Présidentielle : la réaction de la présidente PS de Bourgogne Franche-Comté

Publié le 24/04/2017 - 00:12
Mis à jour le 24/04/2017 - 11:12

Un profond soulagement se lit ce 23 avril 2017 sur le visage de Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté. Elle explique cet état d’esprit par le fait de ne « pas avoir à choisir entre Marine Le Pen et François Fillon« .

 ©
©

Sur le point du ralliement au chef de file du mouvement En Marche, la présidente répond que depuis deux ans elle "trouve la démarche d'Emmanuel Macron intéressante".

Sur sa prise de position, elle affirme ne pas avoir voulu mélanger "la politique régionale et le choix national". En février et mars 2017, elle assure avoir été dans des débats régionaux et s'être occupée d'assemblée "à mener". La présidente s'est ensuite prononcée sur ses intentions de vote sans "appeler " sa majorité régionale à s'y rallier.

"Je crois en lui"

La présidente explique son choix par les valeurs et la posture que représente, pour elle, Emmanuel Macron pour faire "face à des réformes en profondeur tout en ayant le souci de chacun dans la société (...) Je ne peux que me réjouir de le voir en position favorite. Je mesure le poids énorme de la responsabilité qui est le sien. Je crois en lui et je pense qu'il a pour assumer cette responsabilité".

Marie Guite Dufay conclut sur la volonté du chef de file d'En Marche de "pouvoir gouverner avec des gens qui sont à droite, à gauche et profondément réformistes".Elle espère du candidat une jonction entre la "libération de l'économie et protéger ceux qui aujourd'hui souffre des tempêtes économiques". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

réaction 1er tour présidentielle

L’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires appelle à la manifestation ce 1er mai 2017 à Besançon

Loin de faire bloc comme en 2002 contre le Front national, les syndicats célèbrent lundi le 1er mai en ordre dispersé. Les uns veulent appeler à « faire barrage » à Marine Le Pen, d’autres à voter pour Emmanuel Macron et certains à « battre les deux candidats ». A Besançon, CGT-FSU-Solidaires appellent à faire barrage au  Front National ce 1er mai 2017 à 10h Place de la Révolution à Besançon.

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.44
couvert
le 28/05 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %