Municipale 2020 à Besançon : Nicolas Bodin, candidat à l'investiture du Parti socialiste

Publié le 31/01/2019 - 14:00
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:21

Nicolas Bodin, actuel adjoint au maire de Besançon chargé de l'Urbanisme, a officialisé jeudi 31 janvier 2019 au cœur du quartier Planoise, sa candidature à l'investiture du Parti socialiste pour l'élection municipale de Besançon en 2020.

"J'entends que de plus en plus de gens espèrent que le PS ne participe pas aux municipales à Besançon : le Parti socialiste sera représenté à cette élection" a-t-il affirmé lors de la conférence de presse.

Si Nicolas Bodin n'a pas encore de grands projets dessinés pour Besançon, il souhaite placer "l'humain et la nature au cœur des priorités". Par ailleurs, l'ex-responsable du Parti socialiste du Doubs indique également sa volonté de "discuter" pour créer des alliances avec notamment Europe Écologie Les Verts, le mouvement Génération(s), le Parti communiste ou encore avec le mouvement de Raphaël Glucksmann Place publique.

Un vote le 28 mars pour désigner le candidat PS à Besançon

C'est le 28 mars prochain que les militants du Parti socialiste voteront pour le "premier des socialistes", soit le candidat qui les représentera en 2020.

Pour l'heure, seul Nicolas Bodin a officialisé sa candidature à l'investiture. D'autres candidats devraient émerger ces prochaines semaines… Jean-Sébastien Leuba ? Patrick Bontemps ? Abdel Ghezali ?

Nos questions posées à Nicolas Bodin en vidéo :

  • Quel est l'objectif de la conférence de presse de ce jour ?
  • Quelles sont vos motivations ?
  • En tant que socialiste, pensez-vous que les électeurs seront prêts à voter pour le PS en 2020 ?
  • Quelles sont les grandes lignes, avez-vous des projets pour Besançon ?
  • La crise des Gilets jaunes se poursuit… Comment qualifiez-vous le contexte actuel ?
  • Vous êtes adjoint au maire de Besançon. Vous a-t-il en quelque sorte "formé" au métier, à cette fonction de maire ?
Soyez le premier à commenter...

4 commentaires

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach "inéligible" pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Apprentis étrangers : les sénateurs rejettent la loi « Ravacley »

Connu pour s’être fermement opposé à l’expulsion de son apprenti en janvier dernier par une grève de la faim, le boulanger Stéphane Ravaclay n’a pas fini de faire parler de lui. Il a notamment créé l’association patrons solidaires et s’est rendu au Sénat pour tenter de faire passer une loi portée par Jérôme Durain. Cette dernière a été rejetée par 237 voies contre 107.

France 2030 : un « plan audacieux » pour Éric Alauzet

Vidéo • Quelles sont les conditions de la réussite de ce plan ? Dans les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député LREM du Doubs a interrogé le ministre Cédric 0 tout en félicitant le gouvernement pour son "plan d’investissement audacieux pour la France afin de relever tant de défis : climat et biodiversité, démographie et migration, inégalités et exclusions".

Projets photovoltaïques : « le gouvernement traduit enfin ses engagements » selon Marie-Guite Dufay

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé, ce jeudi 7 octobre, la signature d’un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures, en permettant aux projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m2 de surface, d’avoir droit à un tarif d’achat sans avoir besoin de passer par un appel d’offres. Pour la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, qui dit s'être "beaucoup battue" sur ce sujet, s'en réjouit dans un communiqué.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.24
couvert
le 19/10 à 0h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
93 %

Sondage