Livraison (manquée) de masques : la colère de Christine Bouquin

Publié le 06/04/2020 - 17:55
Mis à jour le 06/04/2020 - 18:11

A deux reprises, jeudi 2 avril et dimanche 5 avril derniers, l’Etat a procédé à la réquisition, manu militari, à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, des masques de protection en provenance de Chine destinés aux départements de Bourgogne-Franche-Comté. Christine Bouquin, la présidente du département Doubs exprime sa colère et son indignation

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Ainsi, les deux millions de masques commandés par la Région et les commandes propres des Conseils départementaux, dont celui du Doubs, ne pourront être à ce jour distribués aux établissements et aux services qui prennent en charge les personnes âgées et les personnes en situation de handicap, c’est-à-dire les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), les EHPAD et les foyers d’hébergement et de vie pour personnes handicapées.

« Depuis le début de la crise, j’ai souhaité que le Département du Doubs soit complétement mobilisé aux côtés des établissements et services qui prennent en charge les personnes les plus fragiles. Le Département s’est organisé pour identifier les besoins des établissements et services relevant de sa compétence pour établir une méthode de répartition équitable entre les différents gestionnaires et pour assurer la logistique de la répartition des équipements de protection.

En dépit d’alertes répétées auprès des services de l’Etat et de l’Agence régionale de santé (ARS), je constate aujourd’hui avec colère les décisions prises par l’Etat pour la répartition des masques : elles ne permettent ni de répondre aux besoins ni aux recommandations nationales sur la protection des personnes les plus fragiles et des professionnels qui les accompagnent.

Je suis consciente de la gravité de la situation sanitaire du Grand Est, je témoigne mon respect et mon admiration aux personnels soignants des hôpitaux. Mais, au regard de la situation tout aussi critique du Doubs, je déplore l’oubli et le désarroi de milliers d’autres intervenants de notre département dépourvus de protection. J’attends de l’Etat une équité de traitement à raison de la réalité des besoins. », déclare Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs.

(communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Société

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.67
légère pluie
le 25/09 à 21h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
98 %

Sondage