L'hôpital de Besançon fait le bilan et se prépare pour le déconfinement...

Publié le 07/05/2020 - 16:54
Mis à jour le 12/05/2020 - 14:36

Coronavirus • Après une première phase de prise en charge des malades du Coronavirus, l’hôpital de Besançon amorce une seconde étape de reprise progressive de l’activité afin de faire coexister une activité « Covid-19 » et la prise en charge des patients devant se foire soigner à l’hôpital.

Le déconfinement n'arrête pas la Coronavirus. Bien au contraire. Et le personnel de l'hôpital de Besançon en a bien conscience. Lors d'une visio-conférence, Chantal Carroger, directrice de l'établissement a dans un premier temps fait le point en saluant le travail "extraordinaire" du personnel face à la montée soudaine de l'activité liée à l'épidémie de Coronavirus depuis le déclenchement du Plan Blanc le 9 mars dernier. Plan blanc qui reste activé.

"Défi sanitaire"

De 13, le service de maladies infectieuses est passé à 88 lits avec le soutien de praticiens, médecins et chirurgiens qui se sont mobilisés autour du Pr Catherine Chirouze que le dirige.

Pour faire face aux cas les plus graves, l'hôpital de Besançon a fait plus que doubler ses capacités de réanimation en passant de 40 à 92 lits en plus des huit lits exceptionnellement mis en place à la clinique Saint-Vincent de Besançon. Une unité de « post-réanimation » en pneumologie équipée de 20 lits a par ailleurs été configurée afin d’y accueillir des patients sevrés de l’assistance respiratoire, mais très affaiblis.

Enfin, des unités spécifiques Covid-19 ont été montées sans des services de médecine (gynécologie, pédiatrie, soins palliatifs, psychiatrie), en chirurgie ainsi représentant au total 36 lits supplémentaires. 

"Nous avons mis en place, et je pèse mes mots, une organisation exceptionnelle de l'entrée à l'hôpital jusqu'aux sorties, avec une mobilisation exemplaire de la part de l'ensemble des personnels du CHRU. Nous n'étions pas forcément prêts. Pour autant, nous nous sommes adaptés très vite en reconfigurant les services de première ligne les Urgences, le Centre 15"

En chiffres (depuis le 1er mars)

  • Plus de 10.000 appels Covid-19 reçus au Centre 15 (Franche-Comté) depuis le 17 mars
  • 700 à 800 tests par jour du laboratoire virologique (capacité maximum)
  • 10.791 patients testés
  • 1.016 patients suivis par le CHRU dont 518 hospitalisés en tout dans différents services (infectiologie, réanimation, post réanimation)
  • 502 patients guéris
  • 262 soignants infectés par le Covid-19 (198 ont repris le travail)

"Nous n'avons pas eu à déplorer de décès de soignants ou des soignants du CHRU en réanimation" a précisé la directrice générale du CHRU.    

Reprise progressive

En rappelant que les interventions urgentes et ne pouvant être reportées ont été maintenues, le Pr Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement, explique que le retour d'une activité plus habituelle n'était pas à l'ordre du jour avec une reprise "très progressive" et une possibilité de réversibilité en cas d'un retour de vague. "On ne reviendra pas à la situation de début janvier" a-t-il prévenu.

"On va commencer par opérer les patients déprogrammés il y a six semaines"Pr Samuel Limat, CHRU de Besançon

Depuis le 20 avril, le CHU relance donc progressivement l'activité dans chaque discipline.

Recommandations scientifiques

La réouverture des activités de chirurgie est basée sur un thesaurus de chirurgiens qui, toutes disciplines confondues, se sont accordés sur le type d'intervention à reprogrammer dans le respect des recommandations de l'ensemble des sociétés savantes.

Des lits de médecine sont également en cours de réouverture. "Il est également essentiel de restaurer des consultations dont une partie de l’offre avait été réduite pour éviter tout retard de diagnostic" avec, quand cela est possible le recours à des téléconsultations.

"Même si l’établissement reprend progressivement ses activités de médecine et chirurgie, il ne baisse pas la garde.." CHRU de Besançon

Avec la volonté de limiter au maximum la circulation du Coronavirus au sein de l’établissement, des circuits spécifiques ont été adoptés. Les mouvements de fermeture et de réouverture d’unités de soins sont soumis à des opérations de nettoyage longues et complexes suivant des protocoles très stricts. Les conditions d’hospitalisation en unité Covid-19 demeurent inchangées avec des procédures sanitaires drastiques.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Les laits végétaux passés au crible par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIÈT' • Ils ont le vent en poupe depuis quelque temps, d'abord cantonnés dans les rayons des magasins bios, les voilà qui inondent ceux de nos supermarchés ! Jus d'amandes, de châtaignes, de riz, d'avoine, de coco, seul le lait de soja a eu le droit de maintenir son appellation "lait", quant aux autres ils ont été relégués à leur juste place : des jus. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, nous aide à les décrypter.

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.58
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
91 %