"Le Crédit Agricole Franche-Comté n'a pas vocation à diminuer son nombre d'agences "

Publié le 29/11/2015 - 13:29
Mis à jour le 30/11/2015 - 11:46

À l’heure où plusieurs banques réfléchissent à un redéploiement de leur réseau d’agences, Élisabeth Eychenne, la directrice générale du Crédit Agricole Franche-Comté assure que la banque mutualiste souhaite conserver ses 135 agences réparties sur le territoire franc-comtois.

 ©
©

Si la banque régionale souhaite conserver son maillage du territoire avec une agence à 20 km maximum de chaque franc-comtois, elle réfléchit en revanche à la banque de demain. "On ne fait plus du tout la même chose dans les agences. Aujourd'hui, il nous faut imaginer "les 130 ans à venir" à travers l'innovation. Le métier a évolué.  On ne fait par exemple presque plus de guichet… "

De nouveaux formats d'agence...

Début décembre, la banque va inaugurer quatre nouvelles unités "banque du futur": une nouvelle agence pour les particuliers et un pôle patrimonial dans le secteur de Vesoul et deux nouvelles agences "entreprises"  à la jonction sur Belfort Montbéliard et Témis sur Besançon. "On a de nouveaux formats d'agence où l'on travaille différemment. Le multicanal a sa place et y compris le canal agence. Y compris la présence. C'est important".

... et de nouvelles expertises

En quoi ces nouvelles agences se différencient-elles ? "Il n'y a plus de zone d'opérations administratives, il n'y a plus de guichets. Ces agences doivent être connectées avec un accès internet pour le client avec une grande place à l'accueil, etc.", mais la banque doit surtout selon Élisabeth Eychenne s'ouvrir à de nouvelles expertises autour de l'assurance, de la gestion de patrimoine immobilier et financier. "Demain avec notre proximité, nous avons également beaucoup de domaines à développer autour du mieux vivre, mais aussi du mieux vieillir et le plus longtemps à domicile avec des systèmes de télésurveillance et vigilance… " La banque réfléchit également à des idées liées au tourisme ou encore en lien avec les énergies renouvelables. La banque de demain se réinvente aujourd'hui. 

Info + 

 Le Crédit Agricole Franche-Comté en chiffres

  • 1.500 salariés
  • 135 agences
  • 570 administrateurs
  • 500.000 clients, dont 200.000 sociétaires
  • Produit net bancaire : 285 M€
  • Résultat net : entre 65 et 70 M€
  • Plus de 30% de part de marché
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Salon de l’agriculture : une nouvelle médaille d’or pour le Kirsch de Fougerolles AOC Peureux 

Le Kirsch de Fougerolles AOC Peureux a obtenu une nouvelle médaille d'Or le 27 février 2024 au Concours général agricole 2024. ”Une véritable fierté pour la Maison d'obtenir pour la deuxième année consécutive”, cette récompense pour cette eau-de-vie iconique de son terroir fougerollais, qui marque, en 2024, les 160 ans des Grandes Distilleries Peureux.

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.54
couvert
le 04/03 à 15h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
85 %