Macron : personne n'attend d'un président "une bonne journée de gauche ou de droite"

Publié le 24/03/2017 - 07:40
Mis à jour le 24/03/2017 - 14:17

En meeting à Dijon devant 2.500 personnes, Emmanuel Macron a balayé ce jeudi 23 mars 2017 les critiques sur son positionnement politique et ses ralliements en assurant que personne n’attend d’un président qu’il fasse « une bonne journée de gauche ou une bonne journée de droite ». Le prochain meeting d’Emmanuel Macron en Bourgogne Franche-Comté se déroulera le mardi 11 avril 2017 à 19h à Micropolis Besançon.

 ©
©

revivez le meeting de Macron à Dijon

"Je ne connais pas de Français qui se lève le matin en disant: j'attends du président de la République qu'il fasse une bonne journée de gauche ou une bonne journée de droite", a déclaré le candidat, provoquant quelques rires dans la salle du Zénith, où 2.500 personnes étaient venues l'écouter, selon son entourage.

"Les Françaises et les Français, ils veulent une bonne journée et moi aussi", a-t-il ajouté, affichant sa volonté de changer leur "vie quotidienne", avec son "mouvement central qui porte les valeurs du progrès réconcilié avec le siècle nouveau".

"Moi, je n'aspire pas à diriger le Parti socialiste, à diriger une frange des Républicains, ou à avoir un peu plus d'élus que le Front national, moi j'aspire à présider la France"

 Il a plaisanté sur ceux qui disent qu'En marche! devient "un mouvement de gauche" avec le ralliement tout juste annoncé du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et "un mouvement de droite", avec celui de l'ex-ministre de la Justice de Chirac, Dominique Perben.

"Le coeur de la bataille, c'est la lutte entre les progressistes et les conservateurs", a-t-il aussi jugé, lors d'un discours d'un peu plus d'une heure ponctué régulièrement de "Macron président!" par un public acquis à sa cause, et agitant des drapeaux français. "Il y aura dans les semaines qui viennent des femmes et des hommes de gauche qui nous rejoindront, des femmes et des hommes de droite et ils prendront leur place, ils rejoindront un projet qui est là", a-t-il affirmé.

Vigilance…

Mais, "même si vous voyez des soutiens, des ralliements et ils sont extrêmement importants, ils nous donnent de la crédibilité de l'assise (...) oui, nous renouvellerons la vie politique" et le gouvernement fera place à une partie conséquente de "nouveaux visages".

En conclusion, alors que les sondages le donnent dans les qualifiés au premier tour, il a exhorté ses partisans à être "vigilants". "Rien n'est acquis, rien. Soyez des vigilants, soyez des déterminés, soyez des combattants. Le soleil semble être là, n'y croyez pas trop", a-t-il intimé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

emmanuel macron

Emmanuel Macron en meeting à Micropolis Besançon le 11 avril

Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon avait annoncé la venue d’Emmanuel Macron en début d’année. La date vient officiellement d’être annoncée. Le candidat à la présidentielle qui devrait obtenir le soutien de Jean-Yves Le Drian dans la journée, sera bien en meeting à Micropolis le mardi 11 avril prochain. 

Alliance Bayrou-Macron : " C’est un choix extrêmement cohérent "

Le président du Modem François Bayou a créé la surprise ce mercredi 22 février 2017 en déclarant non pas sa candidature à l’élection présidentielle, mais en proposant une alliance à Emmanuel Macron. Ce dernier l’ayant acceptée accompagnée des quatre conditions. Pour Laurent Croizier, président du Modem du Doubs et candidat aux législatives« c’est un choix extrêmement cohérent » et « une décision qui est dans l’intérêt du pays ». 

Les Comités Macron, " En Marche " dans le Doubs

Ils sont tous trois différents et pourtant leur démarche est commune. Ces trois-là, Franck, 37 ans, chauffeur routier en stage avant un retour à l’emploi espéré, Florian, 23 ans, étudiant en histoire qui se destine à l’enseignement, et Geronimo, 24 ans, prépare le concours d’administration après avoir étudié la philo, soutiennent Emmanuel Macron. L’ancien ministre de l’Économie aurait le vent en poupe.  Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi, Emmanuel Macron est en tête du classement des personnalités politiques de l’année en recueillant 48% d’opinions favorables, devant François Fillon à 44% .

Politique

Présidence des Républicains : Jacques Grosperrin votera pour Bruno Retailleau

Ce jeudi 1er décembre, par voie de communiqué de presse, le sénateur du Doubs Jacques Grosperrin a annoncé son intention de voter pour Bruno Retailleau lors de l’élection du futur président des Républicains (LR). Il y a quelques jours, lundi 28 novembre, l’élu avait reçu un autre candidat à Besançon, le secrétaire général du parti Aurélien Pradié.

Dégradation des conditions de travail dans les lycées : FO adresse une lettre ouverte à Marie-Guite Dufay

Vendredi 25 novembre, le secrétaire de Force Ouvrière (FO) Franche-Comté Bourgogne Frédéric Vuillaume a adressé une lettre ouverte à la présidente de la région Marie-Guite Dufay. Il dénonce la dégradation des conditions de travail des agents dans les lycées.

Extinction de l’éclairage public : Besançon Maintenant craint une recrudescence de faits divers…

À partir du 30 novembre, plusieurs quartiers de Besançon vont voit leur éclairage s’éteindre à certains horaires pour permettre à la Ville de Besançon de faire des économies d’énergie. Pour le groupe de la droite et du centre au conseil municipal Besançon maintenant, cette mesure pourrait « renforcer le sentiment d’insécurité » chez les habitants et créer un regain de faits divers nocturnes.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, obtient l’exonération de malus écologique pour les véhicules de pompiers

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre 2022, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finance pour 2023, Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, a obtenu l’adoption de son amendement visant à exonérer de malus écologique les véhicules affectés aux besoins de la protection civile et des services de lutte contre les incendies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.66
nuageux
le 02/12 à 6h00
Vent
2.05 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
88 %