Immobilier : le dispositif Duflot reconduit à Besançon

Publié le 19/07/2013 - 02:15
Mis à jour le 22/11/2013 - 22:02

Stéphane Fratacci, le préfet du Doubs et de Franche-Comté, a signé le 12 juillet 2013 l'arrêté relatif à l'agrément pour Besançon de bénéficier du dispositif d'investissement locatif du nom de l'actuelle ministre du logement.

immeuble_construction.jpg
Un immeuble en construction à Besançon ©dr

Fin 2012, le dispositif d'aide à l'investissement locatif "Duflot", ayant pour but de soutenir la construction de logements neufs en France, remplaçait le dispositif "Scellier". Besançon y était éligible, mais seulement jusqu'au 30 juin 2013. Les promoteurs étaient depuis dans l'incertitude, et les investisseurs potentiels dans l'attente de voir ou non cette aide fiscale reconduite. 

Après avis du CRH (comité régional de l'habitat) réuni le 8 juillet dernier, le préfet du Doubs et de Franche-Comté vient de décider d'octroyer à la commune de Besançon l'agrément «au bénéfice du dispositif Duflot prévu à l'article 199 Novovicies du code des impôts» :
 
«Les contribuables domiciliés en France au sens de l'article 4B, qui acquièrent, entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016, un logement neuf ou en l'état futur d'achèvement bénéficient d'une réduction d'impôt sur le revenu à condition qu'ils s'engagent à le louer nu à un usage d'habitation principale pendant une durée minimale de neuf ans»
 
Les arguments de la fédération des promoteurs immobiliers de Franche-Comté (FPI) et du conseil municipal de Besançon - qui avait le 26 mars dernier voté un délibération demandant une dérogation pour la commune - ont semblent-ils également convaincu Stéphane Fratacci . En effet, outre les autorisations pour les villes déjà classées par arrêtés des ministres du logement et du budget, le représentant de l'Etat en région peut décider de placer certaines communes «dans des zones géographiques se caractérisant par un déséquilibre entre l'offre et la demande de logements»
 
Avec ce dispositif, la réduction d'impôt sur le revenu est de 18%. L'investissement, étalé sur neuf ans, est soumis à conditions. Le montant du logement ne doit par exemple pas dépasser les 300.000 euros. Le dispositif ne peut donc pas générer plus de 6.000 euros de réduction par an. Par ailleurs, les loyers sont encadrés selon les règles édictées par le décret du 19 juin qui permet permet d'abaisser leurs plafonds pour mieux s'adapter aux particularités du marché locatif local.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...

Un label pour payer les producteur "au juste prix" en Bourgogne Franche-Comté

En visite à la "Boucherie Comtoise" de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d'un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent "au juste prix" les producteurs locaux ...

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.07
couvert
le 20/10 à 18h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
71 %

Sondage