Les Comités Macron, "En Marche" dans le Doubs

Publié le 22/12/2016 - 07:58
Mis à jour le 24/12/2016 - 11:55

Ils sont tous trois différents et pourtant leur démarche est commune. Ces trois-là, Franck, 37 ans, chauffeur routier en stage avant un retour à l'emploi espéré, Florian, 23 ans, étudiant en histoire qui se destine à l'enseignement, et Geronimo, 24 ans, prépare le concours d'administration après avoir étudié la philo, soutiennent Emmanuel Macron. L'ancien ministre de l'Économie aurait le vent en poupe.  Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi, Emmanuel Macron est en tête du classement des personnalités politiques de l'année en recueillant 48% d'opinions favorables, devant François Fillon à 44% .

albert_ziri_en_marche_florian_franck_genronimo.jpg
Géronimo (23 ans), Franck (37 ans), Florian (25 ans) ... sous le regard d'Albert !
PUBLICITÉ

Ils sont « En Marche » et s’activent ici à Besançon et dans sa périphérie à porter le projet de l’ex-ministre de l’Économie. Ils animent ou participent à des «Comités Locaux». On en compte 16 dans le Doubs, et 643 adhérents.

Chaque semaine, à l’issue de ces réunions, remontent vers les «experts» qui entourent E. Macron des fiches résumant la teneur des discussions de ces comités et aussi les propositions de mesures qui forgeront le programme électoral de leur candidat. En somme, un «producteur/consommateur» en politique qui n’est pas sans laisser penser aux cahiers de doléances de 1789 qui aboutirent à la première constituante… « De la vraie démocratie participative » disent-ils un brin moqueur à l’encontre de ces partis « dans lesquels la liberté parole n’est qu’une façade d’affichage, les décisions étant prises toujours d’en haut... »

 Franck était précédemment volontiers abstentionniste, raconte-t-il, mais avoir rencontré Emmanuel Macron, à plusieurs reprises, et d’avoir échangé avec lui, l’a persuadé de s’engager « Parce qu’il est vrai, il vous écoute et vous répond quand vous lui posez une question, il ne fait pas semblant comme les autres…« . Les autres apprécieront…ou pas. Franck vit non loin de Besançon. Sa mission, labourer l’espace rural pour y faire voter «Macron» à la présidentielle. 

Florian, qui assume sa sympathie pour la mouvance Valls au sein du PS, est lui convaincu de la justesse de la vision économique d’Emmanuel Macron. Il attend beaucoup de sa réforme des charges sociales sur les salaires et la CSG.

Geronimo qui se définit comme plus centriste, mais de gauche, est, lui, séduit par la philosophie du projet politique global. Un projet qu’il juge « humain« , ce qui ne serait pas le cas de ceux des autres candidats, comme celui de François Fillon, qualifié de « Tatcherisme ringard ».

L’Europe est, bien entendu, pour eux, notre planche de salut, si nous ne voulons pas êtres « broyés entre les USA et l’Asie » disent-ils en soulignant le rôle délétère de certains politiques faisant de l’UE le bouc émissaire de leurs incompétences.

À la question de savoir si Emmanuel Macron ne serait pas un homme pressé, ils répondent, presque en choeur, « Non ! C’est plutôt un impatient ». Et si certains, dans la classe politique, et chez les commentateurs, l’ont qualifié de « télé-évangéliste américain » après l’avoir entendu lors de son meeting parisien presque se casser la voix dans le feu de son discours, « C’est qu’ils ne comprennent rien à la sincérité de l’émotion, ils sont bien trop froids pour en ressentir… »

Vous l’avez compris, pour «eux», c’est lui ! Reste à savoir combien d’électeurs voteront comme «eux» le jour du scrutin présidentiel, à l’heure où le sondage Elabe-L’Opinion pour BFMTV publié ce mercredi 21 décembre 2016 place Emmanuel Macron en tête du palmarès des personnalités politiques de l’année parmi 28 sélectionnées, avec 48% d’opinions favorables, devant François Fillon (44%), Manuel Valls (24%) et Marine Le Pen (24%).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

emmanuel macron

Emmanuel Macron : son mouvement, son programme…

Emmanuel Macron : son mouvement, son programme…

Le candidat du jeune mouvement "En Marche !" devient, à 39 ans,  le 8e président de la Ve République. Il l'emporte, avec 66,1 % des suffrages face à Marine Le Pen à 39,9%  selon les derniers chiffres du ministère de l'intérieur. 

Macron : personne n’attend d’un président « une bonne journée de gauche ou de droite »

Macron : personne n’attend d’un président « une bonne journée de gauche ou de droite »

En meeting à Dijon devant 2.500 personnes, Emmanuel Macron a balayé ce jeudi 23 mars 2017 les critiques sur son positionnement politique et ses ralliements en assurant que personne n'attend d'un président qu'il fasse "une bonne journée de gauche ou une bonne journée de droite". Le prochain meeting d'Emmanuel Macron en Bourgogne Franche-Comté se déroulera le mardi 11 avril 2017 à 19h à Micropolis Besançon.

Emmanuel Macron en meeting à Micropolis Besançon le 11 avril

Emmanuel Macron en meeting à Micropolis Besançon le 11 avril

Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon avait annoncé la venue d'Emmanuel Macron en début d'année. La date vient officiellement d'être annoncée. Le candidat à la présidentielle qui devrait obtenir le soutien de Jean-Yves Le Drian dans la journée, sera bien en meeting à Micropolis le mardi 11 avril prochain. 

Alliance Bayrou-Macron : « C’est un choix extrêmement cohérent »

Alliance Bayrou-Macron : « C’est un choix extrêmement cohérent »

Le président du Modem François Bayou a créé la surprise ce mercredi 22 février 2017 en déclarant non pas sa candidature à l'élection présidentielle, mais en proposant une alliance à Emmanuel Macron. Ce dernier l'ayant acceptée accompagnée des quatre conditions. Pour Laurent Croizier, président du Modem du Doubs et candidat aux législatives, "c'est un choix extrêmement cohérent" et "une décision qui est dans l'intérêt du pays". 

Dans la catégorie

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.76
ciel dégagé
le 16/10 à 3h00
Vent
2.804 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage