Municipale 2020 : Jean-Philippe Allenbach présente officiellement son programme

Publié le 10/03/2020 - 17:44
Mis à jour le 11/03/2020 - 08:13

Le candidat tête de la liste « Les Régionalistes » à l’élection municipale de Besançon a officiellement présenté son programme ce 10 mars 2020.

"J'ai sur ma liste des personnes comme Renaud Bueb, maître de conférences à l'Université, François-Xavier Gervasoni, juriste ou encore Jean-Claude Périat, historien de la Franche-Comté. Ces noms prouvent la liste est crédible, qu'elle pourra gérer la ville", tient à souligner Jean-Philippe Allenbach ce mardi en conférence de presse.

Dans son programme, le candidat souhaite distinguer "l'essentiel de l'accessoire" : "Il s'agit de stopper le déclin de la ville grâce à un référendum de séparation avec la Bourgogne", martèle-t-il. "La population baisse, les commerces ferment et les quartiers s'enflamment. Pour sa renaissance, il faut lui rendre son statut de capitale régionale". Selon le candidat, la fusion des régions s'est effectuée en "violant la charte européenne": "Les régions auraient dû être concertées. Ce qui a été fait hors démocratie peut être défait par la démocratie".

Voici les autres mesures du programme :   

  • Mise en place d'un référendum d'initiative populaire : ce dernier permettrait aux électeurs (à partir de 10%) d'obliger le maire à soumettre un projet municipal à votation des habitants.
  • Revitalisation le centre-ville, Battant et ses commerces : remplacer les horodateurs par le disque bleu (comme à Pontarlier) avec deux heures gratuites ; rendre les transports publics gratuits le samedi, créer des navettes gratuites dans la Boucle et ramener les PV de stationnement) 15 € au lieu de 35 €.
  • Sur le plan de l'attractivité, Jean-Philippe Allenbach a indiqué vouloir "aller chercher les entreprises et négocier avec elles". "Je négocierai une exemption des impôts locaux, car les entreprises sont massacrées. Je voudrai ensuite que la ville profite d'un pourcentage des bénéfices. Cela sera du cas par cas". 
  • Concernant le tourisme, le candidat veut également "aller chercher le client". Il imagine la création d'un site dédié qui proposerait des "coupons de réduction" pour se rendre dans les hôtels de la ville (cette partie serait à la charge des hôtels).

Autres mesures :

  • Pacifier les quartiers : en triplant les effectifs de la police municipale, en armant les agents et en ouvrant le commissariat de Planoise 24h sur 24.
  • Mieux gérer les finances : "avec une restructuration de la dette pour économiser six millions d'euros par an d'intérêts et réclamer à l'État les dix millions d'euros que la fusion a coûté aux Bisontins", explique le candidat qui indique vouloir également baisser les impôts.
  • Récompenser "les fidèles à la ville" : des personnes qui habitent depuis au moins sept ans auront des tarifs préférentiels + pour les résidents de plus au moins 15 ans, une aide aux frais de maintien à domicile ou de maison de retraite sous condition de ressources.
  • Sur l'écologie, le candidat souhaite pratiquer une écologie responsable : "oui a l'écologie et non aux écologistes", souligne-t-il. Autres propositions sur ce sujet : modification du plan de circulation pour éviter les bouchons et la pollution, favoriser les transports doux, garantir la qualité de l'eau, privilégier les circuits courts, freiner le bétonnage de la ville, stopper le projet des Vaîtes.

Quelques autres points qui tiennent à cœur au candidat :

  • Valoriser l'histoire et le patrimoine de la ville avec la mise en avant de l'emblème, création d'un musée historique de la Franche-Comté.
  • Favoriser la coopération transfrontalière : plus de synergie avec les universités en Alsace, en Allemagne et en Suisse + la réception des radios/TV suisses.
  • Veiller à la protection animale : volonté de fermer le zoo de la Citadelle de Besançon, passer des accords avec la SPA pour lutter contre la maltraitance et l'abandon des animaux.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Grève des pharmaciens : Julien Odoul appelle le gouvernement à réagir en urgence

Ce jeudi 30 mai, 84% des pharmaciens étaient en grève dans le département de l’Yonne. Le député du département, Julien Odoul affirme son soutient à la profession. Dans le cadre des élections européennes, il tiendra sa dernière réunion publique ce vendredi 31 mai à 19h00 à Mandeure.

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.26
légère pluie
le 30/05 à 21h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
91 %