Alerte Témoin

Le maire de Besançon poursuit sa marche … "en tant que simple citoyen"

Publié le 03/07/2016 - 12:19
Mis à jour le 04/07/2016 - 07:14

Ce samedi 2 juillet 2016, une trentaine de personnes s'est réunie à la Brasserie Granvelle de Besançon afin de discuter des suites du mouvement "En Marche" lancé par Emmanuel Macron, tant au niveau local que national. Il s'agissait d'une première rencontre entre les militants ou simples curieux présents, aux profils bien différents. Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, était lui-aussi présent.

en_marche.jpg
Jean-Louis Fousseret et plusieurs citoyens à la première réunion d'En Marche à Besançon ©Maxime C.

en marche !

Le principe de cette réunion était d'"échanger sur cette expérience nouvelle, ce mouvement politique qui se fonde à partir d'Internet, et donc d'individus qui ne se connaissent pas" explique Denis Baud, un des trois coordinateurs de La Grande Marche à Besançon. Le principe de La Grande Marche est simple : les "marcheurs" font du porte-à-porte en demandant aux citoyens de répondre à des questionnaires faisant appel à leur expérience personnelle.

  • "Qu'est-ce qui marche en France ?", "Comment voyez-vous votre avenir ?", etc.

L'objectif à Besançon est d'en récolter deux-cents cinquante d'ici fin juillet selon les coordinateurs, qui en sont à une cinquantaine depuis le début de leur action - démarrée il y a environ deux semaines. Une fois les réponses récoltées, elles iront dans une banque de données à Paris, où l'équipe d'Emmanuel Macron les traitera pour "en tirer un diagnostic, et ainsi construire un plan d'action adapté aux attentes des français" développe Géronimo Addor, coordinateur sur Besançon et "marcheur". Celui-ci met d'ailleurs en avant la fraîcheur d'une telle démarche, qui se reflète dans "le bon accueil" qu'on lui fait lors de ses séances de porte-à-porte : "Lorsqu'ils ouvrent, les gens ne sont pas très conciliants, mais une fois qu'on leur explique que c'est leur avis et seulement ça que l'on souhaite avoir, il devient presque difficile de les arrêter!" se réjouit-il.

Jean-Louis Fousseret : "Macron renouvelle l'offre politique"

Cette démarche a en effet conquis la plupart des citoyens réunis ce samedi. "Pour une fois, on a la parole. Je ne croyais plus à la politique depuis 15 ans, je n'allais même plus voter. Mais Macron me donne la foi" explique un militant. Une ferveur qu'approuve Jean-Louis Fousseret, convaincu lui-aussi du plan d'action du ministre de l'économie. "Aujourd'hui, les partis politiques classiques font une primaire, élisent un chef, puis construisent un programme, et une fois élus font un audit pour constater les besoins des Français. Emmanuel Macron a une démarche inverse : il fait le bilan, puis décide du plan d'action. Il renouvelle l'offre politique, ce dont les Français ont clairement envie et besoin" déclare le maire de Besançon venu, selon ses propres dires, "en tant que simple citoyen."

Un simple citoyen, certes, mais qui dirige une agglomération de près de 200.000 habitants. Il a tout de même respecté son rôle, laissant volontiers la parole aux citoyens présents lorsque ceux-ci se retournaient vers lui après chaque demande d'intervention, et ne la prenant que lorsque le besoin se faisait ressentir d'expliquer ou de préciser les objectifs supposés d'Emmanuel Macron. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fousseret macron

Remous autour de la création du groupe « LREM » au conseil municipal de Besançon

Le maire LREM de Besançon Jean-Louis Fousseret (ex PS) a annoncé la création d'un groupe de 13 conseillers lors du conseil municipal de Besançon. Suite aux débats parfois houleux du 14 septembre dernier, le conseiller LR Jacques Grosperrin réclame la démission du maire et attaque Éric Alauzet… qui répond ! Quant au Modem, il fait part de son incompréhension. Ambiance.

Vivez le conseil municipal de Besançon en direct…

Le conseil municipal de rentrée de la Ville de Besançon se tient ce jeudi 14 septembre 2017. Jean-Louis Fousseret doit annoncer  de la création d'un nouveau groupe LREM (La République En Marche), un de premiers en France au sein d'un conseil municipal. Une décision qui risque de faire grincer quelques dents et ne manquera pas de faire réagir l'opposition de l'ex-majorité plurielle.

Un nouveau groupe La République en Marche au sein du conseil municipal de Besançon…

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, a annoncé ce jeudi 14 septembre 2017 devant la presse, quelques heures avant le conseil municipal de la rentrée, qu'un groupe La République en Marche (LREM) s'est créé. Il s'agirait de l'un de premiers en France au sein d'un conseil municipal. 

Cre?ation d'un groupe "La Re?publique en Marche" au conseil municipal de Besanc?on from maCommune.info on Vimeo.

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du "premier président de la Ve République issu d'un mouvement citoyen…". Au lendemain de l'élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l'histoire qui se tourne.  

Politique

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Plan de relance européen: 40 milliards de « subventions » pour la France

L'accord conclu sur le plan de relance est pour l'Union européenne "le moment le plus important depuis la création de l'euro", a déclaré mardi 21 juillet 2020 Emmanuel Macron, quelques heures après la fin du sommet de Bruxelles. Cet accord d'un montant de 750 milliards d'euros, conclu mardi à l'aube, est le fruit d'un "travail de trois ans entre la France et l'Allemagne", a-t-il ajouté au journal de 20H de TF1.
EXCLUSIVITE - Jean-Louis Fousseret fait le bilan de ses trois mandats à la tête de la Ville de BesançonEXCLUSIVITE - Jean-Louis Fousseret fait le bilan de ses trois mandats à la tête de la Ville de Besançon

EXCLUSIVITE - Jean-Louis Fousseret se confie sur ses 19 ans à la tête de la Ville de Besançon sur maCommune.info#VIDEO

Publiée par MaCommune.info sur Mardi 21 juillet 2020

EXCLUSIVITE – Jean-Louis Fousseret fait le bilan de ses trois mandats à la tête de la Ville de Besançon

ENTRETIEN • Le maire de Besançon de 2001 à 2020 vient de passer les clés de la ville et de l'agglomération à la nouvelle maire Anne Vignot. Il est venu le temps pour lui de "prendre un peu de recul" et de faire le bilan de cette longue expérience à maCommune.info…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.7
    légère pluie
    le 03/08 à 9h00
    Vent
    1.88 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    89 %

    Sondage