Municipale 2020 : les candidats sont-ils pour ou contre les transports gratuits ? Et quelles solutions pour le stationnement et les embouteillages ?

Publié le 06/03/2020 - 07:00
Mis à jour le 04/03/2020 - 16:49

Nous avons demandé aux neuf candidats à la mairie de Besançon en 2020 s'ils sont pour ou contre les transports en commun gratuits. Nous leur avons également demandé quelle politique de stationnement ils auraient s'il étaient élus et leurs solution pour éviter les embouteillages à Besançon. Découvrez leurs réponses...

inaugurationtrambesanon.JPG
©Damien Poirier

La réponse de Claire Arnoux

La réponse de Karim Bouhassoun

  • Nous rendrons les transports publics gratuits pour les moins de 26 ans et les seniors, puis pour tous avant 2026.
  • Le stationnement sera facilité dans les zones commerciales et sera découragé là où il y a des transports en commun.
  • Les transports en commun, c'est abandonner la voiture. Développement des transports en commun pour réduire les bouchons.

La réponse de Ludovic Fagaut

La réponse d'Anne Vignot

La réponse d'Alexandra Cordier

  • Un transport par câble (le téléphérique) pour peut-être moins de bouchons.
  • Plus de bus, avec une amélioration de la fréquence et de la desserte.
  • Plus de kilomètres de lignes de tram.
  • Plus de vélos (dont vélos à assistance électrique) et de pistes cyclables.
  • Plus de places de stationnement disponibles.
  • Des tarifs adaptés (gratuité pour les – 11 ans)
  • Un service de navettes de nuit pour rentrer chez soi depuis le centre-ville.
  • Une nouvelle halte ferroviaire aux Hauts-du-Chazal.

La réponse de Nicole Friess

La réponse de Jean-Philippe Allenbach

La réponse de Jacques Ricciardetti

La réponse d'Eric Alauzet

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.32
ciel dégagé
le 28/11 à 12h00
Vent
3.41 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
64 %

Sondage