Moscovici à propos de Macron: "Je ne crois pas à la confusion gauche droite"

Publié le 19/01/2017 - 07:01
Mis à jour le 19/01/2017 - 07:01

Le commissaire européen Pierre Moscovici a déclaré ce mercredi 19 janvier 2017  à propos d’Emmanuel Macron qu’il ne croyait « pas beaucoup à la confusion gauche droite » qui crée « une ambiguité dans laquelle, à la fin, on sort peu ou mal ».

Pierre Moscovici ©roman ©
Pierre Moscovici ©roman ©

Ancien ministre des Finances de François Hollande, Pierre Moscovici était interrogé par la Radio télévision suisse sur l'intérêt des Français pour Emmanuel Macron. "Il y a le talent d'un homme qui est incontestable et un désir de changement (...) Les Français sont dans une attente de rénovation, surtout des idées, des pratiques et du coup des visages", a répondu le commissaire européen.

S'il juge Emmanuel Macron "très intelligent" et "européen", M. Moscovici a souligné qu'il avait des "différences" avec lui. Il a également critiqué la conception des partis du candidat à la présidentielle. "Un parti, cela ne peut pas être un leader, une personne", a-t-il dit.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

emmanuel macron

Macron : personne n’attend d’un président « une bonne journée de gauche ou de droite »

En meeting à Dijon devant 2.500 personnes, Emmanuel Macron a balayé ce jeudi 23 mars 2017 les critiques sur son positionnement politique et ses ralliements en assurant que personne n’attend d’un président qu’il fasse « une bonne journée de gauche ou une bonne journée de droite ». Le prochain meeting d’Emmanuel Macron en Bourgogne Franche-Comté se déroulera le mardi 11 avril 2017 à 19h à Micropolis Besançon.

Emmanuel Macron en meeting à Micropolis Besançon le 11 avril

Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon avait annoncé la venue d’Emmanuel Macron en début d’année. La date vient officiellement d’être annoncée. Le candidat à la présidentielle qui devrait obtenir le soutien de Jean-Yves Le Drian dans la journée, sera bien en meeting à Micropolis le mardi 11 avril prochain. 

Alliance Bayrou-Macron : « C’est un choix extrêmement cohérent »

Le président du Modem François Bayou a créé la surprise ce mercredi 22 février 2017 en déclarant non pas sa candidature à l’élection présidentielle, mais en proposant une alliance à Emmanuel Macron. Ce dernier l’ayant acceptée accompagnée des quatre conditions. Pour Laurent Croizier, président du Modem du Doubs et candidat aux législatives« c’est un choix extrêmement cohérent » et « une décision qui est dans l’intérêt du pays ». 

Les Comités Macron, « En Marche » dans le Doubs

Ils sont tous trois différents et pourtant leur démarche est commune. Ces trois-là, Franck, 37 ans, chauffeur routier en stage avant un retour à l’emploi espéré, Florian, 23 ans, étudiant en histoire qui se destine à l’enseignement, et Geronimo, 24 ans, prépare le concours d’administration après avoir étudié la philo, soutiennent Emmanuel Macron. L’ancien ministre de l’Économie aurait le vent en poupe.  Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi, Emmanuel Macron est en tête du classement des personnalités politiques de l’année en recueillant 48% d’opinions favorables, devant François Fillon à 44% .

Politique

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.33
ciel dégagé
le 29/06 à 21h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
50 %

Sondage