Alerte Témoin

Municipale 2020 : J-P Allenbach pense arriver en tête du premier tour si les autres candidats "sont toujours aussi nuls"

Publié le 31/10/2019 - 17:48
Mis à jour le 31/10/2019 - 17:59

Le candidat régionaliste à l'élection municipale de Besançon Jean-Philippe Allenbach a dévoilé de nouvelles propositions jeudi 31 octobre 2019 pour "une ville qui est en train de crever". Il a également donné son avis sur les candidats à cette élection. Confiant, il a déclaré : "on pense arriver en tête du premier tour s'ils sont toujours aussi nuls" en évoquant ses adversaires politiques…

Auparavant, le candidat avait déjà annoncé quelques mesures telles qu’instaurer la "véritable" démocratie locale, "revitaliser le centre-ville" en mettant en place le disque bleu et le parking gratuit et transports publics gratuits le samedi et la baisse des amendes de 35 à 17€, "stopper le bétonnage tous azimuts de la ville" en arrêtant notamment le projet des Vaîtes, créer une carte de résident de plus de 5 ans et permettre aux étudiants un prêt à taux zéro pour passer le permis de conduire et avoir des cours d'anglais, "valoriser le prestigieux passé de la Ville" et "tout faire pour que soit organisé au plus vite un référendum de sécession avec la Bourgogne." 

Les sept nouvelles propositions

Démocratie : donner du pouvoir aux quartiers

  • "10% du budget municipal sera bloqué en faveur des quartiers avec un droit de véto".

Finances : restructurer la dette et assainir les finances

  • "Rembourser les emprunts existants à des taux de 3 à 5% par un nouvel emprunt à taux zéro."

Diminuer la dépense publique de la ville

  • "Ne pas remplacer un départ à la retraite sur 3, diviser par 2 le nombre des adjoints, mettre à plat les subventions allouées aux associations au vu de leur activité réelle."
  • "Se faire dédommager par l'État des 100 000 000 euros de dommages financiers que la fusion a coûté aux Francs-Comtois, dont 18 000 000 euros pour les seuls Bisontins."

Fiscalité

  • "Baisser la taxe foncière (de 26% actuellement) à 10% sur la durée du mandat afin de libérer 80 millions d'euros en pouvoir d'achat aux Bisontines et Bisontins, laquelle a augmenté de 30% en 10 ans".

Sécurité

  • "Le problème principal aujourd'hui, c'est Planoise", souligne Jean-Philippe Allenbach. "Nous nous voulons les défenseurs des habitants de Planoise qui dans leur grande majorité veulent vivre en paix et en sécurité dans leur quartier" :
  • "Ouverture 24h sur 24 du commissariat de Planoise et la mise en place de 30 caméras de vidéosurveillance supplémentaires."
  • "Mettre de l'ordre dans la police municipale comme la police nationale et armer la police municipale et doubler ses effectifs soit 100 policiers en tenue."

Aménagements urbains

  • "Concentrer dans la mesure du possible les bâtiments administratifs dont notamment la CPAM et la Sécurité sociale sur le site de l'ancien hôpital Saint Jacques."

Relations extérieures

  • "Renforcer le poids de Besançon par rapport à Dijon en créant une fédération des villes de Franche-Comté de plus de 30 000 habitants."
  • "Développer des partenariats avec la Suisse au niveau universitaire et médiatique (ouvrir la bande FM et les écrans de télévision aux médias suisses)".

Infos +

  • Les propositions sur le thème de l'écologie viendront ultérieurement.

1 Commentaire

Vive Monsieur Allenbach; futur Maire de Besançon : Ce sera bien pour Dijon ! ( Et la politique sera devenue moins ennuyeuse . )
Publié le 1 novembre 2019 à 06h54 par Patrick Lepak • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.

Conseil municipal d’installation à Besançon : les modalités de participation du public

Le conseil municipal d’installation aura lieu le vendredi 3 juillet 2020 à 17 heures à la Chambre de commerce et d’Industrie du Doubs. Afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur et au regard du nombre de conseillers municipaux, services, techniciens et journalistes, la participation du public sera limitée.

Remaniement, « après-Covid » : Macron répond à la presse régionale et reçoit les présidents des 3 assemblées

Emmanuel Macron accorde ce jeudi 2 juillet 2020, avant un remaniement annoncé comme imminent, une interview aux quotidiens régionaux à paraître vendredi, et reçoit à 17h30 les présidents des trois assemblées (Sénat, Assemblée nationale, Cese) qui lui remettront leurs recommandations, a annoncé l'Elysée. Ce seront les deux dernières étapes avant le remaniement prévu dans les jours qui viennent.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.6
    ciel dégagé
    le 07/07 à 6h00
    Vent
    2.83 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    92 %

    Sondage