Alerte Témoin

Municipale 2020 : Éric Alauzet présente officiellement son programme pour Besançon

Publié le 20/02/2020 - 04:04
Mis à jour le 20/02/2020 - 07:54

Le candidat de la République en marche Eric Alauzet a dévoilé l'ensemble de son programme à la presse mercredi 19 février 2020. Voici les principales thématiques qui y sont abordées.

Eric Alauzet
Eric Alauzet ©Alexane Alfaro

"C'est un programme au service des Bisontins que l'on a travaillé sur un an" a déclaré le candidat en introduction. "C'est d'ailleurs plus qu'un programme, c'est une projection", a-t-il ajouté. Pour sa composition, l'équipe d'Eric Alauzet a rencontré "2 300 personnes" et contacté par téléphone "3 000 personnes" au printemps 2019 "pour faire un diagnostic approfondi du territoire", précise la tête de liste.

Quelques propositions du programme d'Eric Alauzet en sept thématiques transversales

L'éducation 

Depuis le début de sa campagne, le candidat LREM a toujours précise que l'éducation est sa priorité numéro 1.

Quelques propositions :

  • Adapter les horaires des crèches aux heures de travail des parents ; expérimentation d’ouverture le week-end.
  • Soutenir les familles les plus fragiles grâce à des ateliers de parentalité.
  • Des horaires plus souples pour le périscolaire.
  • 80 % d’alimentation bio et/ou locale.
  • Gratuité des transports pour les enfants jusqu’à 11 ans, cette mesure facilite les sorties culturelles ou sportives des écoles et des familles.
  • Atelier pratique de langue étrangère dès le plus jeune âge sur le temps périscolaire.
  • Un rendez-vous annuel : la grande fête des écoles
  • S’éveiller à la musique par le chant pour tous les enfants.
  • Sensibilisation à la différence (handicap, harcèlement scolaire, école inclusive.)
  • Ouvrir les bibliothèques le dimanche et associer les écoles au salon «Livres dans la Boucle».
  • Instaurer le « devoir fait » dans les écoles des territoires prioritaires pendant le temps scolaire.
  • Rénover quatre écoles par an
  • Apaiser et végétaliser les cours et les abords des écoles.
  • Création d’une délégation jeunesse.
  • Besançon honore ses jeunes citoyens. Les maisons de quartier célébreront les futurs majeurs. L’accent sera mis sur le sens associatif avec la remise du Pass Culture à cette occasion.

La tranquillité publique 

Quelques propositions :

  • Application stricte des arrêtés municipaux existants : alcool sur la voie publique,
  • tenue en laisse des chiens... Nouveaux arrêtés si nécessaire, incivilité, affichage sauvage...
  • Dépôt de plainte systématique pour toutes incivilités constatées et facturation aux contrevenants.
  • Facturer aux contrevenants les frais de nettoyage liés aux incivilités
  • (principe du pollueur-payeur) et développer les TIG (Travaux d’Intérêt Général).
  • Garantir les trottoirs libres par une sévérité accrue tout en assurant les chargements et déchargement comme le travail des professionnels (artisans, soins...).
  • Gratuité pour le nettoyage de tout tag visible depuis l’espace public signalé à la mairie durant cette période.
  • « Contrat de parentalité » suite à des incivilités des enfants.
  • Des effectifs de policiers revus à la hausse en cohérence avec les missions redéfinies.
  • Création d’une brigade cynophile.
  • Présence accentuée de la police municipale dans le tramway et les bus.
  • Une coopération renforcée entre police municipale et police nationale : interventions coordonnées...
  • En conséquence, équipement en armes à feu des policiers municipaux après formation initiale.
  • Vidéoprotection plus efficace et mise en place progressive d’un dispositif de vidéo-verbalisation.

La cohésion sociale et solidarité

"Nous créerons la banque du bénévolat afin de mobiliser les Bisontins pour aller à la rencontre des personnes isolées ou en difficulté. Notre société doit être plus attentive aux autres, c’est une nécessité pour améliorer les solidarités", selon Eric Alauzet.

Quelques propositions :

  • Engager Besançon et l’ensemble des acteurs dans un grand plan d’action contre l’isolement. Maintenir la subvention au CCAS et conforter ses actions.
  • Créer une banque du bénévolat.
  • Sensibilisation à l’égalité et aux discriminations à destination des personnels municipaux. Lutte contre les actes LGBT+ phobies (Besançon sera reconnue LGBT+ « friendly »).
  • Renforcer la participation de la ville avec ses partenaires dans la lutte contre les violences faites aux femmes, le harcèlement, les inégalités. (Éloignement du conjoint violent, utilisation de la vidéosurveillance).
  • Rester les garants déterminés du principe de laïcité.
  • L’accès au numérique pour tous : des bénévoles pour l’usage des outils numériques par les seniors.
  • Gratuité des transports en commun en heures creuses et le dimanche pour les seniors.
  • Pack vitalité senior : une activité sportive adaptée pour une autonomie prolongée.
  • Augmentation des capacités d’accueil des résidences autonomie (anciens foyers logements). Appel à la banque du bénévolat pour disposer de « taxis » bénévoles.
  • Déploiement dans les quartiers et au centre-ville de nouveaux sièges « assis-debout ».
  • Transports publics gratuits pour les enfants jusqu’à 11 ans.

L'économie sociale et solidaire

La tête de liste LREM précise que "l’Économie sociale et solidaire représente 13 % de l’emploi en Franche- Comté. Je souhaite que Besançon soit à la pointe dans ce domaine."

Quelques propositions :

  • Création d’un incubateur d’entreprises sociales pour que chaque projet se concrétise.
  • Un lieu « ressources » qui accueillera les entrepreneurs et facilitera les connexions entres les acteurs économiques.
  • Soutien aux associations de l’économie sociale et solidaire : garage solidaire, ressourcerie et friperie, cuisine économe etc.
  • Besançon, s’engagera pour le Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée et Entreprises à But d’Emploi.
  • Valoriser les entreprises engagées et accompagner dans la transformation sociale et écologique grâce à un label « entreprises locales engagées ».
  • Créer une mission « transition économique » au sein de la collectivité.
  • Rester mobilisé sur Ia prise en compte de l‘économie sociale dans les marchés publics de la collectivité avec la clause d’insertion.
  • Promouvoir « la pive », la monnaie locale en ouvrant son usage à l’offre de services municipaux.

La démocratie participative

"Nous souhaitons une démocratie participative et engagée, que la citoyenneté soit comprise comme un droit et un devoir. Donner son avis et participer à des actions et des causes collectives, c’est avoir entre ses mains le destin de sa ville", est-il indiqué dans le programme.

Quelques propositions :

  • Votation citoyenne : permettre aux habitants de faire un choix sur un projet précis à l’initiative des élus du Conseil municipal ou d’un nombre minimum d’habitants.
  • Organisation d’une convention citoyenne sur le projet d’aménagement des Vaîtes et les projets complexes : une trentaine de citoyens tirés au sort et sans a priori étudieront tous les aspects du projet et auditeront des experts. Forts de ce travail, ils rendront un avis éclairé et motivé à partir duquel la nouvelle équipe municipale pourra décider avant l’automne 2020.
  • Les conseils consultatifs des habitants (CCH) seront appelés à co-construire les projets dès leur origine dans les quartiers.
  • Chaque Bisontin disposera d’un « compte e-citoyen » individualisé et personnalisé. Relation facilitée avec les services de la Mairie, les élus, le Maire, participer à des enquêtes, être informé selon ses centres d’intérêt....
  • Les élus tiendront des permanences dans les quartiers.
  • Création d’une boîte à outils pour les associations pour faciliter leur quotidien (location de salles, conseils juridiques, communication...).
  • « Trophée 1901 » pour valoriser les actions des associations.
  • Action collective de ramassage des déchets et de nettoyage des rives du Doubs.
  • Participer à la végétalisation de la ville.

Les sports et loisirs

"Sur le site de la Rhodiacéta aux Prés de Vaux, nous créerons un nouvel espace grand public dédié aux sports nature", confirme Eric Alauzet, ce projet s'intitule "Totem".

Sur ce projet Totem :

  • Une base d’accueil des sports outdoor: sports nautiques, sport nature.
  • Un parc médical dédié aux sports/sport-santé et loisirs.
  • Un accueil d’enfants et pédagogie autour du sport.
  • Un espace commercial et restauration.
  • Un parc d’innovation (starts-up).
  • Un pôle inclusion: entreprise adaptée.

Autres propositions sur les sports et loisirs :

  • Soutenir les clubs au plus près de leurs besoins (locaux, appui à l’organisation de compétitions).
  • Promouvoir le sport seniors, et le sport adapté (sport-santé), (pack vitalité senior).
  • Promouvoir le sport féminin.
  • Inclure l’éducation physique et sportive dans le temps périscolaire en mobilisant les clubs et les associations et lors de l’évènement de la fête des écoles / olympiades des écoles.
  • Intensifier le sport adapté et le rapprocher du monde du sport valide.
  • Samedi du sport : animation du centre-ville et promotion des clubs.
  • Nouvelles pratiques urbaines : Parkour, Street golf, slackline, beach-soccer, pump track...
  • Plan pluriannuel d’investissement des infrastructures sportives, gymnases, terrains de foot, city stades...
  • Rénovation et modernisation rapide des « skate parc » et installation de protection phonique.
  • Un nouveau gymnase à Planoise (en cours d’étude). Rénover les parcours santés Chailluz, Bregille.
  • Création d’un équipement multisport et culturel d’envergure.
  • Valoriser la réussite de nos athlètes (sport individuel) et le haut niveau (sports collectifs).
  • Trophée des champions : honorer une fois par an les sportifs, les clubs, les bénévoles.
  • Programmer la fusion des élites des 2 clubs de football à l’horizon 2021 (objectif national 1 voir ligue 2) et maintien des structures de prises en charge des jeunes.
  • Installer Besançon comme la première ville française du trail et des sports nature.
  • Candidater à l’accueil d’équipes dans le cadre des JO Paris 2024 comme base arrière.

La ville connectée

Quelques propositions :

  • Permettre aux touristes d’accéder rapidement aux informations et de mieux se diriger dans la ville.
  • Applications smartphone ludique pour faire découvrir ou redécouvrir le patrimoine naturel, culturel, architectural et historique de la ville (géocaching ou réalité augmentée).
  • Améliorer la mesure et le contrôle de la gestion de l’énergie (pilotage intelligent
  • de l’éclairage des rues, arrosage automatique sans gaspillage, détection des fuites d’eau...).
  • Réduire les temps de trajet par une meilleure régulation en temps réel de la circulation via des feux intelligents.
  • Gestion intelligente des places de stationnement et de la disponibilité des bornes de recharge pour véhicule électrique.
  • Accélérer le déploiement de la fibre optique.
  • Portail de services en ligne (e.administration) pour faciliter les démarches administratives, et accélérer les processus de décision.
  • Soutenir la transition numérique des commerces et des entreprises (réseaux sociaux, phygital, et livraison de proximité).
  • Proxim’cité nouvelle génération : alerte depuis son smartphone sur les anomalies sur le domaine public.
  • Déploiement du dispositif voisins vigilants : prévention des cambriolages par l’entraide et la vigilance entre voisins.
  • Applications smartphone pour : délestage, covoiturage « ginkovoit » et stationnements.

Infos +

  • Consulter l'intégralité du programme : alauzet2020.fr/programme
  • Le programme sera distribué dans les boîtes aux lettres à Besançon début mars.
  • Le prochain meeting du candidat est prévu le 10 mars au petit kursaal en présence de Barbara Pompili, députée LREM de la 2ème circonscription de la Somme.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Municipales : si un second tour ne se tient pas en juin, il faudra repartir à zéro !

Dans le cadre du vote des députés et sénateurs sur l'état d'urgence sanitaire, le parlement a acté le report du second tour des élections municipales "au plus tard en juin". Le dépôt de listes, éventuellement fusionnées, est repoussé à la date limite du 2 juin. En revanche, Pour les candidats élus dès le premier tour, le résultat est définitif.

Municipale Besançon : les réactions des neuf candidats

Premier tour • Les candidats plébiscités au premier tour (Anne Vignot, Ludovic Fagaut et Eric Alauzet) s'affronteront lors d'une triangulaire au second tour. Retour sur les premières réactions des neuf candidats après l'annonce des résultats ce dimanche 15 mars 2020. 

Politique

Difficultés économiques rencontrées par les entreprises : Michel Raison écrit à Bruno Le Maire

Michel Raison, sénateur de la Haute-Saône, et ses collègues de la commission des affaires économiques du Sénat, ont saisi le 27 mars 2020 Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, afin de relayer les témoignages locaux exprimant les difficultés économiques rencontrées par les entreprises. Plusieurs points ont été relevés

Coronavirus : quels évènements annulés ou reportés en Franche-Comté ?

Mise à jour régulière • Plusieurs évènements en Franche-Comté, sportifs, politiques et culturels ont été annulés, modifiés ou reportés suite à la publication de l’arrêté ministériel relatif à la lutte contre la propagation du virus Coronavirus (Covid-19). Voici une liste des évènements des prochaines semaines...
EN DIRECT | Point de situation sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19.

EN DIRECT | Les Français se posent des questions et nous leur devons la plus grande transparence. Avec Olivier Veran, nous faisons le point sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19. Suivez notre présentation en direct :

Publiée par Édouard Philippe sur Samedi 28 mars 2020

Coronavirus : Edouard Philippe s’exprime en direct ce samedi

Le Premier ministre donne une conférence de presse ce samedi 28 mars 2020 aux côtés du ministre de la Santé Olivier Véran.

Le G20 en sommet d’urgence sur le coronavirus qui « menace l’humanité entière »

Les dirigeants des pays les plus industrialisés de la planète se réunissent en urgence ce jeudi 26 mars 2020 pour tenter d'apporter une réponse coordonnée à la pandémie de coronavirus qui "menace l'humanité entière", selon l'ONU, malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes.

Confinement à Besançon : entretien avec Jean-Louis Fousseret 

Coronavirus •

Le maire de Besançon insiste :  "La meilleure protection, c'est le confinement". Un peu moins d'une semaine après la décision de confiner la population, Jean-Louis Fousseret balaie l'ensemble des sujets liés à la crise sanitaire. Envisage-t-il un couvre-feu ? Commet s'organise la municipalité ? Quelle réponse aux policiers municipaux qui réclament des masques ? Quelle est la situation à Besançon ? Le maire a répondu à nos questions…

L’Assemblée vote l’article clé sur l’état d’urgence sanitaire. De nouvelles sanctions pour non-respect du confinement

Coronavirus • Alors que le conseil scientifique du gouvernement se prononcera lundi 23 mars 2020 sur la "durée" et "l'étendue" du confinement de la population, l'Assemblée nationale a voté samedi 21 mars 2020 l'article du projet de loi face au coronavirus qui permet l'instauration d'un "état d'urgence sanitaire" pour deux mois, au terme d'un âpre débat sur l'encadrement de ce régime d'exception, et l'ajout de sanctions pour non-respect du confinement.

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.17
ciel dégagé
le 03/04 à 21h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
80 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune