L'UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

Publié le 19/02/2021 - 14:32
Mis à jour le 19/02/2021 - 11:33

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Sur 20 encres de tatouage parmi les plus utilisées en France analysées par nos experts, seules 5 répondent aux différentes normes en la matière. "C’est donc 75 % des produits testés qui représentent un risque sanitaire élevé", observe l'association de consommateurs.

Colorants C.I 74260, C.I. 73915, Isothiazolinones, hydrocarbures aromatiques polycycliques, amines aromatiques… "Derrière ces noms incompréhensibles pour le commun des mortels se cachent des produits chimiques présentant un risque avéré pour les êtres humains, puisqu’ils sont pour la plupart cancérigènes, et de ce fait encadrés par diverses réglementations", explique l'UFC.

Or, dans 75 % des produits testés, l'association a relevé des taux de ces substances indésirables au-dessus des seuils réglementaires, parfois à des niveaux accablants.

L’UFC-Que Choisir a alerté les responsables de mise sur le marché français sur ces résultats, mais les réponses ne sont pas à la hauteur des enjeux sanitaires. A l’exception d’un professionnel s’abritant derrière des analyses antérieures, les autres sont restés silencieux.

Le tableau ci-dessous répertorie les différents produits dangereux découverts dans notre test.

©

Avec de plus en plus d’adeptes, notamment parmi les jeunes générations où près d’une personne sur trois a déjà eu recours aux services d’un tatoueur, "les résultats que nous avons obtenus sont particulièrement alarmants", souligne l'association. "Notre choix s’est en effet porté sur des échantillons d’encres parmi les plus vendues sur internet auprès des tatoueurs français. Le tatouage étant par définition un produit à vie, ces résultats démontrent qu’il existe à terme un risque sanitaire pour de nombreux consommateurs, susceptibles d’être dans les années à venir contaminés par les substances toxiques que nous avons relevées."

L’UFC-Que Choisir :

  • Appelle les candidats au tatouage à la plus grande vigilance et leur conseille de se renseigner très attentivement sur les composants des encres utilisées ;
  • Exige des professionnels du secteur qu’ils témoignent d’un sens aigu des responsabilités en utilisant comme produits de tatouage des encres saines pour les consommateurs, afin de leur garantir le niveau de qualité sanitaire auquel ils ont droit ;
  • Saisit la DGCCRF et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament afin qu’elles procèdent à une intensification des contrôles et ordonnent le retrait et rappel immédiat des produits dangereux déjà identifiés.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.88
légère pluie
le 23/07 à 21h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
86 %