tourisme ou encore en lien avec les énergies renouvelables. La banque de demain se réinvente aujourd'hui. 

Info + 

 Le Crédit Agricole Franche-Comté en chiffres

  • 1.500 salariés
  • 135 agences
  • 570 administrateurs
  • 500.000 clients, dont 200.000 sociétaires
  • Produit net bancaire : 285 M€
  • Résultat net : entre 65 et 70 M€
  • Plus de 30% de part de marché
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.05
peu nuageux
le 28/10 à 12h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
10 %

Sondage